Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 21
· josette
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 00:18:36
Paris: 22 sept 06:18:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Acceptation Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4548 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 5 mars à 04:26 Citer     Aller en bas de page

 
Acceptation

Je suis comme ces doigts que les caresses mangent, lionnes affamées des crocs jusques aux griffes des crocs jusques aux soupirs

Je suis comme le ventre qui sommeille sommeille d’amour, vide

Je suis l’équinoxe des retombées de tous les gestes partagés, comme des bateaux vers l’horizon s’éploient

Je suis la morsure accrochée et vagabonde à l’orée d’une rencontre et du silence

Je suis la solitude sans dents qui ondule en traversant l’oubli, réparateur des échos de l’âme

Je suis désir, avant que d’être un retour à franchir les mains closes la confusion du ciel et des arbres

Je suis la pluie infinie, impertinente et piquante, penchée à la fenêtre quand six heures sonnent

Je suis un piano touché comme une haie sauvage, d’un habit de valses mal rapiécé

Je suis une guerre frileuse, l’aube de la honte interminablement éventrée de mes passions

Je suis… « Le droit de ne plus me mentir, même à voix basse. » *

Ce n’est pas d’aimer que l’on meure, mais de haïr ce que l’on est.

Kehl, du 12/2 au 05/03/2019
* Alain Rais, Guérilla 2, in La nuit manque de main-d’œuvre



 

  La vie commence à chaque instant.
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
129 poèmes Liste
518 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 5 mars à 06:36 Citer     Aller en bas de page

Tu es ou tu hais pas? (ou vice et versa)

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 5 mars à 17:02 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Jean-Baptiste,

Il faut toujours commencer par s'aimer soi-même !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11299 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 6 mars à 01:47 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie
 

Ce n’est pas d’aimer que l’on meure, mais de haïr ce que l’on est.

 



Cette phrase me fait l'effet d'un coup de poing...

  ISABELLE
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4548 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 6 mars à 02:20 Citer     Aller en bas de page

À vous trois merci.

Amanda , si tu n'as pas d'aspiration ça marche.

Sybilla , oui, au moins s'accepter. Sinon, c'est mortifère à long terme.

Maschoune , on meurt de bien d'autres choses, mais il est vrai (tu le sais et pour cause), que ce "Ce n'est pas d'aimer" revêt un caractère hypothétique.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
819 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 6 mars à 03:02 Citer     Aller en bas de page

Tu es comme un SOURIRE qui s'invente au creux de nos cœurs, que tu berces de tes mots…

  SHElene
Chara... bia
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
58 commentaires
Membre depuis
3 février 2018
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 6 mars à 17:46 Citer     Aller en bas de page

Je rejoins SHElene !
Un sourire... à pleines dents 😁

Un beau texte. Merci JB

  Plus vieille que ma grand-mère, moins sage que mes enfants
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
1766 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 6 mars à 18:37 Citer     Aller en bas de page

Alors ne hais point ce que tu es, prends le droit de ne plus te mentir... C'est te respecter et t'accepter !

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4548 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 7 mars à 17:20 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois !

SHElene, je ne savais pas que j'avais cet effet là. Une ordonnance ?

Chara...bia, ouais mais là tu triches, t'as le sourire naturel, sans mes poèmes.

Mawringhe, avec tes impératifs mon futur est assuré.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 204
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0422] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.