Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 240
Invisible : 0
Total : 240
13306 membres inscrits

Montréal: 25 jan 21:55:22
Paris: 26 jan 03:55:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Info ou Intox ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Miette

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
976 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 16 sept 2019 à 08:41
Modifié:  27 oct 2019 à 12:43 par Miette
Citer     Aller en bas de page

Car telle est la question
que je me prose au fond.

Comment faire, dites-moi donc,
pour retenir ceux dont
on n’a pas gardé nom,
mais la simple mémoire
du passage d’un soir ?

Il est des moments clefs
que l’on laisse s’échapper
disparus dans le noir
qui s'en reviennent hanter
le jour de leurs regrets.

Et vous seriez bien fou,
que de me croire sage.

Sans commentaire de texte
on ne sait comment faire
pour renouer le presque.
Fortuna, en silence,
nargue notre impuissance.

La vie joue de détours
s’amuse d’allers-retours,
de mots rages, mots d’espoir,
qui tournent ondulatoires…

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
11 janvier
  Publié: 16 sept 2019 à 18:05 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Miette,
Quel curieux poème, que j'ai du mal à décoder, ne trouve pas les clefs de cette porte que je sens pourtant si lourde derrière ces mots.
Amicalement
Philippe

  Ori
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
9817 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 17 sept 2019 à 03:25 Citer     Aller en bas de page

MIETTE
- je rencontre cette sensibilité régulièrement.
- à cause des partages intenses, d'un moment.
dans ces partages de l'intimité où cette présence ose s'ingérer.
et avec si peu de disponibilité, ces élémentaires sont souvent oubliés.
(la réactivité en est pour ainsi dire tout le temps, c'est pourquoi faire)
- moi je pris (en invoquant une présence énergétique, pour favoriser une nouvelle rencontre.
ou plutôt je converse avec mon être de lumière, ce qui revient au même.
- pour palier à cette présence d'esprit qui peu paraitre être un abus de partage
la justification consiste à faire naitre un état de confiance, et alors,
à prêter son portable à cette présence, pour qu'elle puisse se téléphoner.
(elle fera si elle le veut bien, son propre numéro qu'elle connait bien, en évoquant comme commentaire son prénom)
- ainsi le lien est établi, si la sonnerie de la présence sonne.
- sinon, une continuité n'est pas à envisager.
- les sensations virtuelles, les mémoires parfois réactivées,
deviennent des acouphènes, parfois sans issues et généralement à oublier,
ou à mettre en mots pour en faire des textes.
- j'ai de toi MIETTE d'agréables pensées de PARIS.
quand je lis tes textes, j'ai une image qui me sert d'accompagnement.
- grosses bises ma grande, de SAM.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
240 poèmes Liste
5844 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 17 sept 2019 à 09:35 Citer     Aller en bas de page

Hello Miette !

Je crois qu'il faut se faire à l'idée que tout dans la vie est changement.
Je ne suis pas bouddhiste, mais impermanence, moi ça me parle. Je trouve ça très juste.

Bref, ce n'est pas aujourd'hui que je vais changer ma signature : "La vie commence à chaque instant". Qu'en dites-vous ?

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
1692 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 17 sept 2019 à 14:53 Citer     Aller en bas de page

Goûter au charme de l'éphémère et ne pas regretter, tout un art de vivre

  SHElene
Sol_M

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
123 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
4 septembre 2020
  Publié: 21 sept 2019 à 08:55 Citer     Aller en bas de page

Très intéressante réflexion sur l'unique intemporel, qui laisse un goût particulier d'éphémère, inachevé ?
Un Fantasme, comme celui de lire ici et ne pas retrouver ce Plaisir d'une lecture...

  Rien n'est définitif, sauf la Mort !
Miette

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
976 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 21 sept 2019 à 10:15 Citer     Aller en bas de page

ori c'est me semble-t'il le propre de l'inconnu que de ne pas se laisser aisément décoder... Et peut être aussi que d'accepter son trouble à ne pas avoir tjrs toutes les clefs Merci bcp de votre passage, et à bientôt au fils des mots

Sam, Dieu du ciel lol oui c svt une histoire de numéro non donné ou perdu ^^ Bise à vous !

Votre signature est parfaite J.B ! Merci d’être passé et à bientôt sous les mots

bonjour SHElene ;-)
la vie est ainsi faite je crois, de regrets ou au contraire de joies inattendues cela dépend des fois, mais l’état d'incertitude, lui, on l’éprouve souvent ^^ Merci de vos mots et à bientôt sous les vôtres Je vous souhaite une excellente journée et au plaisir,

L'éphémère trouble de l'instant qui passe... en quelque sorte ^^ Merci de vos mots sous les miens et au à bientôt au fils des mots
P.S : Dites-moi, Solem ou M@rselo, que préférez vous ?

 
Sol_M

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
123 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
4 septembre 2020
  Publié: 21 sept 2019 à 12:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de Miette
...
L'éphémère trouble de l'instant qui passe... en quelque sorte ^^ Merci de vos mots sous les miens et au à bientôt au fils des mots
P.S : Dites-moi, Solem ou M@rselo, que préférez vous ?



Que faut-il choisir ?
Un Fantasme ? Un resto ?... les 2, alors !

  Rien n'est définitif, sauf la Mort !
Miette

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
976 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 6 oct 2019 à 07:32 Citer     Aller en bas de page

Je vais opter pour Léo alors, si cela vs convient :-)

loooool ! Donc Léo, pour le resto, je pense venir aux prochaines rencontres LPDP, au cours desquelles nous irons sans nul doute au restaurant Si cela vous tente, vs êtes le bienvenue^^

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 507
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0252] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.