Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 620
Invisible : 0
Total : 623
· Flora Lynn · ATLAS · ypup
13159 membres inscrits

Montréal: 28 févr 16:43:45
Paris: 28 févr 22:43:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Sur l'oreiller de sable Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
514 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
26 février
  Publié: 16 sept 2019 à 11:33
Modifié:  17 sept 2019 à 02:46 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page


Sur l'oreiller de sable



Sur l'oreiller de sable, simplement poser la tête
Recueillir le chaud dans le creux de ses reins
Tirer vers soi, les draps bleus de la fête
Où des oiseaux d'océan ont été peints.

La vague gronde et s'agenouille sur l'estran ;
Le silence, lui, s'est assis au pied des pins morts
D'avoir trop bu aux embruns pénétrants,
Tels vieux hommes de mer, s'étant brûlé les pores.

Haut stylet d'un cadran qui n'a rien de solaire,
Le phare pose du rouge à lèvres à la verte forêt ;
Attendant, à la nuit, de nacrer l'horizon solitaire
De lumineuses paroles aux bateaux devenus muets.

Par endroits, d'insidieuses baïnes retiennent leur souffle
Et mirent les nuages lointains qui ne pourront s'y noyer.
Le ciel est papier peint que les heures marouflent ;
Quelques cris de mouettes pour derniers plaidoyers.



Lucas
La côte sauvage (La Palmyre) - septembre 2019



baïnes : retenues d'eau éphémères, modelées par les mouvements de sable et de marée et particulièrement dangereuses pour les nageurs non expérimentés (effet de siphon)

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
2239 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
28 février
  Publié: 16 sept 2019 à 15:17 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lucas

Le titre est déjà une invitation... la suite par ses belles images, un régal de lecture qui transporte vers cette côte.

Merci pour ce partage.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
1217 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
28 février
  Publié: 16 sept 2019 à 15:38 Citer     Aller en bas de page

Il est sauvage et beau ton poème Lucas. Plaisir des yeux et des oreilles dans ton univers d'eau, de sable et de ciel.

  SHElene
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
690 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
27 février
  Publié: 17 sept 2019 à 01:53 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce poème qui évoque l'été, la plage et sait suggérer de belles images. Bravo

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
273 poèmes Liste
9105 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
27 février
  Publié: 17 sept 2019 à 03:54 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci LUCAS
- dans le bleu de ton texte,
nagent des mots choisis,
- tu souhaitais offrir un contexte,
en moi ce n'est pas réussi.
- j'habite en bord d'océan,
je dois être trop exigent.
à + de SAM

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
11862 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
28 février
  Publié: 17 sept 2019 à 04:32 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ton poème Lucas, qui est à la fois doux et réconfortant !

Merci à toi !

  ISABELLE
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 17 sept 2019 à 06:20 Citer     Aller en bas de page

Un coin que je connais bien et qui m'a ravie d'en lire ici les évocations.
C'est un lieu ressourçant et tes mots sont à son image.
merci à toi

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
514 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
26 février
  Publié: 17 sept 2019 à 07:20
Modifié:  17 sept 2019 à 07:28 par Lucas
Citer     Aller en bas de page

Bonjour et merci à tous pour vos lectures et vos commentaires.

Mawringhe, ravi de t'avoir promenée au long de cette côte sauvage et aimante.

SHElene, merci de m'avoir donné la main sur mes lignes de silice et d'océan.

Fried, tes compliments me gâtent, moi qui ait écrit cela en 10 minutes à peine dans l'élan d'une vague nostalgie.

Sam, désolé de n'avoir pu révéler mieux et de décevoir ton attente.

Maschoune, réconfortant ? tant mieux, je le voulais aussi apaisant. (Merci aussi pour la correction)

FeudB, tu connais bien l'endroit, La Palmyre, son phare, sa côte sauvage de Royan à Ronce-les-Bains, la forêt de la Coubre et ses secrets engloutis.
Serions-nous voisins ? Quoi qu'il en soit, merci de ta présence sous mes vers.

Merci également à Emme-la-correctrice .... ainsi font font font ...



 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
5179 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
28 février
  Publié: 17 sept 2019 à 09:38 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ton poème Lucas.
Il me fait penser à une poème dont le fil de pensée est assez proche, que j'écrivis il y a fort longtemps, également en bord de mer, mais c'était la Baltique. Pas du tout les mêmes paysages, mais l'environnement maritime laisse sa trace indélébile.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
514 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
26 février
  Publié: 19 sept 2019 à 06:42 Citer     Aller en bas de page

Bonjour et merci In Poésie pour tes propos envers ce texte si simple. Toute mer ou océan inspire, il en a toujours été ainsi je crois.

 
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
886 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 21 sept 2019 à 08:13 Citer     Aller en bas de page

Un bien beau panorama se dessine sous vos mots Lucas... et l'envie de savourer une ballade en bord de mer !
Je perçois tout du long de votre poème la chaleur du vent sur le sable chauffé des dunes... les murmures dans la brise de l'océan... le charme de la nuit tombante et enfin le moment de temps suspendu avant l'envol vers le ciel des oiseaux marins...

Merci de votre très beau partage, et au plaisir de vous lire

 
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
514 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
26 février
  Publié: 22 sept 2019 à 03:13 Citer     Aller en bas de page

Bonjour et merci Miette pour vos gentils mots. Vous avez puisé, en mes lignes océaniques, le plaisir que j'ai eu à les écrire. J'en suis heureux.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 278
Réponses: 11
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0411] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.