Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 22
· Filiquier · chouwanga
13256 membres inscrits

Montréal: 15 oct 05:11:39
Paris: 15 oct 11:11:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Femme libre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1661 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 11 jan à 09:37
Modifié:  12 jan à 03:40 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

« Il n’est pas une goutte au lit de ces fontaines »*
Où la hyène tapie n’étancherait sa haine…
Je te dédie ce chant Femme de liberté,
Qu’à l’encre de ton sang certains puisent la paix.

Leurs mots sont des boulets déshonorant ta robe,
Ils rougissent ton ciel au silence de l’aube.
Aux murs de Jéricho le froid se fait morsure
Et toi, femme de chair, tu caches ta blessure

Non ! Ne ceins pas ton front d'une tresse d’épines,
Laisse aller ta passion sur un lit d’aubépines.
Quand les trompettes jouent au seuil de ton plaisir
L’écume de Satan en râles vient mourir.

Ô Femme! prends ta plume et sur les barbelés
L’étendard de tes mots aura l’éclat du jais,
Au parchemin noirci par l’ombre des vautours
Ton verbe fleurira dans un bouquet d'amour.



*premier vers de Pétrarque

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15655 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 11 jan à 10:45 Citer     Aller en bas de page

superbe

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 11 jan à 16:54 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Pieds-enVERS,

Ravie de te lire de nouveau !
Tout simplement magnifique !



Belle soirée !
Bonne Année !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
351 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
10 octobre
  Publié: 12 jan à 01:40 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pied-enVers,
comme l'écrivait Aragon "L'avenir de l'homme c'est la femme" et comme le chantait Jean Ferrat "La femme est l'avenir de l'homme".
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
799 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 12 jan à 05:21
Modifié:  12 jan à 05:23 par Miette
Citer     Aller en bas de page

bonjour Pieds-enVERS, également contente de vous relire, je trouve ce texte super ! Bien écrit et tout.... Il me parle en tout cas, mieux vaut caresser les douceurs que se perdre dans les ombres^^ Merci de votre partage, je vous souhaite une bonne journée

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
888 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 12 jan à 06:07 Citer     Aller en bas de page

Merci pour Elle.
Très beau texte!

  SHElene
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 12 jan à 10:28 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pieds-enVERS
Non ! Ne ceins pas ton front d'une tresse d’épines,
Laisse aller ta passion sur un lit d’aubépines.
Quand les trompettes jouent au seuil de ton plaisir
L’écume de Satan en râles vient mourir.




Très beau poème avec une préférence pour ce quatrain

Amitiés

Yvon

  YD
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 12 jan à 11:18 Citer     Aller en bas de page

Bon Jour Poète Pieds envers,


Plus que Dante avec Béatrice, Pétrarque est passé à la postérité pour la perfection de sa poésie qui met en vers son amour pour Laure De Sade.
Pour beaucoup, l'ensemble de sa gloire, l'essentiel de sa renommée, la portée de son influence, tant stylistique que linguistique, tiennent uniquement à un volume, son immortel "Canzoniere".


Je donne quelques vers en plus du poème de Pétrarque dédié à sa muse Laure De Sade... Un amour platonique extraordinaire


Il n'est pas une goutte au lit de ces fontaines,
De louves en ces bois tellement inhumaines .
Qui n'aient vu les effets de mon cruel tourment !
M'élevant en esprit dans ces lieux inconnus .
Où vit celle qu'en vain ici-bas je rappelle,




Les deux strophes qui m'ont particulièrement plu pour leur fluidité et la beauté poétique qu'elles véhiculent...




Leurs mots sont des boulets déshonorant ta robe,
Ils rougissent ton ciel au silence de l’aube.
Aux murs de Jéricho le froid se fait morsure
Et toi, femme de chair, tu caches ta blessure

Non ! Ne ceins pas ton front d'une tresse d’épines,
Laisse aller ta passion sur un lit d’aubépines.
Quand les trompettes jouent au seuil de ton plaisir
L’écume de Satan en râles vient mourir
.





Toujours un grand plaisir de lire votre très belle plume. Une hymne à l'amour et sa femme libre!!
Pétrarque ne pouvait pas à l'époque se permettre la même liberté d'expression...

