Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 51
Invisible : 0
Total : 51
13012 membres inscrits

Montréal: 17 oct 04:34:39
Paris: 17 oct 10:34:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Mes mains. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 23 sept 2017 à 04:27 Citer     Aller en bas de page

Mes mains,

Je regarde de plus en plus mes mains fatiguées,
Depuis leur prime jeunesse elles ont bien voyagé.
Aux premiers pas elles tenaient les doigts de Maman,
Ou protégeaient sans relâche mes chutes en avant.

Elles se sont déformées dans les pleins et déliés,
Souillées d'encre noire, de peinture,  de crottes de nez.
Je les cachais souvent au fond de mes poches,
Indice de fermeté à la façon Gavroche.

Elles ont essuyé la tristesse de mes peines,
Applaudi les joies et les fous-rires à la chaîne,
Apaisé les angoisses, les peurs de mes enfants,
Imposé le silence solennel d'un moment.

Je les ai bien sollicitées sans self control,
Ma gestuelle est indissociable de la parole,
Parfois Insultante, moqueuse, remplaçant le mot
Que l'on n'ose pas prononcer pour taire son écho.

Elles ont souvent retourné les pages du savoir,
Cherché du bout de mon index le faire-valoir.
L'attrait captif d'un écran à changé la donne,
Seul mon pouce s'articule glisse et actionne.

Leur peau fripée, plissée, est notre livre d'histoires,
Chaque sillon est un épisode de la mémoire.
Grandes ouvertes, nous cherchons le détail oublié,
En suivant les crevasses profondes d'un passé.

Alweg.

"La tête sans les mains ne peut atteindre le ciel."
Proverbe africain.

  alweg
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
187 poèmes Liste
9910 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 23 sept 2017 à 06:57 Citer     Aller en bas de page

C'est une très belle idée que tu nous offres à lire

Merci à toi (j'applaudis des deux mains )

  ISABELLE
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
3037 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 23 sept 2017 à 07:40 Citer     Aller en bas de page

Elles en disent long...tes mains. En elles, toute une vie.
Un très beau texte !
Amitiés...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
672 poèmes Liste
14580 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 24 sept 2017 à 05:12 Citer     Aller en bas de page



J'aime ton retour et ce texte qui me parle beaucoup..

Merci !


lilia


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Danalore

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
573 commentaires
Membre depuis
15 mai 2016
Dernière connexion
1er septembre
  Publié: 24 sept 2017 à 17:21 Citer     Aller en bas de page


Il est beau le regard sur ces mains. Elle est belle l'histoire feuilletée ...
Merci !

 
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 25 sept 2017 à 11:13 Citer     Aller en bas de page

Merci, Maschoune, Riaga, LuckyB, Lilia, Danalore, Pour votre visite,

Après un temps d'absence j'apprécie la chaleur de vos mots.

Amitiés

Robert

  alweg
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
2472 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 29 sept 2017 à 04:18 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Alweg
Oui nos mains nous racontent toute une histoire.
Belle idée
Bonne journée
Christophe

 
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 7 oct 2017 à 15:02 Citer     Aller en bas de page

Merci Christophe pour ton passage et tes mots.

Amitiés

Robert

  alweg
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 471
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0346] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.