Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 20
13205 membres inscrits

Montréal: 18 sept 20:32:12
Paris: 19 sept 02:32:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le paradis au prix de la deuxième classe Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4528 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 18 juin à 04:27
Modifié:  18 juin à 10:58 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
Le paradis au prix de la deuxième classe

Dans la marche du train à travers la campagne
L’esprit trouve un chemin, et un vif bonheur gagne
Peu à peu les régions où tout peut s’oublier,
Où la vie, les soucis, sont vite repliés.

J’aime l’oscillation, amplement soutenue,
Des courbes en dévers aux ressauts reconnus,
Lors tanguent mes pensées, en d’aisées chevauchées,
Et l’empire du temps mes mots vient dessécher.

Se fondre à la douceur des choses égarées
Fait que l’âme, soudain, de beauté est parée.
Mes yeux s’ouvrent alors sur un monde nouveau.

Cette disposition surprend ce qui est beau
Où la fréquentation a caché des secrets
Aussitôt entrevus, et aimés sans regrets.

En train, entre Strasbourg et Lyon, le 30 octobre 2006





En faisant du classement de fichiers j'ai retrouvé ce poème, avec la mention "Premier texte publié sur La Passion des Poèmes".
Je précise qu'il s'agît de ma première période LPDP, en 2006.


 

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22078 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 18 juin à 06:44 Citer     Aller en bas de page

Hé bien pour un début c'est drôlement joli !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
5056 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 18 juin à 10:28 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce beau poème, je ne sais pourquoi, les voyages en train me déclenchent toujours des instants de nostalgie. deviner des quodidiens qui défilent derrière la vitre me laissent rêveur.

Amitiés

Yvon

  YD
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15600 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 18 juin à 11:40 Citer     Aller en bas de page

un voyage qui t'inspire
bien

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4528 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 18 juin à 11:48 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous.

Aude Doiderose, ma chèèèèère ! C'était certes mon début sur LPDP, mais pas en poésie.

Y.D, tout pareil pour moi. J'adore le train et l'utilise beaucoup.

mido ben, et quelquefois m'endort...

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 18 juin à 13:40
Modifié:  18 juin à 13:46 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour In Poesie
Une lecture bien agréable moi qui aime laisser mes pensées divaguer.
Et puis les voyages en train ont quelque chose d'érotique
Bonne journée
Cidnos

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
1762 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 18 juin à 15:01 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir JB

Outre la beauté du poème où l'on peut aisément se sentir assis à ta place et voir défiler tous ces paysages... tu nous confirmes donc que le billet deuxième classe est suffisant pour "atteindre" ce paradis !

Bon à savoir pour ne pas payer plus cher.

Riche idée ton reclassement qui nous a fait profiter de ce voyage.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
195 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
5 septembre
  Publié: 19 juin à 03:04 Citer     Aller en bas de page

Bonjour !

De belles émotions que l'on ne peut ressentir qu'en train et pas vraiment en voiture. Car si l'on voit défiler autant de paysages dans ces deux cas, on n'est pas dans la même atmosphère. Celle qui crée une émotion bien différente. Le voyage en bateau a aussi ses charmes. Seulement, on n'a quasiment que la mer devant les yeux. Une eau dans tous ses états, certes, mais qui invite plus à la somnolence qu'à la méditation lorsqu'elle est "mer d'huile". Quant aux changements de paysages, ils se font dans la longueur du temps de navigation et souvent, on n'en a qu'une perception très lointaine :

Mesdames et messieurs, sur la gauche à quelque 53,995 encablures on aperçoit les contours de l'île de ...
Et sur la droite à 5,399 milles marins, on peut voir le sillage d'un bateau de pêche entré au port de ...

Alors que dans un train, «l'oscillation, amplement soutenue» «courbes en dévers aux ressauts reconnus» et "tangage", presque obligent à la méditation. A condition, bien sûr, d'avoir l'âme poétique.

  CdK
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
661 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
5 septembre
  Publié: 19 juin à 13:47 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JB,

J'emporte ce poème pour mes - fréquents et longs - trajets en train ... Des moments souvent charmants, à contempler les paysages qui défilent, regarder les gens, et de (rares) belles rencontres. Merci

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 19 juin à 14:22 Citer     Aller en bas de page

Hola! !
hé oui!! c'est vrais, je me souviens de ce poème!
que j'ai bien aimé aussi!
Comme le temps passe vite....en train!!

bibis mon moine chéri!
Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 19 juin à 15:21 Citer     Aller en bas de page

J'ai l'âme voyageuse et trouve que ton poème à quelque chose d'érotique.
Mais si je ne sors pas des rails, il reste une belle invitation au voyage.

