Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 126
Invisible : 0
Total : 127
· ode3117
13177 membres inscrits

Montréal: 13 août 04:44:29
Paris: 13 août 10:44:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2020 (semaine 6) : "L’apparence" :: Fausses apparences d'un corps-à-corps Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
236 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
12 août
  Publié: 30 juil à 10:09
Modifié:  31 juil à 08:48 par monthery
Citer     Aller en bas de page

Par le flanc nous l’avons prise
d’abord pour la tourner vers
notre artillerie et voir
jusqu’où irait notre emprise

Changeant notre position
afin d’en durcir le siège
nous contrôlons l’émission
des gaz moutarde et l’on piège
par différents mouvements
son arrière où se concentrent
jusqu’à enfoncer le centre
l’essentiel des coups de main

Nous pénétrons dans la brèche
alors que les deux pitons
succombent vite à l’approche
d'un fort calibre épatant
qui réduisant les distances
brise toute résistance.


Texte à peine modifié d’un communiqué de guerre à l’ancienne

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
5617 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
11 août
  Publié: 30 juil à 10:20 Citer     Aller en bas de page

C'est rigolo, avec un peu d'imagination, j'ai cru lire un texte érotique - merci pour la découverte.
Yvon

  YD
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
503 poèmes Liste
23299 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 août
  Publié: 31 juil à 09:22 Citer     Aller en bas de page

Difficile d'imaginer, de se représenter.
J'aurais bien voulu en lire plus.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
236 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
12 août
  Publié: 31 juil à 10:02
Modifié:  31 juil à 12:12 par monthery
Citer     Aller en bas de page

Non, non, Y.D, ce n'est qu'une opération militaire mais ça peut rappeler autre chose,

Oh! Oh! ode3117 si peu d'imagination? Tu n'es donc pas allé à la guerre? J'ai essayé de ne pas trop insister sur les détails sanglants, pour ne pas effrayer la pacifique cigogne,

m.

 
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
503 poèmes Liste
23299 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 août
  Publié: 31 juil à 12:32 Citer     Aller en bas de page

Je ne suis pas allée à la guerre, mais mes grands parents ont su ce que c'était malheureusement.
La pacifique cigogne aurait certainement affronté bien des choses terribles pendant ces conflits, se battre pour la survie de ses enfants et pour son pays. Prendre les armes pour se défendre.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
236 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
12 août
  Publié: 31 juil à 15:39 Citer     Aller en bas de page

La similitude est frappante entre le vocabulaire du sexe et de la guerre. Certain(e)s trouvent autant de plaisir à l'un qu'à l'autre ; la petite et la grande mort, tellement cela appartient aux racines premières de l'humain.
Merci pour ton commentaire, Odile,

bibises,
m.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 136
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0299] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.