Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 26
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 00:22:44
Paris: 22 sept 06:22:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Deux lés , sans ciel Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
6280 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 24 juil à 14:28 Citer     Aller en bas de page

C'est un pays, au trait bien plus lointain
Thym et lavande y poussent des cheveux
Venant d'ailleurs, où personne ne sait rien
Il suffit d'attendre tous les aïeux.

Selon le parfum, les nuitées s'éternisent
En zénithaux désirs et phosphorescents yeux
Heureux déments! Leurs esprits se divisent
Au temps décrit sur le verso des lieux.

Chaque homme est porte, au milieu
Et se détermine selon le hasard d'être
D'un poids soluble, dans le sel bilieux
De l'épaisseur du mot "fenêtre".

Chaque femme est mesure, océane
Et se déterre minutieusement tôt
Quand l'ombre du soleil, d'amour butane
Revient jeter l'ancre, aux pores de la peau.

Le rayonnement des instincts d'heures
Varie selon les ouvertures veineuses
Les jets de mots, vaccinent les rêveurs
Par l'écho-errance des limbes mélodieuses.

Vivre, consiste à gagner au jeu de l'ego
Essouffler son reflet, sur l'échiquier mental
Quand les rires se balancent, d'un pré, haut
Entre fleur-agonie et chair "humanimale".

Chaque mémoire se retire, au tarot
Comme un tableau, imprégné de silence
Un poème, qui se signe du cerveau
Un miroir, traversé d'insouciance.

Chaque voix se confine au murmure
Comme un filet, posé sur le néant
Un rendez-vous, dans la tête du futur
Un sentiment d'éternité au vent.

L'étrange y règne, aux rives oranges
D'essence trouble et d'endormissement
Au gré du vague, l'essentiel se mélange
De sang, contraire, au corps, nu, lévitant.

Hubix.

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
664 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 24 juil à 16:54 Citer     Aller en bas de page

Il y a quelque chose de mystérieusement magique dans ce poème. J'ai aimé ma lecture

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
PaulMUR

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
100 commentaires
Membre depuis
17 avril
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 25 juil à 10:12 Citer     Aller en bas de page

Peut-on recevoir la clef de lecture de ce poème étrange ?

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
6280 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 26 juil à 04:49 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous... Chlamys, PaulMUR...

Effectivement, le mystérieux et l'étrange ont envahi ce poème, depuis longtemps...

C'est toujours ce qui m'attire, en poésie, comme au cinéma, en musique, en peinture et en littérature, comme des univers construits sur le vide sidéral...

Chaque poème étant un univers, un lieu, un endroit qui ressemble plus ou moins à une maison, un désert, une plage, une prison, un champs, une rue, un labyrinthe, au choix, non exhaustif...

Celui-ci, comme beaucoup d'autres se rapproche plus du labyrinthe, sans porte, donc, sans clé, mais où il est très facile de s'y perde...

Cela dit, on se retrouve toujours à s'en sortir...

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
420 poèmes Liste
13424 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 28 août à 15:39 Citer     Aller en bas de page

J'avais mis ce poème dans ma liste afin de le lire plus attentivement. Il y a des poèmes qui glissent comme de l'eau et d'autres qui sont montagnes : il faut les gravir pour en voir la beauté. Et c'est l'impression que j'ai en lisant ce poème : je ne maîtrise pas son chemin, ne comprenant pas tout mais j'en aime le paysage : son rendu.
Toujours est-il que je crains de ne pas en avoir saisi le sens profond.

Bises

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 185
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0578] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.