Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 42
Invisible : 0
Total : 43
· ori
13260 membres inscrits

Montréal: 18 oct 03:24:46
Paris: 18 oct 09:24:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Sur la vitre embuée... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
912 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 9 mars à 10:02 Citer     Aller en bas de page

Sur la vitre embuée…

Sur la vitre embuée de mon âme glacée
Roule une batavique à une autre enlacée
Et, toutes deux unies par le même chagrin,
Hésitantes, sinuent en un fil argentin.

La verticalité de leur chute commune
Ne laisse pas de doute à la noire apostume
Qui unit ces deux sœurs au terrible destin
-Ô transparents miroirs dont s’est défait le tain

Qui creusent en roulant le lit de l’amertume
Sur la froideur vitrée, avalant l’infortune,
Des brumes suspendues au pic ultramontain
Plongeant au cœur du cœur d’un abîme certain.

Ô larmes de silice à l’abysse sombrées,
Qui gisez aux replis des glaces obombrées
De mon âme froidie par sa crucifixion
Au vide, immensément, d’une disparition.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
180 poèmes Liste
4689 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 9 mars à 11:33 Citer     Aller en bas de page

Cher Jacques-Marie,
J'ai bien l'impression que ta peine est immense.
"Des larmes de silice" quelle image contondante et douloureuse.

Un beau poème.... mais triste.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 9 mars à 16:45 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Jacques Marie,

Tristement magnifique !



Douce soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
4017 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 10 mars à 03:40 Citer     Aller en bas de page

Cher Jacques-Marie,

Les mots sont là aussi pour nous aider à faire couler l'encre noire du chagrin...

... ici, on le sent puissant et ravageur... un lent déchirement superbement exprimé.

Merci de ce partage qui nous touche.
Que les mots t'aident toujours.

Je t'embrasse

Myo

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11343 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 10 mars à 04:09 Citer     Aller en bas de page

Eh bien je reste sans voix devant les mots que tu utilises à dessein pour dire le chagrin ...

Je reste sans voix devant le chagrin ...

Amicales pensées !

  ISABELLE
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 10 mars à 05:34 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jacques-Marie,

La vie, parfois, en son versant caillouteux, boit l'existence et tout devient alors épreuves.
Ici, les mots sont à la mesure de l'affliction...
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
893 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 10 mars à 07:31 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jacques-Marie,
Je ne connaissais pas vos écrits, cette première rencontre m'a beaucoup émue. Dans la douleur et le chagrin, votre poésie est sublime!

  SHElene
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15661 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 10 mars à 11:42 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
912 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 11 mars à 05:56 Citer     Aller en bas de page

Merci à toutes et à tous d'avoir pris le temps de vous arrêter sur ma page. J'ai apprécié vos ressentis et l'amical partage n'en est que plus grand.

Que le vent vous porte mes amitiés.
JMJ

 
rené duruisseau

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
188 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2015
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 12 mars à 12:32 Citer     Aller en bas de page

Cher Jacques-Marie
Je cherche au fond de mon imagination, qui recouvre ma mémoire de paroles insensées et illusoires,quelques mots pour consoler. Ils sont vains.
J'implore le silence,qu'il soit d'amour ou d'amitié,de t'inspirer un sentiment de gratitude et de générosité.
La poésie est une fraternité. Même si elle est fragile,elle peut nous aider à surmonter les montagnes de vent qui nous assaillent !

 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
912 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 13 mars à 13:59 Citer     Aller en bas de page




Merci René pour tes mots simples et chaleureux tels les primevères de mars
qui froufroutent sous le vent froid mais n'en ont pas moins des sourires colorés.

Amicalement.
JMJ

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
897 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 15 mars à 16:00 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jacques-Marie JAHEL,
Un beau poème très marquant par le poids de ses mots qui montre toute l'étendue que peut prendre la douleur dans le coeur humain jusqu'à devenir un chagrin d'airain qui mène aux "abysses". Mais n'oubliez pas que même le tunnel le plus obscur a obligatoirement une sortie qui débouche sur la clarté du jour, rendant sa lumière encore plus resplendissante et attrayante après le long cheminement dans la nuit.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
912 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 19 mars à 05:44 Citer     Aller en bas de page


Bonjour Flora,

Je vous remercie d'être fidèle à ma page et votre compassion me touche.
Chaque humain a ses crevasses glacées dans lesquelles il choit. Mais des abîmes qui paraissent insondables la vie toujours resurgit, cotonneux edelweiss, belle étoile-d'argent agrippée aux roches suspendues.

Bien amicalement.
JMJ

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
1879 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 8 avr à 08:54 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jacques-Marie,
Je pourrais dire, c'est de fil en aiguille que je suis tombée sur vos poèmes... mais non ! C'est du site de René où j'ai eu la curiosité de venir vous lire et m'en félicite.
Ce poème pour ne citer que celui-ci est poignant. La douleur ressentie transpire et mis à part de partager avec vous ces instants de profonde douleur, je dirai qu'il faut continuer à voir une lumière qui brille... Nous avons tous nos instants "où le monde s'écroule"et la force d'une main qui se tend peut faire toute la différence !
Sur ce site,beaucoup de mains se sont tendues vers vous, saisissez les et continuez à nous émerveiller de vos textes.
Bien à vous.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2545 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 15 avr à 13:21 Citer     Aller en bas de page

C'est un chef-d'oeuvre que vous nous offrez.

Il faut le lire à haute voix pour se rendre compte de la beauté de l'ensemble.

Poésie intelligente et soutenue par une construction rigoureuse, on sent que chaque est là où il doit être.

Sincèrement

 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
912 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 15 avr à 13:33 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Mawr,

Je vous remercie de vous être penchée sur mes vers attristés et votre compassion me touche d'autant plus qu'elle est venue par le biais de la page de René du Ruisseau dont j'admire la beauté simple et efficiente de son talent.

Bien amicalement.
JMJ

 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
912 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 21 mai à 08:34
Modifié:  21 mai à 08:35 par Jacques-Marie JAHEL
Citer     Aller en bas de page

Merci Sienkiewicz pour votre généreux commentaire que je ne ressens pas comme une flatterie, mais comme une reconnaissance sincère de cet écrit que vous avez si bien analysé.
JMJ

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 289
Réponses: 16
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0411] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.