Merci Poète pour ta mise en partage.
Amicalement,
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1661 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 12 jan à 16:23
Modifié:  12 jan à 16:36 par Pieds-enVERS
Citer     Aller en bas de page

Citation de mido ben
superbe



merci fidèle Mido
belle soirée

Citation de Sybilla


Bonsoir Pieds-enVERS,

Ravie de te lire de nouveau !
Tout simplement magnifique !



Belle soirée !
Bonne Année !
Mes amitiés
Sybilla



Contente de te revoir Sybilla .....c'est vrai que je me fais rare ! et toi aussi d'ailleurs
Meilleurs voeux pour 2019


Citation de Pichardin
Bonjour Pied-enVers,
comme l'écrivait Aragon "L'avenir de l'homme c'est la femme" et comme le chantait Jean Ferrat "La femme est l'avenir de l'homme".
Amicalement
Pichardin



Bonsoir Pichardin

Oui mais Aragon et Ferrat étaient des poètes .....et malheureusement bcp d'hommes dans certains pays se croient supérieurs ! Au départ ce texte avait une histoire et une fois écrit je me suis rendue compte qu'il s'adaptait à la femme de façon universelle

Mes amitiés

Citation de Miette
bonjour Pieds-enVERS, également contente de vous relire, je trouve ce texte super ! Bien écrit et tout.... Il me parle en tout cas, mieux vaut caresser les douceurs que se perdre dans les ombres^^ Merci de votre partage, je vous souhaite une bonne journée



Merci Miette pour ce charmant message .....il est vrai que je passe peu , et je perds sans doute de belles lectures , je sais que vs n'êtes pas en manque et j'ai lu de vous des textes qui m'ont bien fait sourire ! j'aime votre spontanéité

Bon dimanche !

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1661 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 13 jan à 04:23
Modifié:  13 jan à 04:25 par Pieds-enVERS
Citer     Aller en bas de page

Citation de SHElene
Merci pour Elle.
Très beau texte!



C'est moi qui vous remercie pour votre passage et votre appréciation !
Bon dimanche

Citation de Y.D

Citation de Pieds-enVERS
Non ! Ne ceins pas ton front d'une tresse d’épines,
Laisse aller ta passion sur un lit d’aubépines.
Quand les trompettes jouent au seuil de ton plaisir
L’écume de Satan en râles vient mourir.




Très beau poème avec une préférence pour ce quatrain

Amitiés

Yvon



Merci Yvon pour ton commentaire ! Au plaisir de se croiser sur tes lignes !
Bien à toi

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1661 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 13 jan à 04:31
Modifié:  13 jan à 04:36 par Pieds-enVERS
Citer     Aller en bas de page

Citation de actuaire
Bon Jour Poète Pieds envers,


Plus que Dante avec Béatrice, Pétrarque est passé à la postérité pour la perfection de sa poésie qui met en vers son amour pour Laure De Sade.
Pour beaucoup, l'ensemble de sa gloire, l'essentiel de sa renommée, la portée de son influence, tant stylistique que linguistique, tiennent uniquement à un volume, son immortel "Canzoniere".


Je donne quelques vers en plus du poème de Pétrarque dédié à sa muse Laure De Sade... Un amour platonique extraordinaire

Il n'est pas une goutte au lit de ces fontaines,
De louves en ces bois tellement inhumaines .
Qui n'aient vu les effets de mon cruel tourment !
M'élevant en esprit dans ces lieux inconnus .
Où vit celle qu'en vain ici-bas je rappelle,




Les deux strophes qui m'ont particulièrement plu pour leur fluidité et la beauté poétique qu'elles véhiculent...




Leurs mots sont des boulets déshonorant ta robe,
Ils rougissent ton ciel au silence de l’aube.
Aux murs de Jéricho le froid se fait morsure
Et toi, femme de chair, tu caches ta blessure

Non ! Ne ceins pas ton front d'une tresse d’épines,
Laisse aller ta passion sur un lit d’aubépines.
Quand les trompettes jouent au seuil de ton plaisir
L’écume de Satan en râles vient mourir
.





Toujours un grand plaisir de lire votre très belle plume. Une hymne à l'amour et sa femme libre!!
Pétrarque ne pouvait pas à l'époque se permettre la même liberté d'expression...

