Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 20
· pirate24 · ori · Lapoètesse
13126 membres inscrits

Montréal: 24 avr 18:44:11
Paris: 25 avr 00:44:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Le Lyrisme et la pompe Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Helios
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
255 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 15 avr à 07:27
Modifié:  18 avr à 14:13 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page



Le lyrisme et la pompe

Orphée pour Eurydice, a vaincu les enfers,
Avec pour seules armes, une lyre* et des mots,
Libérant de ses chants, comme d’un écrin de pierre,
Ses plus beaux sentiments, tels de précieux joyaux.

Le lyrisme est ce chant aux accents exaltés,
Qui mêle des images aux plus nobles pensées.
Il est de ces matières qui façonnent la beauté,
Imprégnant le langage pour mieux l’enluminer.

Amoureux de sa muse, le poète éclairé
Dessine sur sa page des langueurs éblouies.
Ses soupirs s’envolent au loin dans les nuées
Retombant sur les cœurs en pluie de poésie.

Récusant les honneurs, méprisant le vulgaire,
Il ignore ses pairs, pour vénérer son art.
En serviteur fidèle, il l’habille de lumière,
Et son œuvre sincère témoigne de sa gloire.

Le copiste pompeux, de sa plume stérile
Flatte sa vanité, sur sa belle écritoire.
Il donne un ton tragique au battement d’un cil,
Des sanglots pathétiques aux amours dérisoires.

Déposant une couronne, sur son crâne infertile,
La fatuité devient son ordinaire ami,
Et la simplicité une vertu inutile.
Il jette, remplaçant le génie par l’ennui,

Des phrases qui s’écrasent dans l’emphase bruyamment,
Et dont l’écho n’effleure que l’ego de l’auteur.
Ses notes au timbre fade résonnent dans le néant,
Écorchent les oreilles, ne touchent pas les cœurs.

Accablées d’un surplus d’émotions frelatées,
Ses stances régurgitent les mots mal digérés
Des auteurs nourriciers dont il s’est rassasié.
Authentique poète… il ne sera jamais.

Puisqu’il faut comparer le poète au copiste,
Car du vers, à la prose, les intentions s’opposent.
Le premier est artiste, l'autre un piètre styliste.
L’un embellit notre âme, l’autre nous indispose.


*le terme Lyrisme est emprunté au mot lyre.

Georges Ioannitis
Tous droits réservés


 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14440 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 15 avr à 16:54 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Georges,

Magnifique poésie en partage !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Helios
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
255 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 17 avr à 08:54 Citer     Aller en bas de page

Merci Sybilla de votre présence. Amicalement, Georges

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 66
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0186] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.