Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 42
· doux18 · Elisa
13258 membres inscrits

Montréal: 16 oct 09:07:16
Paris: 16 oct 15:07:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Silhouette Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1]
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
137 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 27 avr à 07:23 Citer     Aller en bas de page



SILHOUETTE


Hors de la chambre, des fumerolles d'ivresse se répandent
De l'autre côté de la ligne sombre de l'horizon.
De la musique lourde se déverse dans les rues bondées,
Suintant des briques humides.
La brume grise se dirige lentement vers le rivage,
Par-delà le fleuve silencieux.

Deux amants marchent main dans la main
Parmi les noctambules qui coulent autour d'eux,
Fondus dans les ténèbres,
Dilués dans le brouillard,
Invisibles aux yeux de ceux qui les suivraient
Dans l'ombre,
Toujours au rendez-vous.

Un parfum de musc indélébile pend dans l'air moite
Par le biais des draps de satin.
Passion et plaisirs se bousculent dans l'obscurité.
A travers la ville humide,
La lune se glisse lentement dans les nuages,
De l'autre côté du mystère.

Deux amants qui se noient dans la chaleur de leurs regards,
Échangeant les émois qui les unissent,
Engloutis par la nuit,
Perdus au reflet de la vie,
Disparus dans l'instant présent,
S'embrassent.

Deux amants, peau contre peau osmosant leurs deux corps,
Submergés par le désir qui les traverse,
Plongés
Dans leur délice,
Leurs caresses.
Leur bonheur,
Se fondent en une seule et même silhouette.

AMANDA SMITH SKINNER


 
Page : [1] :: Réponses non permises

 

 



Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 636
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0197] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.