Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 564
Invisible : 0
Total : 567
· Fried
Équipe de gestion
· In Poésie · Catwoman
13159 membres inscrits

Montréal: 11 déc 13:01:37
Paris: 11 déc 19:01:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Agora Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
855 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 19 sept à 21:11
Modifié:  27 oct à 12:43 par Miette
Citer     Aller en bas de page

Depuis qu’j’fais l’boulot de la caissière,
j’voudrais pas dire, tout va d’travers !

Voleurs de poules sont au zonzon,
mais vrais brigands aux décisions ;
Ils nous la mettent bien profond !

Quelle arrogance les puissants !
Agenouillés devant l’argent,
le fat hubris d’ego dément…

Vrais journalistes, faux intellos,
naviguent de boulot en boulot
mais couvrent toujours les salops.
Z’ont pas d’éthique mais z’ont d’l’ego !

Grands cachalots et p’tits pédo,
maquillent mal leur malveillance,
par d’artificieux édito,
de petites phrases… de la jactance…

Les politiques au diapason
nous prennent vraiment pour des cons,
droits dans leurs bottes à raconter,
qu’c’est quand même, eux, les mieux placés.
Qu’ils savent c’qu’est bon, pour la Nation !

D’la santé à l’éducation
d’la retraite à l’alimentation
la propagande joue à fond,
étouffe toute revendication.

Les français aiment leurs bons docteurs,
leur art de vivre, leurs professeurs.
Mais politiques, seuls décideurs,
préfèrent, s’en foutant de bon cœur,
atomiser toutes nos valeurs.

Certes ils bafouillent à la télé,
sans gêne disent contrevérités
s’embourbent dans des tweets (*) idiots,
ne maîtrisent pas le sens des mots.

Mais enfin ils sont à l’ouvrage,
jour après jour tissent le naufrage
de notre belle et douce France,
qu’ils ne connaissent ni ne respectent.

L’espace public est envahi
par les pervers et par les cons,
qui se croient vraiment tout permis.
Nous font bouffer d’la confusion
à n’plus savoir bénir sa mère.

Personne ne veut d’un monde qui détruit les petits,
sans coup férir, immonde, et sans faire aucun bruit.
Personne ne veut d’un monde qui exsude le mépris…


(*) tweet : Anglicisme qui qualifie un court message envoyé sur internet, généralement par le biais du réseau social Twitter.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8824 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 20 sept à 05:45 Citer     Aller en bas de page

je me contenterais des MIETTES.
- les conditionnements de leurres nous égarent. (développement sur demande en MP)
- les privilégiés qui nous doivent ces possibilités d'abus
oublient très vite, ce pourquoi nous les réénumérons. (ce sont de très bons comédiens)
- ton coup de gueule me plait. si c'est ta façon d'être vu.
- mes souvenirs de toi, me sont des acouphènes de revue.
- alors merci de me faire une petite place à tes cotés
pour pouvoir m'illusionner que ca pourrait changer.
- à moins de devenir un privilégié kamikaze.
au départ c'est possible en pensées,
à leurs contacts nous sommes très vite contaminés.

- ne pleur pas, virtuellement je ne peux pas les avaler.
ton SAM



 
Brin d'harmonie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
532 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
10 octobre
  Publié: 22 sept à 12:40 Citer     Aller en bas de page

C'est le fond de votre écrit qui m'a le plus accordé, tellement de Vérités !
Encor un franc parler, merci de l'avoir haussé, une Miette a suffi.

 
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
219 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 23 sept à 13:27 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Miette, je rejoins Sam en vous disant que j'aimerais tant que cela puisse changer mais j'ai bien peur de bien trop d'illusions cependant il est bon de faire une piqûre de rappel et votre texte est là pour l'exprimer courageusement et tant mieux. Merci Miette! Idem, au plaisir de vous lire...























 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
982 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 26 sept à 10:51 Citer     Aller en bas de page

Miette,
Un poème engagé, plein de vérités.En effet, c'est le pouvoir et l'argent qui dirigent le monde et peu importe les conséquences...C'est une triste constatation.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
855 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 6 oct à 08:42 Citer     Aller en bas de page

Avant tout, je m'excuse vraiment de mon impolitesse à ne pas vous avoir remercié plus tôt, d'avoir eu la gentillesse de laisser vos mots sous les miens...

Sam lol bien entendu j'vs fait une tite place :-)) Je vs embrasse ! A bientôt

Brin d'harmonie merci La vérité c'est comme le dentifrice, une fois sortie du tube elle y re-rentre jamais ^^ loooll

Franck merci de votre passage, c'est tjrs un plaisir

Flora Lynn, c tout de même terrible la cacophonie engendrée par tt cela... Je vous remercie d’être passé, et vous dis à très bientôt sous vos beaux mots ^^

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 205
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2391] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.