Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 24
Invisible : 0
Total : 25
· Naej
13169 membres inscrits

Montréal: 23 août 06:05:24
Paris: 23 août 12:05:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Rouler des mécaniques Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
351 poèmes Liste
3645 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
19 août
  Publié: 14 jan à 13:05
Modifié:  14 jan à 13:20 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Rouler des mécaniques

Il pensait que pour exister, dans ce monde,
Il fallait, à tout prix, rouler des mécaniques.
De ça, il ne doutait pas une seule seconde,
Ignorant les sages conseils et les critiques.

Il en avait ressenti une délicieuse ivresse
À tel point qu’il était devenu bien déjanté.
Son arrogance se manifestait sans cesse
Au détriment de ses amis, de sa parenté.

Du coup, ses frasques vinrent tout gâcher
Une parole de trop, une attitude déplacée
Et voilà que ses proches l’avaient lâché,
De ses odieux excès, ils s'étaient lassés.

Il se retrouva seul, déboussolé et piteux,
Admettant, à la fin, qu’il était prétentieux.
Il en tira la leçon et cessa d'être vaniteux
Se maudissant d'avoir été irrévérencieux.

Pichardin

  Pichardin
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4404 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
23 août
  Publié: 14 jan à 13:57 Citer     Aller en bas de page

De la pensée au ressenti, parfois le réel vient frapper durement à la porte.
Pour ne pas se prendre au sérieux, il faut "mouler l'air et ça nique". (contrepèterie à peu près foireuse)

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 14 jan à 16:07 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Pichardin,

Très belle poésie en partage !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15537 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
22 août
  Publié: 15 jan à 12:04 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21892 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
23 août
  Publié: 16 jan à 13:05 Citer     Aller en bas de page

Merci PICHARDIN, un peu de tristesse dans ce poème, il y a des voitures qui te lâchent, ne pouvant plus rouler à cause d'une mauvaise mécanique. Une question d'essieu sans doute et un mécano irrévérencieux.
Bises ODE 31 - 17

  OM
Miette

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
629 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 17 jan à 09:27 Citer     Aller en bas de page

Merci de votre partage Pichardin , j"aime beaucoup la première strophe !

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
351 poèmes Liste
3645 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
19 août
  Publié: 19 jan à 00:57
Modifié:  19 jan à 00:58 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour JB,
contrepèterie que j'apprécie à sa juste valeur, merci à toi !

Bonjour ODIN,
à toi aussi.

Bonjour Sybilla,
merci pour ta sympathique visite.

Bonjour Mido,
merci d'être passé par ici.

Bonjour Ode,
oui et après il nous reste l'essieu pour pleurer !

Bonjour Miette,
merci pour ton gentil commentaire.

Amicalement à vous
Pichardin

  Pichardin
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3297 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 22 jan à 03:57 Citer     Aller en bas de page

Salut Pichardin,
Au moins ta mécanique de mots n'est pas rouillée...et l'essence vient à maquer quand on s'invente des chimères, verglacées....

Amitiés...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
351 poèmes Liste
3645 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
19 août
  Publié: 24 jan à 01:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Riaga,
l'important c'est de ne pas déraper dans tous "l'essence" du terme.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 199
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0488] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.