Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 315
Invisible : 0
Total : 315
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 12:40:48
Paris: 15 sept 18:40:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Mon miroir à deux faces. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
195 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
5 septembre
  Publié: 19 août à 03:18
Modifié:  19 août à 03:37 par  Cerdick
Citer     Aller en bas de page


L'orémus d'un restant de vie........................................... Prière.
Ma raison d'aujourd'hui....................................................... Ma vérité d'hier.

Donnez-moi simplement ces envies repoussées,......................Je m’adresse à vous, mon Dieu
Donnez-moi seulement ces besoins que l'on jette,....................Car vous seul donnez
Je ne veux plus de ces paix falsifiées,.....................................Ce qu’on ne peut obtenir que de soi.
Je ne veux pas le repos qui s'achète,......................................Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste,
Je ne veux pas l'oubli, encor moins l'indulgence,.......................Donnez-moi ce qu’on ne vous demande jamais.
Ni celle de mon corps,..........................................................Je ne vous demande pas le repos
Ni celle de mon cœur,...........................................................Ni la tranquillité,
Ni ces plaisirs tachés d'impertinence,......................................Ni celle de l’âme, ni celle du corps.
Ni le succès, pas même un grand bonheur,..............................Je ne vous demande pas la richesse,
On vous réclame tant de ces banalités....................................Ni le succès, ni même la santé.
Que vous ne devez plus en avoir désormais,...........................Tout ça, mon Dieu, on vous le demande tellement,
Donnez-moi l'or de vos simplicités,.........................................Que vous ne devez plus en avoir.
Ce que les gens ne réclament jamais......................................Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste.
Je veux ce qu'il vous reste, ce plat d'ingratitude,......................Donnez-moi, ce que l’on vous refuse.
Je veux l'épuisement d'un labeur insurgé,...............................Je veux l’insécurité et l’inquiétude,
Je veux l'effort, mes jours dans l'inquiétude,............................Je veux la tourmente et la bagarre,
Je veux la peur devant l'adversité...........................................Et que vous me les donniez, mon Dieu,
A chaque instant..................................................................Définitivement.
Je veux les stimulants de l'insécurité,......................................Que je sois sûr de les avoir toujours,
Que vous me les donniez perpétuellement,..............................Car je n’aurai pas toujours le courage
Je n'aurai pas toujours la volonté,..........................................De vous les demander.
De les chercher à chaque égarement......................................Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste.
Donnez-moi simplement une vie sans mirage,..........................Donnez-moi ce dont les autres ne veulent pas.
Donnez-moi tout ce dont plus personne ne veut.......................Mais donnez-moi aussi le courage
Et offrez-moi.......................................................................Et la force et la foi.
Pour armer ce courage,.........................................................Car vous êtes seul à donner
La foi du cœur, le glaive de ces vœux......................................Ce qu’on ne peut obtenir que de soi.



← A gauche, l'Orémus écrit par Cerdick.
→ A droite, * Prière écrite dans son carnet
par l'Aspirant André Zirnheld,,
mort au Champ d'Honneur.
(Source : www.france-libre.net/la-priere-du-parachutiste/)




Citation de .promotion.zirnheld.free.fr/
André Zirnheld (7 mars 1913 - 27 juillet 1942) dont notre promotion (E.M.I.A : Ecole militaire interarmes) porte le nom, était professeur de philosophie en 1939. Refusant l'armistice il s'engage dans les Forces Françaises Libres, puis fait les E.O.R., nommé Aspirant il demande à servir dans les parachutistes et en particulier dans les S.A.S. Il est célèbre pour avoir été le premier officier parachutiste français tué au combat et comme auteur du poème "La prière" qui deviendra "La prière du para".

- La Prière du Para a été chantée par la chorale de la promotion dirigée par Raymond YVEN. Ce chant a été écrit en 1961 par l'élève officier Bernachot, de la promotion Capitaine Bourgin première promotion de l'E.M.I.A.

- La prière ne fut connue que le jour ou le Général Valin en donna lecture à la BBC, le 13 janvier 1943, en pleine guerre.

- La biographie d'André Zirnheld est donnée sur les sites: Wikipedia ou Compagnons de la Libération.



  CdK
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3765 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 19 août à 03:52
Modifié:  19 août à 03:57 par Naej
Citer     Aller en bas de page

Un bel exercice, et une non moins belle gémellité de ces deux poèmes...
Personnellement, n'étant pas croyant, je ne demande rien à Dieu...
Merci !
Amts - Naej -

  Carpe diem...
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
661 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
5 septembre
  Publié: 20 août à 06:36 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Cerdick,
Très émue à la lecture de ce poème ... Il entre en résonance avec le constat que je fais depuis longtemps : ce sont les épreuves qui nous font mûrir et avancer, pour autant qu'on ait le courage de les accepter et d'en faire quelque chose.
Et du courage, il en faut aussi beaucoup pour appeler de ses vœux ces épreuves, parce qu'on se trouve alors face à nos peurs. Merci pour ce partage

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
195 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
5 septembre
  Publié: 21 août à 01:59 Citer     Aller en bas de page

Bonjour !

Je reçois ces commentaires avec grand plaisir. Alors j'en profite pour commenter à mon tour.
J'ai titré mon texte "Orémus", juste pour faire le parallèle avec le titre : "Prière". Je ne demande rien à "Dieu" mais à la "Vie", détentrice de mon futur et comptable de mes jours à venir.
Je suis également non croyant. Non croyant envers quelque entité que ce soit, tout en respectant les religions de chacun (tant qu'elles ne sombrent pas dans l'extrémisme). Je crois tout simplement en l'homme dénué de haine (surtout lorsqu'elle est gratuite) et les animaux. Je crois en la nature composée de ses quatre éléments, avec tout ce qu'elle enveloppe en son sein.

A + ...

  CdK
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 112
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0227] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.