Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 44
Invisible : 0
Total : 45
· Lapoètesse
13126 membres inscrits

Montréal: 24 avr 18:26:03
Paris: 25 avr 00:26:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: 30-03 N°5 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
7949 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 13 avr à 03:36 Citer     Aller en bas de page

Un lieu de rendez-vous, chez les vinaigriers.
Une boutique toute noire, en kraft, pour restaurer.
Lieu parisien pour nous, là, je suis attablé.
ADAMANTINE, l’espoir, pour les LPDP.

Ça y est, ça commence, en ajouts progressifs
En venant de partout, trombinoscopes, curieux.
MUSE entre dans la danse, en propos relatifs.
Et SAM s’en « fou » un peu, car il n’est pas sérieux.
(Serre yeux)

Au café quel délire, de pseudos aux prénoms.
De localisations, aux activités,
Tout à parcourir, sans trop d’illusion.

Que de secrets donnés, sans trop de convictions.
Et trop d’obstinations, pour ces moments passés.
Maintenant terminés, avec des péremptions.

Vie négrier rapide, par beaucoup attendu,
Tout en restant placide, sur tous les entendus
.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
728 poèmes Liste
21604 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 13 avr à 04:33 Citer     Aller en bas de page

Adamantine en cheftaine de scouts, avec son fanion brandi, la première sur les lieux.
Comme elle a passé tous les grades, elle fait un feu de camp et met des marshmallows à griller en attendant les autres...

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
439 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 13 avr à 07:32 Citer     Aller en bas de page

Scout toujours!!!, je me disais bien que Sam tu avais un petit air de Jugnot… sans la moustache et la calvitie.
Pour son talent d'orateur bien sûr! what else?
C'était un moment génial cette mise en son et en images!

  SHElene
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
7949 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 13 avr à 10:15 Citer     Aller en bas de page

- AUDE pourquoi ajouter une virtualité que je n'ai pas observé.
- ce texte est conçu pour donner envie à ceux qui n'ont pas encore franchi le pas de ce genre de réunions de s'y associer pour l'année prochaine, ou en d'autres occasions plus près de leurs lieux de résidences, comme le sud, le sud ouest, le nord, la bretagne, le centre, la Belgique, les Antilles, le canada, des drainage sur l'Allemagne, etc.
- de par mon enthousiasme à la convivialité, aux formes de présences, aux vivres libres, aux vivres ensembles, au sein de cette virtuelle famille des LPDP, j'aimerai des pouvoir lire des demandes de précisions qui feraient défaut, ou des compléments de perçus vécus pendant cette occasion d'échanges, de se manifester par des écritures sur cet évènement, qui peut paraître être trop éloigné, trop couteux, trop fatiguant, de courte durée, et pourtant si riche de perceptions visuelles que nous nous posons probablement.
certaines présences qui aimeraient pouvoir être accueillies en hébergements, feraient probablement l'effort de faire partie des invités, je pense pouvoir en faire partie.
tous les 3 jours à cause des quottât par semaines, les N°6-7-8 viendront.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 98
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0279] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.