Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 570
Invisible : 0
Total : 571
· Tychilios
13154 membres inscrits

Montréal: 25 févr 21:51:28
Paris: 26 févr 03:51:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: A mon autre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
687 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
25 février
  Publié: 26 août 2019 à 04:51
Modifié:  26 août 2019 à 04:54 par Fried
Citer     Aller en bas de page

Jardins clos aux grilles rouillées, dans les ombres de la vieille église et son silence.
D'un regard curieux de peurs enfantines.
Souvent loin des coups d'autres bandes, moi insolent et toi insultant leurs piètres batailles, je te revois mon frère, mais qui es tu ?
Après une bagarre, un poing dans le nez, on se l'était juré, jamais plus l'un sans l'autre dans nos démêlés. Notre pacte nous liait en lien contigu. Comme de petits sauvages nous tenions les autres à distance.

Des fruits grappillés après des grillages rompus, de friches en cabanes abandonnées, tout était une invite et nos antres un monde à l'écart des intrus.
Fumée, brindilles brûlées, joie animale du feu qu'on allume comme un rite à l'âtre.
Brûlure de braise, découverte de sa trace qui ne s'efface.

Maraudeurs d'une sente inconnue, sur notre territoire, nous suivions l'eau qui serpente rêvant qu'elle nous mènerait à la mer.
Seuls et nos pas silencieux en zone interdite pour approcher les marécages. À travers les ajoncs, nos grands yeux ouverts sur des apparitions furtives de grenouilles et tritons.
Frères jumeaux curieux de la vie, indissociables, on riait de nos forfaits d'enfance.
Mais toujours revenait ce désir d'à part, chapardeurs de ruines mystérieuses et d'aventures à l'écart des autres.

Aujourd'hui, on s'est assagi nos petites différences nous ont construit jamais trop loin l'un de l'autre. On s'est marié et le sais-tu mon frère ? j'ai toujours un peu de mal à me lier. Ma compagne est mon intercesseur auprès des autres et des amis.




Photo que j'ai prise en haute Marne

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
311 poèmes Liste
17996 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
24 février
  Publié: 26 août 2019 à 08:59 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé ce texte, son propos me touche. Et j'y retrouve un peu aussi de mon enfance avec mon frère dont je ne suis malheureusement pas proche du tout... Comme quoi les mêmes expériences mènent parfois à des chemins bien différents.

C'est difficile de se lier, y parvient on vraiment un jour?

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
228 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
1er février
  Publié: 26 août 2019 à 16:13 Citer     Aller en bas de page

Ton texte me parle, je n'irais pas plus loin... La description est belle et intense, c'est fort et ça me touche; le mot "Frère" prend tout son sens sous tes mots. Merci Fried.



























 
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
687 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
25 février
  Publié: 27 août 2019 à 06:04 Citer     Aller en bas de page

Merci Bestiole pour ton commentaire,
C'est peut-être plus compliqué avec un garçon et une fille, c'est dommage. Il m'est difficile de me lier c'est peut-être parceque le lien que j'ai avec mon jumeau est très fort.

Merci Franck, je suis heureux que mon texte te touche, je me suis un peu inspiré de la chanson "mon autre" chantée par Lara Fabien et Maurane.

 
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1251 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
16 février
  Publié: 27 août 2019 à 07:11 Citer     Aller en bas de page

Que de richesses dans ce texte... merci à toi

 
PaulMUR

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
172 commentaires
Membre depuis
17 avril 2019
Dernière connexion
24 février
  Publié: 27 août 2019 à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Les frères siamois - pardon jumeaux - ont des relations bien à part.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
11855 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 février
  Publié: 27 août 2019 à 14:40 Citer     Aller en bas de page

J'aime les textes qui évoquent les relations entre frère et soeur (ou entre frères, ou entre soeurs...enfin tu as compris l'idée ).

Merci Fried !

  ISABELLE
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
2235 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
25 février
  Publié: 27 août 2019 à 15:28 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Fried

Un jumeau... mais alors qui nous dit que c'est toi qui écrit ?

Cette complicité est magnifique, autant que la photo de ces petits renardeaux qui ont l'air jumeaux eux aussi ! Dans tous les cas, en plus d'une belle plume,tu as un œil de lynx pour capter de telles images, bravo à toi ou... à ton jumeau ! Ou qui sait, aux deux si vous avez les mêmes centres d'intérêt.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
687 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
25 février
  Publié: 28 août 2019 à 04:51 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous, Nico, Paul, Machoune et Mawr tu as raison si ce n'est moi c'est donc mon frère :-)
En fait on est faux Jujus, il a les yeux marrons et moi bleu.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 321
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,6257] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.