Merci Poète pour ta mise en partage.
Amicalement,
actuaire



Actuaire c'est un vrai plaisir de vous avoir comme commentateur .....vous êtes un homme de culture et l'échange avec vous devient un puit de connaissance !
Je me doute que Pétrarque n'avait ss doute pas la même liberté d'expression sur le sujet mais j'ai trouvé son vers judicieux pour ouvrir le message universel que je voulais faire passer !
Merci d'être là et d'étayer vos commentaires avec autant de partage
Bien à Vous Bon dimanche

Citation de Williams Student
bonjour pieds de vers ce sont des mots qui raisonnent fort
belle poésie bravo et merci de ce partage
W.S



Merci " le charmeur de ces dames " heureuse de l'écho que ce texte a eu pour vous !!
Bon Dimanche !

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1661 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 15 jan à 08:47 Citer     Aller en bas de page

Citation de prune
Bonheur de lire une si belle écriture !
Le fond, tout autant que la forme.
Un grand bravo.



Sympa votre commentaire .....je vois que vs êtes nouvelle et cela va me donner l'occasion de venir sur vos textes !
Merci pour votre passage

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1661 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 15 jan à 08:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de Drôle d'oiseau
Bonjour Chère Mone
Un poème magnifiquement féminin sans tomber dans les vieux poncifs pseudo féministes..
J'ai beaucoup aimé cette grandeur ...
Jiçé



Coucou JC
Non je ne voulais pas un texte féministe mais simplement noter que la femme était libre de ses choix et de les assumer ....et ceci de façon universelle
zoziau

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
664 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 19 jan à 16:58 Citer     Aller en bas de page

Magnifique poème, et de plus, il me parle ! Comme vous dites, il est universel.
Merci

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1661 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 26 jan à 16:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chlamys
Magnifique poème, et de plus, il me parle ! Comme vous dites, il est universel.
Merci



Merci Chlamys d'avoir su écouter et comprendre ce langage
Bonne soirée

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
1857 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 26 jan à 16:48 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Pieds-en Vers
Un grand merci au nom de toutes les femmes !
Magnifique poème en partage dont j'ai apprécié la lecture.

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1661 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 26 jan à 16:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mawringhe
Bonsoir Pieds-en Vers
Un grand merci au nom de toutes les femmes !
Magnifique poème en partage dont j'ai apprécié la lecture.



Bonsoir Maw
C'est amusant car je viens juste de te commenter sans avoir lu ton com ( j'allais d'ailleurs me déconnecter )
merci pour ton passage

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
180 poèmes Liste
4683 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 29 jan à 12:28 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pieds-enVERS

Quand les trompettes jouent au seuil de ton plaisir
L’écume de Satan en râles vient mourir.



Comme c'est bien dit. Et que souhaiter... ? Sinon le voir souvent râler.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
4016 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 30 jan à 15:58 Citer     Aller en bas de page

Une féminité revendiquée et assumée.
Une bouffée de fraîcheur ... il n'est jamais trop tard pour en prendre de la graine

Merci pour la force de ces mots.

Myo

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1661 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 3 févr à 13:45
Modifié:  3 févr à 13:47 par Pieds-enVERS
Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie

Citation de Pieds-enVERS

Quand les trompettes jouent au seuil de ton plaisir
L’écume de Satan en râles vient mourir.



Comme c'est bien dit. Et que souhaiter... ? Sinon le voir souvent râler.

Bizzz JB



Oui t'as tout compris ....la chanson du plaisir est plus belle que le râle de Satan !

Citation de Myo
Une féminité revendiquée et assumée.
Une bouffée de fraîcheur ... il n'est jamais trop tard pour en prendre de la graine

Merci pour la force de ces mots.

Myo



Tout à fait ça Myo ... contente de te lire

 
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
670 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
30 septembre
  Publié: 31 mars à 14:07 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

On ne naît pas femme on le devient.

Et devenir une femme libre est encore plus difficile même de nos jours ou la réussite de certaines cache la misère de nombreuses femmes, qui meurent sous les coups et qui subissent la discrimination.

L'écrin de tolérance et de liberté de ce site ne doit pas faire oublier la violence de notre société vis-à-vis des femmes, des vieux, des sans dents, et de tous les oubliés de notre société de consommation.

La poésie peut être porteuse d'un message ce texte en est la preuve.

Gilles

  gilles
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 739
Réponses: 21
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0543] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.