Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 23
13050 membres inscrits

Montréal: 9 déc 23:34:27
Paris: 10 déc 05:34:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Lettre fermée Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
386 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 19 mars à 07:46
Modifié:  19 mars à 12:10 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Lettre fermée


J'écris cette lettre fermée,
Elle n'est pour personne ;
C'est le seul être indifférent que je connaisse,
Doué d'une impassibilité bienveillante.

               Écrire à quelqu'un est fatigant
               Il faut peser ses mots,
               Satisfaire à quelques politesses,
               Frôler, parfois, si ce n'est franchir,
               La lisière de l'hypocrisie.
               Même la sincérité du verbe tourne souvent vinaigre
               Sous la mère du temps.

                              En cette lettre fermée,
                              Je n'ai rien à dire,
                              Ou plutôt j'en ai trop !
                              L'expression est un cercle,
                              J'en ai fait le tour.

                                             Écrire lorsque l'on n'a rien à dire
                                             Apporte une sérénité ;
                                             Je vous l'assure.
                                             Vous n'en attendez aucun retour
                                             C'est un peu l'anti-bouteille à la mer.

                                                            Je n'ai pas d'adresse à mentionner
                                                            Pas de prénom, pas de convenances.
                                                            Je livre ma folie au néant,
                                                            Au facteur de l'intangible,
                                                            Ce préposé des ailleurs inexistants.

                                                                           Je n'ai écrit à personne
                                                                           Seul mon délire m'enveloppe.


                                                                                          Lucas


Mère : au sens de ''mère de vinaigre'' = fermentation acétique

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
718 poèmes Liste
21368 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 19 mars à 07:48 Citer     Aller en bas de page

Et puis c'est économique en timbres !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
3094 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 19 mars à 09:16 Citer     Aller en bas de page

Bravo pour cet onanime épistolaire...

Jiçé

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
2430 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 19 mars à 13:06 Citer     Aller en bas de page

L'idée de cette lettre est bonne et ses caractéristiques assez pertinentes. Bon, pour une réponse en provenance du néant, évidement, je crois qu'il y a un délai...

 
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
386 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 20 mars à 04:36 Citer     Aller en bas de page

Des échos ?! ... comme quoi même quand vous n'écrivez à personne, il y a toujours des échos inattendus.

Citation de Aude Doiderose
Et puis c'est économique en timbres !


Merci Aude Doiderose, toujours attentive au côté pratique, je vois.

Citation de Drôle d'oiseau
Bravo pour cet onanime épistolaire...
Jiçé


Merci Jiçé. Oui ça soulage aussi ...

Citation de Didier
L'idée de cette lettre est bonne et ses caractéristiques assez pertinentes. Bon, pour une réponse en provenance du néant, évidement, je crois qu'il y a un délai...


Merci Didier. Le néant n'étant pas rien (et inversement) toute hypothèse reste plausible.

 
SienKieWicz


♪ ♫ ♭
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2462 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 20 mars à 14:09 Citer     Aller en bas de page

 
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
386 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 22 mars à 03:39 Citer     Aller en bas de page

Merci SienKieWicz,
Je suis flatté de votre errance sous mes mots lâchés, telle une "Tesla", dans l'immensité du néant.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7282 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 26 mars à 05:31 Citer     Aller en bas de page

as-tu bien écris que la lettre était fermée ?
dans le sens de ne solliciter aucune réponse ?
excuse ma MUSE de ce qu'ici elle ose.
Écrire à quelqu'un c'est fatigant
Pour mieux peser ses mots,
Ou satisfaire à quelques politesses, d'
Un Frôler, parfois, si ce n'est franchir, en
Ru la lisière de l'hypocrisie.
Que même la sincérité du verbe tourne vinaigre
utile
occasion
Initialement sous la mère du temps.
à bientôt.

 
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
386 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 26 mars à 05:47 Citer     Aller en bas de page

Samamuse,

Si je n'avais sollicité aucune réponse, j'aurais tout simplement interdit tout commentaire, puisque cette option est proposée sur ce site.
Après, je n'ai aucun commentaire à faire aux éventuels commentaires si ce n'est remercier de m'avoir lu et d'avoir posé un mot en reconnaissance de cette lecture.



 
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 26 mars à 11:23 Citer     Aller en bas de page

L'indiscrétion pousse à lire entre les lignes, et s'imaginer recevoir un NPAI, quand l'adresse n'est pas écrite, mais bien pensée...
Il faut au moins une lettre pour faire un pli, après la levée !
A recommander, surtout aux âmes sans cible...

  M@rs
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
386 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 27 mars à 03:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de M@rselO
L'indiscrétion pousse à lire entre les lignes, et s'imaginer recevoir un NPAI, quand l'adresse n'est pas écrite, mais bien pensée...
Il faut au moins une lettre pour faire un pli, après la levée !
A recommander, surtout aux âmes sans cible...


Bonjour et merci M@rselo. Tu as tout compris.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
2585 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 4 avr à 11:15 Citer     Aller en bas de page

Cela fait du bien de relire Lucas qui n'écrit à personne.
En pleine fermentation poétique... néanmoins.

Ce texte est tout d'élégance.

Merci.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
386 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 8 avr à 08:36 Citer     Aller en bas de page


Ah! Merci JB.
Je n'écris pas, je crie...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 540
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0423] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.