Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 636
Invisible : 0
Total : 641
· hugokasa · Galatea belga · Tychilios
Équipe de gestion
· Maschoune · Adamantine
13168 membres inscrits

Montréal: 14 déc 06:38:37
Paris: 14 déc 12:38:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Démarche Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
855 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 20 déc 2018 à 04:19
Modifié:  20 déc 2018 à 10:01 par Miette
Citer     Aller en bas de page

Dis-moi comment tu marches, j'te dirai qui tu es.
Que j'aime ces raccourcis dans le prêt-à-penser
qui savent bien, des nuances, éviter le danger !

Parfois le nez en l'air, parfois les cernes aux pieds
à regarder la terre, perdue dans mes pensées
sagesse des bonobos ou envie d'un café

Tantôt le vent dans l'dos, tantôt luttant debout,
pour ne pas trébucher les yeux en couille-de-loup
les poings au fond des poches comme un vulgaire filou

Dès fois la peine au cœur de toutes les tombes le froid,
et des fois même, je crois, des fois même pas tout droit,
slalomant sur bitume et sous regards narquois

Et puis toutes ces journées où c'est vers le bonheur,
que se portent mes pas enrubannés de fleurs
un sourire en clin d’œil aux paquebots ronchonneurs

Une fois dans la rue dans ma joie au matin,
j'fus Lady Godiva sans rien d'autre sur les seins
pour traverser la ville que l’écrin de mes mains

Alors c'est quoi, dis-moi, la bonne façon d'avancer ?
J'sais pas où va la route, comment il faut marcher
quelles seront les étapes, moi tout ce que je sais
c'est que c'est le chemin que j'aime à arpenter...

 
andre Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Rien c'est déjà quelque chose
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
233 commentaires
Membre depuis
3 décembre 2018
Dernière connexion
9 janvier
  Publié: 20 déc 2018 à 05:08 Citer     Aller en bas de page

Le bonjour poétique Miette

"j'sais pas où va la route, moi tout ce que je sais, c'est que c'est le chemin que j'aime à arpenter"

La question est posée, belle poésie

Merci du partage



André

  André Pierre
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
855 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 20 déc 2018 à 05:09 Citer     Aller en bas de page

lol merci andré, justement j’hésite sur la formulation finale de ce dernier vers ^^ Merci de votre passage et de votre commentaire

 
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
855 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 20 déc 2018 à 07:18 Citer     Aller en bas de page

Merci de votre passage et de votre compliment sur mon texte Williams. Bonne journée à vous également,

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4207 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 20 déc 2018 à 09:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Miette,
Peut-être pensez-vous que la seule liberté que nous possédons, c'est de choisir sa façon de marcher et de savoir changer de trottoir.
Allons voir, si au bout du chemin il n'y a pas quelque chose qui n'était destiné qu'à moi…
Poème vivifiant de plein air. Ah, oui ! j'oubliais...couille-de-loup, peu usité en marchant.

Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
855 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 20 déc 2018 à 14:32 Citer     Aller en bas de page

Merci de votre fidèle passage JLouis. lol les couilles de loup, une vieille expression ^^

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 20 déc 2018 à 16:44 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Miette,

Une belle poésie en partage !



Bonne soirée !
Joyeuses fêtes de fin d'année !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
3720 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 21 déc 2018 à 02:20 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Miette,
déjà il faut pouvoir mettre un pied devant l'autre ...ce qui n'est pas donné à tout le monde surtout après un repas bien arrosé.
Il y a parfois une similitude entre "La meilleure façon de marcher" avec "La meilleure façon de faire son marché", c'est juste une histoire d'oignons.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
855 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 1er jan à 05:22 Citer     Aller en bas de page

je m'excuse de vous répondre si tardivement, j’espère que vous avez passe d'excellentes fêtes de fin d'année et vous souhaite une très bonne année 2019 !

Sybilla, merci de votre aimable passage, amitié et bonne année !

Les oignons c'est sympa ! C'est nourrissant et en plus si chacun s'occupe des siens, tout va bien ! Merci d’être passé et d'avoir laissé une pensée. A bientôt

Odin, que dire.... ? Ben c'est pas mal du tout ! staphylocoquelicotier ? je vous tire mon chapeau

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
3361 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 6 jan à 12:37 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Miette..(de quoi ? ; -)...
La démarche est le signe de ce que l'on est...Moi, c'est en courant à la volée...et toujours léger of course...

Amicalement...

Riagal...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
855 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 8 jan à 19:17
Modifié:  8 jan à 19:18 par Miette
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Riagal,

Merci d'avoir laissé ce léger commentaire à la volée^^
(Miette a beaucoup de sens, mais l'origine en est la petite héroïne d'un film de Jeunet, La cité des enfants perdus)

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 327
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0482] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.