Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 28
· Balzak · Fried
Équipe de gestion
· Catwoman
13163 membres inscrits

Montréal: 20 août 02:00:39
Paris: 20 août 08:00:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Rêve carné Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
6244 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
19 août
  Publié: 12 juin à 03:44
Modifié:  12 juin à 15:25 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

Je cueille un rêve au canevas étrange
Où des yeux violet observent le silence
Essence féminine d'un tendre cœur orange
Au souffle de la nuit, au reflet de l'absence.

L'aquilon poussiéreux me pousse au dehors
D'un ciel frémissant, à l'aurore sanguine
Je devine l'arôme délicat de l'acore
Me liant au souvenir d'une pierre fine.

Lorsque mon esprit traverse les psychés
Au sourire de jade, au corps de lumière
J'accompagne les ombres au sable de l'été
Vers un lieu où reposent les mânes libertaires.

Je respire le bleu d'un sommeil radieux
Et m'enivre d'odeurs, au cercle du hasard
Se mêle l'ancholie, d'allant vertigineux
Érubescente étoile, tombée de nulle part.

D'un no man's land, fleurissent les roses chairs
Aux seins universels que je viens caresser
Telle symphonie des sens, où se répand l'éther
Que ma main vient saisir, d'un poème oublié...

Hubix-Jeee.


 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15528 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 août
  Publié: 12 juin à 11:55 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 12 juin à 15:11 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Hubix,

Superbe toile poétique !



Belle soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
6244 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
19 août
  Publié: 12 juin à 15:24 Citer     Aller en bas de page

Merci mido et Sybilla...

Un rêve aux rives de chairs où les couleurs se mélangent à la vie...

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
194 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
20 août
  Publié: 13 juin à 03:36 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
J'aime beaucoup ces images littéraires (que d'ailleurs j'utilise allègrement). Telles que, entres autres :

Citation de Hubix-Jeee
des yeux violet observent le silence
Je respire le bleu
Telle symphonie des sens ... d'un poème oublié...


La Muse, inspiratrice de ce poème, a tout simplement merveilleusement inspiré l'auteur de ce texte.

  CdK
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
6244 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
19 août
  Publié: 13 juin à 03:43 Citer     Aller en bas de page

Bonjour et merci Cerdick...

Il est vrai que la muse apporte l'inspiration, en sa beauté, sa fragilité et son infinité...

Et si la chair est faible, parfois, la femme, en ce poème a plus de force et d'esprit que tous les hommes, réunis...

Bonne journée...

Amitiés...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 206
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0698] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.