Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 32
· ptigaby · student27
13019 membres inscrits

Montréal: 20 nov 13:02:16
Paris: 20 nov 19:02:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Tu vas bien ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Kimmie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
2 commentaires
Membre depuis
4 juillet
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 4 juil à 15:51
Modifié:  5 juil à 03:24 par Emme
Citer     Aller en bas de page

« Tu vas bien ?
- Non. »

Non, même si ça fait cinq ans, ça va toujours mal. J’ai toujours peur d’entrer dans un lieu rempli d’ados, j’ai toujours besoin de vérifier quinze fois mes tenues afin de me sentir mieux, je peux toujours pas écouter un inconnu rire sans croire qu’il rit de moi. Non, ça va pas, et non, ça ira jamais "bien". Parce que pendant que j’écris, une jeune femme se tue, acculée par le monde.
« On savait pas, tu sais », « on t’aurait aidée ». Mais non les gars, vous m’auriez pas aidée, vous auriez fait comme tout le monde, vous auriez fermé vos yeux, bouché vos oreilles afin de ne pas me voir. Mais vous savez quoi ? Moi c’est quand je vous vois vous, que j’ai envie de fermer mes yeux, de vomir. De vomir, ouais, vous me donnez tous la nausée, vos bons sentiments, vos regrets. Qu’est-ce qu’elle en avait à faire de vos regrets Alice hier, quand elle a pris tous les médicaments qu’avaient ses parents ? Qui c’est qui va s’excuser à elle, hein ?
Alors oui, ça va mieux, mieux qu’avant, mais c’est pas compliqué ça les gars. Je pouvais difficilement aller pire ; quoique, j’aurais pu faire comme elle, et avaler une boite de Doliprane. On n'arrête pas de me dire que j’ai un caractère fort, que c’est une qualité et sans doute que c’est le cas, mais j’ai pas eu le choix, moi. J’aurais aimé être plus discrète, ne pas me faire remarquer, j’aurais aimé ne pas perdre ma confiance en moi ; mais surtout, j’aurais aimé être plus forte, ne rien ressentir, ne pas penser aux autres. Mais c’est le cas de personne, j’ai beau dire aux gens que j’en n'ai rien à battre de l’opinion des autres, c’est pas le cas : je sors tous les jours en me demandant comme je vais réagir si quelqu’un me méprise, quoi répondre si on m’insulte, alors que bordel, ça va mieux, que ça se passe bien maintenant. Et croyez-moi, ça ne peut que s'améliorer. Mais allez dire à une ado qui se fait harceler que « ça ira mieux après », qu’elle va « le surmonter ». Mais non ma pauvre, tu le surmonteras pas, ça restera gravé dans ta mémoire, peut-être moins douloureux que le jour où tu t'es fait humilier, mais ce sera là, plus ou moins cicatrisé.
Eux, ils seront jamais punis, ça se trouve ils se souviendront même pas de la grosse du troisième rang, de la rousse de devant ou de l’intello de service, mais toi, tu t’en souviendras ; toute ta vie. T’auras envie d’en parler, mais à qui ? Hein ? À tes potes ? Ils en ont rien à battre et honnêtement, c’est pareil pour tout le monde. Si eux ils se sont pas fait harceler, c’est qu’ils ont été complices, donc non, t’as pas envie de leur en parler, t’as pas envie de te rendre compte qu’ils savaient mais qu’ils étaient trop lâches. Alors là, souvent, quand je dis ça, les gens me disent que le monde est pas noir ou blanc, que y a des nuances. Bah super, j’suis bien avancée de savoir que tu te crois gris, innocent, mais si t’étais un peu sorti de ta zone de confort, t’aurais p’têt pu sauver quelqu’un, tu sais, parce qu’Alice, ça aurait pu être moi et que moi, j’aurais pu être toi.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10147 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 5 juil à 01:46 Citer     Aller en bas de page

C'est un cri du cœur émouvant que tu nous proposes là Kimmie, émouvant et révoltant aussi ...

