Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 220
Invisible : 0
Total : 226
· VikThor · SHElene · michaelarchange · Basile · ori · Lapoètesse
13127 membres inscrits

Montréal: 17 févr 13:49:33
Paris: 17 févr 19:49:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Je te quitte, j’ai plus envie d’une pizza que de toi ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
272 poèmes Liste
4680 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
17 février
  Publié: 6 févr à 04:41 Citer     Aller en bas de page

Quand l’âme s’égare dans le flot des tumultes
Le mot dit, s’infiltre aux méandres du cœur
Vérité fragile subit comme une insulte
L’assaut imbécile, du vocable moqueur.

L’esprit en désarroi, se blottit en silence
Et les nuits sans sommeil, recueillent les larmes.
Que faire du mot dit, véritable sentence
Clouant tous les demains, dépouillé et sans arme

Le cœur meurtri s’attarde et appelle le vide.
Rupture inélégante, égoïsme parfait
Nie toute violence, le mot dit, perfide
Ancré au plus profond de l’âme à tout jamais.

Doute, fragilise la conscience ébranlée
Un gouffre d’amertume s’ouvre, qu’il faut combler.
Oublier le mot dit, espérer, croire encore
Que l’aven s’emplira d’un amour bien plus fort.
…………………
KHALIL GIBRAN le prophète :
Plus la tristesse qui déchire votre être est profonde, plus grande est la joie que vous pouvez contenir
.

  YD
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
688 poèmes Liste
4142 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
17 février
  Publié: 6 févr à 05:31 Citer     Aller en bas de page

Go Pro fête et filme votre joie!

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
13681 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
16 février
  Publié: 6 févr à 06:31 Citer     Aller en bas de page



Bonjour Yvon,

Très belle poésie émouvante !



Douce journée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
3388 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
17 février
  Publié: 6 févr à 07:13 Citer     Aller en bas de page

Bon Jour Yvon


J'ai lu votre poème en m'imprégnant au préalable du contenu du titre...
Et en imaginant par la suite... comment j'encaisserai personnellement une telle agression venant de quelqu'un(e) que j'aime?

Et c'est à cet instant que l'on mesure la justesse et la profondeur de votre texte. Je donne un exemple de questionnement et vous cite.



L’esprit en désarroi, se blottit en silence
Et les nuits sans sommeil, recueillent les larmes.
Que faire du mot dit, véritable sentence
Clouant tous les demains, dépouillé et sans arme



Je crois qu'il faut une forte assise, des fondations en béton pour pouvoir encaisser telle déstabilisation.
C'est un tsunami émotionnel... à la limite du supportable.

Et ensuite j'ai vu en bas de page Khalil Gibran et sa fameuse citation... Si vous me le permettez je donne "ma" version ...


« Votre Joie ainsi que
votre Tristesse sans masque,
remplissent ce même puits
d’où montent vos Rires
et pleurent vos Larmes.
Plus la Tristesse creusera au plus profond de votre Être
mieux vous pourrez la contenir
par l’immense Joie qui vous habite déjà. »



Lao Tseu le dit un peu autrement... ("ma" version)



"Dessinez vos peines et vos douleurs
dans le sable près de l'océan
pour que les vagues par marée haute
les emmènent au lointain.

Mais gravez et tatouez vos joies
vos rires et bonheurs
sur la roche dure pour que leurs graines
fassent éclore des chênes
futures bâtisses de votre être en devenir
qui vous donneront la force
de surmonter les douleurs insupportables"




J'avais d'après mes souvenirs 20 à 25 ans quand j'ai découvert ces citations... Il ne m'ont plus quitté depuis lors...
Un delta long ces quelques considérations ... mais j'ai voulu apporter "une pierre" suffisamment claire.

Merci cher ami Yvon pour ce magnifique partage.

Mes amitiés t'accompagnent,
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
227 poèmes Liste
14874 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
17 février
  Publié: 6 févr à 09:02 Citer     Aller en bas de page

tres plaisante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
272 poèmes Liste
4680 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
17 février
  Publié: 6 févr à 09:19 Citer     Aller en bas de page

Odin, Sybilla, Mido ben

Merci de votre passage sur mes lignes.

