Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 100
Invisible : 0
Total : 100
13267 membres inscrits

Montréal: 20 oct 02:18:36
Paris: 20 oct 08:18:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La p'tite entreprise (1 / ?) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 23 juin à 04:07
Modifié:  23 juin à 05:48 par QUOIQOUIJE
Citer     Aller en bas de page

Il était le patron d'une p'tite entreprise,
dans laquelle il stockait tout plein de marchandises :
des chiffons, des cartons, même de la ferraille,
et c'était le terrain de jeu de la marmaille.

Ces filous le volaient, avouez que c'est moche !
Et puis lui revendaient pour quelque argent de poche.
Il ne s'en est jamais aperçu ou tout comme.
Les enfants l'aimaient bien, ce bougre de bonhomme.

Il disait : " il faut bien que jeunesse se passe ! 
Et d'ailleurs, ils ne peuvent rien faire de mal."
Même si parfois il y avait de la casse.
Ce n'était jamais grave, ça lui était égal.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
1884 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 23 juin à 11:17 Citer     Aller en bas de page

Bonjour QUOIQOUIJE

Ça c'est un mec cool ! Un gentil petit poème où "voleurs et volé" font bon ménage !

Sympathique lecture, merci pour ce partage !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
PaulMUR

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
113 commentaires
Membre depuis
17 avril
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 25 juin à 09:52 Citer     Aller en bas de page

Quelques quatrains de plus et c'était une chanson.

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 25 juin à 10:35 Citer     Aller en bas de page

Mawringhe : c'est un souvenir d'enfance

PaulMUR : effectivement, je cherche le refrain

Merci à tous deux

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5084 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 25 juin à 11:44
Modifié:  25 juin à 11:44 par Y.D
Citer     Aller en bas de page

Tu m'as rappelé mon adolescence, avec le recul j'avoue que les adultes en général étaient sympa avec les jeunes, car à cette époque, il ya prescription (rire), j'étais vraiment un ptit con…

Amitiés

yvon

  YD
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 26 juin à 18:01 Citer     Aller en bas de page

Y.D
Les bords de ville étaient propices à ces entreprises de récup et les gosses de rue étaient intéressés par ces lieux défendus, favorables à l'esprit de bandes

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2760 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
11 octobre
  Publié: 2 juil à 17:05 Citer     Aller en bas de page

un poème très original ... J'aime bien.
Je me demande comment l'idée vous est venue.
Bonne journée
Cidnos

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 3 juil à 03:39 Citer     Aller en bas de page

Souvenir de jeunesse avec un peu d'imagination

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 195
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1273] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.