Merci à toi de l'avoir partagé

  ISABELLE
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
7206 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 5 juil à 01:49 Citer     Aller en bas de page

bien venue au club ma chère KIM.
ces apprentissages ont des raisons d'êtres.
en MP il t'ait possible d'en envisager ces raisons,
mais en as tu vraiment envie ?
bise ma grande

 
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
654 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
8 novembre
  Publié: 5 juil à 11:21 Citer     Aller en bas de page

Poignant.

  The Leprechauns told me to do it.
Kimmie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
2 commentaires
Membre depuis
4 juillet
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 5 juil à 13:35 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois pour vos commentaires, ils m'ont fait très plaisir !
Que veux-tu dire par MP Samamuse ?

Bien à vous,
Kimmie.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1457 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 7 juil à 05:57 Citer     Aller en bas de page

Merci du partage Kimmie !

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
7206 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 7 juil à 11:51 Citer     Aller en bas de page

et bien KIM
Que veux-tu dire par MP Samamuse ?
message personnel en haut à droite.
j'adore en recevoir, et je répond à tous.
bise ma grande.
j'ai 72 ans demain.

 
Lapoètesse


Une moitié est partie, l'autre est finie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
676 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2011
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 8 juil à 10:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour et Bienvenue Kimmie,

J'ai lu ce texte quelques heures après sa publication... Je n'avais malheureusement pas de temps pour y déposer un commentaire, je rattrape cette erreur maintenant !

Par quoi commencer ? Par le premier mot que j'ai dit après l'avoir terminé : "Wow". Je te l'accorde, ça ne signifie rien dit ainsi. J'ai tellement été touché par cet écrit violent et honnête. J'ai été cette " Alice ", la fille du troisième rang dont on se souviendra jamais mais qu'on a rabaissé à tel point que j'avais la sensation d'être un ****** de paillasson.
Et les gens qui le savaient, qui " partageaient " mes journées, qui entendaient, étaient témoins de cet enfer, aujourd'hui me répètent " Tu aurais dû en parler " ! C'était visible depuis la lune. Et ils ne comprennent pas ma rancœurs. Ce sont ces personnes qui te rabâchent " les blessures cicatrisent avec le temps "

...


Alors que non.


Tu as écrit un texte puissant. Merci pour ce partage.

J'espère avoir l'occasion de te relire.

Mes amitiés,

Lapoètesse

  L.P/A.P
Kimmie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
2 commentaires
Membre depuis
4 juillet
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 23 juil à 19:15 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir, désolée de mon temps de réponse, je n'avais pas accès à Internet. Merci à vous trois.

Jean Claude Glissant, merci du passage !
Samamuse, bon anniversaire (bien qu'en retard !), tu me verras sûrement dans tes mp quand j'aurai retrouvé mon ordinateur, bien plus pratique que le téléphone.
Lapoètesse, merci, de ton passage, de ton message, qui signifie beaucoup pour moi, et de ton bienvenue. Merci. Mille fois.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
7206 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 9 oct à 03:11 Citer     Aller en bas de page

oh KIM, imagine une EVE, qui se rend compte que sont ADAM, n'a plus beaucoup de regards pour elle.
le SERPENT lui a proposé une pomme, une pomme volée à l'arbre de la connaissance, un fruit défendu (rien à voir avec un fruit des fendues, c'est à dire un enfant), les autres regards que les scribes de cette saga, n'évoquent pas, les lectrices et les lecteurs de certains dépôts, pourrait bien faire naître une forme de vengeance, par des manipulations….
imagine que quelqu'un d'autre, ADAM par exemple, de manières in sinueuses, puissent tomber dans ta toile (@) pour faire le défendu à ta place EVE. quelles jubilations. que de projets inavouables. tant pis pour ADAM, il aurait mieux fait d'être plus attentif à sa soit disant EVE chérie. LE SERPENT ? il faut bien des complices, pour faire naître des manigances en secret. Oui EVE ? comment imaginer ces transferts d'intérêts en quatre lignes ? oh moi le SERPENT je ne veux pas être responsable. mais toi ose, flatter ADAM, il est si naïf, et puis c'est de sa faute, il était indifférent. après tant pis pour lui, il s'en mordra les doigts.
suis-je encore dans l'esprit de ton texte ?

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 366
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0283] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.