Amitiés

Yvon

  YD
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
272 poèmes Liste
4680 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
17 février
  Publié: 6 févr à 09:36 Citer     Aller en bas de page

Etienne

Merci, tes commentaires sont toujours très clairs et même + ils soulignent toujours le fond de ma pensée. j'ai recopié pour mes archives la citation de Lao Tseu que je ne connaissais pas.


Pour ce poème je voulais traité un sujet du mois qui n'a pas été retenu "Fragile"

le titre du poème découle, d'un goujat qui a prononcé cette mesquinerie envers une jeune femme qui probablement était trop sympa. avec ce con. je suis maintenant trop vieux pour comprendre les nouvelles relations entre les hommes et les femmes…

Amitié

Yvon

  YD
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
3195 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 février
  Publié: 6 févr à 16:03 Citer     Aller en bas de page

Maudits mots dits trop vite...

Ils ne reviennent jamais au repos.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1541 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
16 février
  Publié: 6 févr à 17:27 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Yvon

Après avoir mangé tant de crêpes me suis demandée si j'avais une place pour une pizza!!

Un texte touchant qui fait part de l'impact du mot !
On peut sans préjuger, de toutes ses nuances , sensibilité , force , mais aussi blessant ! Le mot a du pouvoir ....ET ICI il devient un harcèlement moral ! Le texte rend bien cette blessure

amitié

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
272 poèmes Liste
4680 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
17 février
  Publié: 7 févr à 07:52
Modifié:  7 févr à 10:49 par Y.D
Citer     Aller en bas de page

JB

Merci de ton passage, je constate, que tu as remarqué mon clin d'œil phonétique Maudit et mot dit


Pieds-enVers

Merci j'apprécie toujours ton passage sur mes lignes.

Amitiés

Yvon

  YD
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
682 poèmes Liste
14755 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
17 février
  Publié: 7 févr à 14:00 Citer     Aller en bas de page



L’esprit en désarroi, se blottit en silence
Et les nuits sans sommeil, recueillent les larmes.
Que faire du mot dit, véritable sentence
Clouant tous les demains, dépouillé et sans arme





Cher Yvon, ce que Gibran suggère me fait-relire- avec un brin d'espoir tes mots beaux mais qui ont le parfum d'une grande souffrance.
Amicalement

Lilia



  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
1669 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
8 février
  Publié: 8 févr à 11:32 Citer     Aller en bas de page

bonjour, merci pour ce partage,
l'ironie procure tant de plaisir à ceux qui en font usage, mais ils faut assumer les conséquences,
Vive l'empathie!

Amitiés

  Critiques acceptées
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
272 poèmes Liste
4680 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
17 février
  Publié: 8 févr à 11:36 Citer     Aller en bas de page

Lilia, Xenia

Merci, j'apprécie toujours votre passage sur mes lignes.

Amitiés

Yvon

  YD
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Insaisissable, je tourbillonne et disparais...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
434 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
17 février
  Publié: 12 févr à 01:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Yvon,
Combien tu as raison !!! Il y a ces"mots imbéciles " que l'on ne sait retenir parce-que nous sommes encore plus imbéciles qu'eux... Ces mots qui font plus de bleus à l'âme qu'une bosse sur le crâne, ses mots indélébiles qui résonnent et nous meurtrissent au plus profond.
J'ai beaucoup aimé ce poème qui a fait écho...
Bisous
Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
272 poèmes Liste
4680 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
17 février
  Publié: 12 févr à 02:17 Citer     Aller en bas de page

Mawr

Merci, les bleus à l'âme sont le terrain des poètes, et j'essaye toujours de les dénoncer quand je les touche du doigt.

Bonne journée

Yvon

  YD
Miette

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
482 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
14 février
  Publié: 12 févr à 04:43
Modifié:  12 févr à 04:45 par Miette
Citer     Aller en bas de page

Merci Yvon, de ce très bel écrit
Khalil Gibran est un immense penseur, emplit d'humanité...

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
272 poèmes Liste
4680 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
17 février
  Publié: 13 févr à 07:53 Citer     Aller en bas de page

Miette


Merci, Gibran est à lire et à relire!


Amitiés

Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 123
Réponses: 16
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0466] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.