Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 319
Invisible : 0
Total : 322
· Obarry · SélénaéLaLouveFéline · Le Poète Masqué
12993 membres inscrits

Montréal: 22 juil 10:18:01
Paris: 22 juil 16:18:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Union Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
goliath
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
358 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2011
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 15 nov 2017 à 06:10
Modifié:  15 nov 2017 à 10:16 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Union


Nous étions là. Tu étais là, j'étais là...Au milieu de la place, entourés de toutes ces fleurs magnifiques. Les unes plus étincelantes que les autres, mais leur beauté, n'était nulle comparable à la tienne.

Nous étions là. Les yeux ouverts, humides... J'étais là, les yeux clos, cachant un bleu azur dont la mer pouvait s'y confondre. Mes traits, bien que fins, montraient ma tranquillité. Je paraissais absent... Imperturbable mais absent.

Nous étions là. Tu étais là à l'intérieur, j'étais là à l'intérieur, également. De cette église, celle de notre choix. Joliment apprêtée comme toute l'assemblée. Ce devait être le plus délicieux des événements, la scène devait être grandiose pour cette transition de nos vies... Le bruits des cris résonnant, un vacarme assourdissant de pleurs et de hurlements...
Les visages s'effondrant... Désespoir et désolation alourdissant les corps de la foule... La nouvelle est tombée... La promesse d'une vie..

Tu étais là seule, seule pour toujours, avec cette promesse tuée par le temps. Ce même temps qui...

Nous étions là, assis les uns dans les bras des autres...
Tu étais là, effondrée, mais à mes côtés...
J'étais là, allongé dans un cercueil entouré de toute ces fleurs magnifiques...

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
6495 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 16 nov 2017 à 05:19 Citer     Aller en bas de page


à + de SAM

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 16 nov 2017 à 06:34 Citer     Aller en bas de page

Salutation goliath

Belle projection d'images que nous nous refusons d'entrevoir.

PA…

 
goliath
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
358 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2011
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 17 nov 2017 à 06:42 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse

à + de SAM




Merci comme toujours de ton passage

Amitiés

 
goliath
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
358 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2011
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 17 nov 2017 à 06:43 Citer     Aller en bas de page

Citation de PA...
Salutation goliath

Belle projection d'images que nous nous refusons d'entrevoir.

PA…



Merci PA de ton passage , de ta lecture et ton commentaire
Effectivement dans ces moments , tous es si noir

 
baguette

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
235 commentaires
Membre depuis
26 août 2016
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 17 nov 2017 à 07:49 Citer     Aller en bas de page

Un texte pathétique et si triste dans sa sobriété, dans
cet Amour si vrai, si profond et toutes ces fleurs si belles
dans les couleurs et leur parfum.

Ce style épuré ajoute une douleur particulière, qui jusqu’au
bout nous mènent vers un ailleurs qui je pense peut guérir
les douleurs.

Merci Goliath pour ce beau partage qui m'émeut beaucoup

Amicales pensées.

 
goliath
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
358 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2011
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 17 nov 2017 à 14:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de baguette
Un texte pathétique et si triste dans sa sobriété, dans
cet Amour si vrai, si profond et toutes ces fleurs si belles
dans les couleurs et leur parfum.

Ce style épuré ajoute une douleur particulière, qui jusqu’au
bout nous mènent vers un ailleurs qui je pense peut guérir
les douleurs.

Merci Goliath pour ce beau partage qui m'émeut beaucoup

Amicales pensées.




Waouhhh , merci Baguette pour ce commentaire et surtout de d'être arrêté sous cette écrit et de m'avoir lu , j'en suis touché.
Un ailleurs peut et doit guérir ..
Au plaisir

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
6495 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 28 déc 2017 à 03:38 Citer     Aller en bas de page

que nos sauvegardes offertent sur LPDP
fassent de 2018 toutes sortes de florilèges.
Tu étais là seule, (nennie nous sommes nombreux sur LPDP)
seule pour toujours, ("toujours" a de la chance)
avec cette promesse tuée par le temps. (le temps est à consommer avec mots des rations)
Ce même temps qui...(sera utile pour mieux te faire connaître.)
à bientôt GOLIATH.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 405
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0304] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.