Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 312
Invisible : 0
Total : 312
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 12:41:01
Paris: 15 sept 18:41:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: C... comme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
6273 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 21 juin à 14:07
Modifié:  22 juin à 04:49 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

Croiser le fer, impudemment
Au nez rouge du plus que parfait
Ô fleurs d'orée d'enterrement !
Se ressentir enamouré.

Chariboter les pudibondes
Frileuses fileuses formalistes
En maigres tas d'hydres immondes
Ô gloussements des féministes !

Calculer l'heure de la disgrâce
Éployé de la solitude
Ô cœur tranché Ô peine lasse
Du sablier des habitudes.

Croquer le fruit de chaque paume
Sucré, épris des lendemains
Comme un jeu de rôle, que l'on nomme
L'amour ou l'art du libertin.

Charmer l'élégante, la précieuse
En un clin d'œil, magique
Ô beauté silencieuse
En sa parure énigmatique.

Couvrir du souffle permanent
Les rives des rêves infinis
L'air purifiant l'instant
Où s'entrouvrent les nuits.

Chatouiller là, où dort l'ôtée
Supprimée d'une vague lettre
Comme un accord désincarné -
Concupiscence ou besoin d'être ?

Hubix.

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 21 juin à 22:23 Citer     Aller en bas de page

C'est bon d'être noctambule bosseur et de s'offrir des pauses ; -) Cela m'a donné l'occasion de lire ce dernier né...tu vas être déçu car j'en ai aimé toutes les tournures, c'est fluide et ça bouscule, c'est insolent sans être lourd, ou con-venu.
Le fond en fera hurler pas mal, ms moi j'adore parce que c'est à contre courant et que tu as osé...
Après, il faut lire entre les lignes....

"Chatouiller là, où dort l'ôtée
Supprimée d'une vague lettre
Comme un accord désincarné -
Concupiscence ou besoin d'être ?"

Paka !

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
6273 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 22 juin à 04:55 Citer     Aller en bas de page

Salut Riaga, une nouvelle fois...

Déjà ça fait plaisir de te lire...

Là, c'est un texte aux strophes indépendantes, qui partent dans diverses directions, ironique, sentimental, décalé...

En essayant de trouver un équilibre dans la musicalité des mots choisis, avec le plaisir de rechercher, justement, des termes peu utilisés, dans le langage courant...

Bonne journée et amitiés...

Hubix.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 3 juil à 01:48 Citer     Aller en bas de page

Il y a dans ce poème diverses directions à suivre, bien sûr que c'est bien équilibré et j'ai apprécié, la subtilité de jeux de mots comme souvent dans ta poésie.
Ce fut une bien agréable découverte que de lire tout cela.
Bises amicales ODE 31 - 17
Continue à nous charmer, on en a jamais à C

  OM
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
6273 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 3 juil à 15:10 Citer     Aller en bas de page

Merci Ode...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 224
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0364] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.