Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 35
· Y.D
13082 membres inscrits

Montréal: 27 mai 05:53:57
Paris: 27 mai 11:53:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La mort. Cc Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1127 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 5 déc 2018 à 10:57
Modifié:  5 déc 2018 à 11:37 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Quand tu viendras cueillir toi la grande faucheuse,
Tous les êtres tremblants juste au son de ton nom,
Ne ris pas en silence ne sois pas bienheureuse,
Pour sûr, seuls ceux qui n'ont pas la foi te craindront !

Tu n' es qu' un bref passage menant à l'au-delà,
Tu affoles les gens car ils ne savent pas...
Ce qu'il va se passer, la peur de l'inconnu.
Personne ne le sait, aucun n'est revenu !

Depuis la nuit des temps tu colportes une image,
Effrayante et sinistre nous arrachant la vie.
Nul n'a su te dépeindre avec un beau visage,
Ce qui fait que pour tous tu es une ennemie.

Tu arrives n'importe quand, tu arrives n'importe où,
Te moquant bien de l'âge, te moquant bien de tout.
Tu n'as jamais appris à faire preuve d'indulgence,
Tu cueilles à tout va, tu cueilles à ta cadence.

Mais sache tout de même si tu peux exister,
C'est bien grâce à la vie qui est ton opposé.
Nous naissons pour mourir tel est notre destin...
Mais c'est pour mieux revivre et là, tu n'y peux rien !




  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
230 poèmes Liste
15297 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 5 déc 2018 à 11:54 Citer     Aller en bas de page

et on n'es peut rien
j'ai aime ma lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1127 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 5 déc 2018 à 12:11 Citer     Aller en bas de page

Coucou Mido,
Si, on peut une chose, vivre la vie à fond
Bisous

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
766 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 8 déc 2018 à 19:10 Citer     Aller en bas de page

Mawringhe,
Un beau poème, bien écrit qui traite d'un sujet grave.J'aime tout particulièrement la fin qui laisse entendre que la mort n'est pas la fin de tout.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1127 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 9 déc 2018 à 08:01 Citer     Aller en bas de page

Merci Flora Lynn!
Bien entendu, j'ai traité ce sujet de mon point de vue....pour moi la mort n'est qu'un passage vers"autre chose".
Au plaisir de te lire

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
597 commentaires
Membre depuis
29 mars 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 13 déc 2018 à 15:40 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir ma chère inconnue.

J'ai caressé la vie comme sa peau était douce.

Douce soirée.

Je t'embrasse.

Pascal

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1127 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 28 déc 2018 à 09:55 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pascal
Si tu pouvais dire vrai....
"J'ai caressé la vie comme sa peau était douce..."
Parfois je ne retrouve plus cette douceur, mais toi, tu l'as toujours dans tes mots!
Merci Pascal, bisous

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
435 poèmes Liste
21629 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 9 mai à 11:14 Citer     Aller en bas de page

Merci MAWRINGHUE, pour ce poème qui te fait dire que nous deviendrons au delà de la mort autre chose...La vie n'étant pas toujours douce, espérons un jour trouver un havre de paix.
Bises ODE 31 - 17

  OM
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1127 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 11 mai à 14:57 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir petite cigogne

Au fond de moi, j'ai toujours été persuadée que la vie ne s'arrêtait pas là ! tout au moins la vie terrestre. Je suis quelqu'un de croyant mais non pratiquant, j'ai la Foi et cette Foi me conforte, j'y crois...
Oui, il y a un havre de paix !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 173
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0246] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.