  SHElene
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 20 juin à 09:03 Citer     Aller en bas de page

J'étais pas sur tes rails qd tu as publié ce poème voyageur, "Mécano de la Générale" (Buster Keaton m'inspire toujours de rêves en tribulations).
Le tien restitue ce rythme à la lecture, comme ces images qui défilent quand le regard se perd dans le paysage qui défile...si vite qu'on n'en perds pas une bribe...pour s'"en-rêver".

Amitiés...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4528 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 20 juin à 23:21 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous.

Cidnos, j'avais une vision trop professionnelle du train pour penser à quoi que ce soit d'érotique le concernant. Il y a des tas de légendes qui courent... les madones des sleepings, etc. Mais il est vrai que, plus jeune, avant d'en faire mon métier, je trouvais fort attirantes toutes ces jeunes femmes rêveuses... un instant retranchées de leurs "réalités" et qui pensaient peut-être à quelques... chevauchées.

Mawringhe, eh oui ! je confirme, accès au Paradis pas trop cher.

Cerdick, le conducteur ne peut se permettre de rêver, pas plus que celui du train d'ailleurs (un tas de dispositifs l'en empêchent).
Je suis amoureux des voyages lents, de ceux qui permettent à l'âme de s'acclimater progressivement à d'autres réalités. Le voyage en avion est toujours un choc, voire une panique annoncée.
J'adore naviguer... et j'aime les changements imperceptibles de la mer : les couleurs, les courants, et sur le ferry que je prends vers la Grèce, observer les passagers est un spectacle fort enrichissant.

Chlamys, ah bien ! je te remercie d'avoir choisi nos lignes... LOL Tu es donc abonnée au train. J'adore aussi. Merci pour l'enlistage.

saldday, salut ma Negrita ! Mais quelle mémoire tu as ! Tu dois bien être la seule personne au monde à t'en souvenir.

SHElene, Aïe ! Et de deux à trouver quelque chose d'érotique dans ce billet de seconde classe. Et pourtant je n'y ai rien mis de tel. Mais tu sais ce que je dis de la lecture...
Si tu veux dérailler... je sais comment faire pour faire dérailler un train

Riaga, salut Frère ! "S'en-rêver"... il se pourrait fort que cela m'inspire. J'adore ce film de Keaton. Tu as raison, ce poème est fait de rythme. Un train qui roule est soumis à plusieurs rythmes différents, et si tu sais les percevoir, un chant intérieur monte pour les accompagner, en-rêvé.

Bizzz JB



  La vie commence à chaque instant.
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 21 juin à 10:34 Citer     Aller en bas de page

Dans la marche du train à travers la campagne
L’esprit trouve un chemin, et un vif bonheur gagne
Peu à peu les régions où tout peut s’oublier,
Où la vie, les soucis, sont vite repliés.

Ciao Jb, j'adore voyager en train et j'ai parcouru l'Italie du nord au sud plusieurs fois et aussi d'autres contrées... Comme toi j'ai eu des ispirations , quoique pas si jolies.
Un abbraccio, Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4528 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 27 juin à 03:05 Citer     Aller en bas de page

Lilia, merci.
J'ai aussi parcouru l’Italie en train, du nord au sud et d'ouest en est, bien des fois.
Quel que soit le pays, j'adore les voyages en train. L'Italie n'a pas fait exception.

Ma ligne préférée : Siracusa-Gela

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17733 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 7 juil à 16:13 Citer     Aller en bas de page

J'aime aussi le train a condition que ce ce soit pas toujours la même ligne (hormis en Corse où le trajet est toujours superbe) et m'apprête à faire une croisière alors je te dirai si cela m'enchante autant. Bon l'avion c'est pratique quand même pour aller loin faut pas se mentir et on peut trouver de drôles d'inspirations a regarder ses voisins

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4528 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: Hier à 10:05 Citer     Aller en bas de page

Vinie,
J'attends donc avec impatience ta prochaine inspiration lors d'un voyage en avion.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 374
Réponses: 16
Réponses uniques: 13
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0660] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.