Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 20
Invisible : 1
Total : 21
13040 membres inscrits

Montréal: 21 sept 17:42:26
Paris: 21 sept 23:42:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Bocal de conserve Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rosi

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
1369 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2014
Dernière connexion
31 août
  Publié: 22 juin à 18:04
Modifié:  24 juin à 06:56 par Emme
Citer     Aller en bas de page

La vie, c'est comme un bocal de conserve.



Il y en a de très variés, des légumes verts, des féculents, des fruits. Il y en a pour tous les goûts, mais il y a une seule chose qui réunit toutes ces conserves, c'est la difficulté que l'on rencontre à ouvrir leur couvercle.



Dans la vie c'est pareil, il y a tout un tas de personnes, des gentilles, des sincères, des teigneuses, des gens faux, égoïstes, et comme pour les bocaux, une seule chose les réunit également, c'est la difficulté de vivre bien.



Chacun à sa manière va choisir le bocal qu'il aime le plus, quand il sera parvenu à l'ouvrir, il pense qu'il va se régaler parce qu'il aime ça, et qu'un bocal épargne le fait de faire une longue cuisine.



Si on choisit, par exemple le bocal, petits pois-carottes, pour que ce soit encore meilleur, on peut les cuire dans une casserole, avec de l'huile l'olive, des oignons, de l'ail, des lardons, du chorizo, de la tomate, des aromates, enfin tout ce qu'on peut y mettre de bon pour se régaler d'autant plus !!



Pour nous c'est exactement pareil, nous sommes venus au monde, nous avons grandi trop vite, avec pour seul but de vivre à fond, de vivre bien, sans difficulté.

Pourtant, pour nombre d'entre nous, ou pour ainsi dire, quasiment tout le monde, il y a toujours cette même difficulté, c'est d'ouvrir notre cœur.

Ce couvercle si dur à tourner, qui nous permet de nous livrer comme ça, sans artifice, sans mensonge, sans regret, naturellement, sans autre ingrédient.



Tous ces ingrédients, sont pourtant vitaux, si on veut que notre vie soit parfaite. On peut y ajouter tout un tas de bonnes choses pour être heureux, de l'humour, de la joie, de l’empathie, de la générosité, de l'écoute, de l'amour.



Malheureusement, certaines personnes, passent simplement par la case, du simple contenant du bocal, vite fait, bien fait, sans complications.

Parfois même, dans ce petit bocal de petits pois-carottes, il peut y avoir des jeunes petits oignons, auxquels on est totalement réfractaire.

On peut trouver que les carottes sont trop petites, que les petits pois, sont moins bons, que ça manque de sel, de poivre, de ce qui fait, qu'on va plus trop l'aimer ce bocal, petits pois-carottes.



En fait la vraie difficulté, n'est plus d'ouvrir ce bocal, c'est d'en faire, une fois ouvert, un vrai art culinaire pour l'apprécier à sa juste valeur.



On peut faire pareil avec tout ce qui nous entoure, la diversité de l'humanité, les différences sociales, l'autre tout simplement.



Ce couvercle n'est qu'un faux prétexte à la difficulté de vivre, et d'apprécier son contenant qui est tout simplement l'amour de l'autre.



Pour l'apprécier à sa juste valeur, on ne peut pas se contenter d'ouvrir notre cœur, si certains ingrédients que l'on n'aime pas, sont dans notre tête, ce bocal, ou naissent tout un tas de mauvais sentiments.



Mauvaise estime de soi, colère, amertume, rancœurs, jalousie, et bien d'autres encore. Si les ingrédients du bocal ne sont pas bons, ils ne seront pas bons non plus à consommer en société.

Aux yeux de certaines personnes, ce bocal, si on y met pas un peu de belles choses, tels que de bons sentiments, sera insipide, et cette vie, n'aura pas le bon goût que l'on croyait trouver au départ avant de l'avoir ouvert.



Peu importe le bocal que l'on choisit au final, il n'en sera forcément que bon, si on en fait une belle recette pleine d'humour et d'amour !!



La vie, c'est comme cette boîte de chocolats, dans Forrest Gump, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.



Moi je pense que la vie c'est surtout comme un bocal de conserve, elle peut durer longtemps, avec une longue date de péremption, le goût peut changer, se détériorer...

On peut avoir du mal à la vivre, à l’apprécier, à la déguster, mais ce qui est certain c'est que lorsqu'on a enfin ouvert le bocal, ce cœur parfois en mal de vivre, on va pouvoir enfin le déguster pleinement, y mettre de belles ondes positives, de beaux sentiments, une dose de pardon, de revalorisation, d'estime de soi, mais surtout d'amour, ce fameux ingrédient qui fait toute la différence d'une merveilleuse recette de vie !!

  L'écriture est le chemin, vers l'espoir et la sagesse
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
185 poèmes Liste
9787 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 23 juin à 03:24 Citer     Aller en bas de page

Jolie métaphore !

  ISABELLE
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
3533 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 24 juin à 04:12 Citer     Aller en bas de page

J’aime ta recette de la belle vie ! La comparaison avec la boîte de conserve y est savoureuse

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
262 poèmes Liste
4433 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 24 juin à 09:52 Citer     Aller en bas de page

original, bien écrit, j'ai hautement apprécié ces métaphores - bravo -

Amitiés
Yvon

  YD
Rosi

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
1369 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2014
Dernière connexion
31 août
  Publié: 24 juin à 14:15 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Maschoune,
La brune colombe,
Y.D,

merci beaucoup pour votre passage sous cette petite recette de cuisine du bonheur!!!
Plein de bonnes choses à vous tous, belle soirée à vous

  L'écriture est le chemin, vers l'espoir et la sagesse
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
20881 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 24 juin à 14:31 Citer     Aller en bas de page

Une sacrée bonne recette, ne nous en privons pas.
Bises chère ROSI

  OM
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
21268 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 26 juin à 15:31 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ton idée de bocal.
C'est un peu comme ça que je cuisine : je choisis un bocal et puis j'ajoute de petits ingrédients qui lui donne de la saveur (car chacun sait que la vie est insipide).
Et ensuite je lave le bocal et j'y mets d'autres choses, des choses différentes et précieuses. Bref je recycle.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
jiwaa
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
4 commentaires
Membre depuis
27 janvier 2015
Dernière connexion
1er juillet
  Publié: 1er juil à 10:53 Citer     Aller en bas de page

Juste... J'adore !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 200
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1176] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.