Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 44
· Lapoètesse
13126 membres inscrits

Montréal: 24 avr 18:22:58
Paris: 25 avr 00:22:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: A toi, Papa. In Memoriam. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 13 avr à 15:49 Citer     Aller en bas de page

A toi, Papa...

Quand du fond de mon coeur je sens sourdre en moi ce flot de nostalgie qui m'inonde, mes yeux s'embuent de perles de pluie qui roulent le long de mon visage.
Par delà ce rideau de larmes, se redessinent ces belles années, mon enfance dorée, nos rires, ton amour inconditionnel de père...
Je me revois à travers tes yeux remplis de fierté, je repense à notre complicité, les réprimandes de maman suite à nos bêtise... car nous en faisions, beaucoup, au grand dam de " La Reine Mère " ou du "Général de Caserne ", maman bien sûr ! C'était entre nous !!! Quoique... je pense qu'elle faisait semblant de ne pas nous entendre !

Si tu savais à quel point tu me manques, plus rien n'est pareil.
La pendule tourne, les jours valsent, les heures s'égrènent, je prends de l'âge moi aussi... mais dès que je pense à toi, nous sommes toujours jeunes, invincibles.
Et pourtant...

Je t'ai vu mourir deux fois. Après ton AVC où tout a basculé et commencé à décliner... ta mémoire, tes oublis, ta force. Tu avais changé, mais tu étais toujours battant et surtout, tu étais là, à ta nouvelle manière. De la volonté, mon Dieu, combien tu en as eue pendant six ans.

Puis ce vingt-six août deux mille dix huit où tu nous a quittés pour toujours. Tu es parti rejoindre tous nos chers disparus, très tôt en ce matin d'été. Tu as toujours été un grand matinal et encore là pour ton ultime voyage, tu es parti si vite... Tu as "oublié" l'anniversaire de maman, le vingt sept... et je n'ai pas eu le temps d'arriver à l'hôpital.
Cinq minutes, seulement cinq petites minutes mais tu devais partir et je t'aurai retardé. Tu le savais, je ne voulais pas te voir t'en aller, je t'aurai retenu de toutes mes forces ! Si tant est que l'on puisse retenir... Tu ne m'as pas attendue, tu n'as pas voulu me faire encore plus de peine. L'heure était venue. Ton heure.

Quand je suis rentée dans la chambre, les écrans de contrôle venaient d'être débranchés... j'ai senti ta présence qui flottait dans cette pièce. J'avais envie de hurler. Pourquoi, mais pourquoi es-tu parti sans me dire au revoir ? En sanglots, je te l'ai reproché, je ne savais plus ce que je disais. J'en ai voulu à la terre entière, en colère, je ne savais plus ce que je faisais... puis je me suis reprise, je t'ai dis " pars mon papa, pars, repose toi. " Je t'ai libéré.

Tu avais l'air si serein sur ce lit, si calme et reposé ! Même ces cernes violacées sous tes yeux avaient disparu.
Moi j'étais si perdue, si triste... tout à coup sans toi. Je n'arrivais pas à réaliser. Tu étais mon pilier, ma force tranquille, mon confident,mais avant tout, tu étais mon papa.
Si tu savais tout ce qui a changé depuis ton départ... Tout est difficile, compliqué. Tu trouvais toujours les bons mots, le mot juste. Ta patience, ton courage ta présence me réconfortaient.

Je pense à toi, souvent, très souvent. Je n'arrive pas à aller au cimetière où je me sens inutile. Pour moi s'occuper de quelqu'un c'est prendre soin de la personne de son vivant. Après restent le souvenir et la prière.
Tu seras toujours à mes côtés, partout et je continuerai à t'aimer jusqu'à mon dernier souffle, comme tu m'as aimée. Nous nous ressemblions tant !
Tu m'as tellement apporté, tu m'as tant donné sans compter.

Je t'aime, j'aurai du le dire plus souvent ! Mais il y avait cette pudeur, comme dans toutes les familles où les mots ne se disent pas... Ils se devinent, ils se ressentent car ils se vivent mais ils sont tus.

Tu es mon étoile qui brille de mille feux tout là-haut. Tu me protèges, tu es mon ange gardien et je sais que tu me guideras le moment venu.

Repose en paix mon papa chéri, tu l'as bien mérité.



  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14440 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 13 avr à 16:47 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Mawr,

Quel doux message sur ton papa !
Il restera toujours auprès de toi et en ton coeur !



Douce soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 13 avr à 16:54 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir fidèle Sybilla
Oui, papa restera toujours auprès de moi et en mon coeur !
Je n'en ai pas fait le deuil et écrire m'a pris du temps mais m'a fait beaucoup de bien aussi.
Merci de ton passage que je dirai quasiment attendu, tu es tellement présente.
Je te souhaite une belle soirée à travers toutes tes lectures du soir.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
439 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 14 avr à 04:42 Citer     Aller en bas de page

Les papas sont à l'honneur, ceux qui dansent dans nos bras, ceux qui dansent dans nos cœur. Quelle chance d'en être si complice! Ecrit touchant Mawr.

  SHElene
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 14 avr à 05:13 Citer     Aller en bas de page

Bonjour SHElene
Et oui, sans s'être donné le mot avec Adamantine nous avons éprouvé le besoin pratiquement au même instant d'écrire sur nos papas respectifs.
J'avoue que son texte est un peu plus réjouissant que le mien et c'est tant mieux !
Depuis le départ de papa, je n'ai pas pu écrire sur lui, c'est ma première " lettre " et sa rédaction fut compliquée car chargée d'émotions. Le deuil n'est pas fait.
Merci d'être passée par ici...

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
312 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 14 avr à 06:21 Citer     Aller en bas de page

Merci Mawr pour cette bouleversante lettre d'amour à ton papa... où qu'il soit, je pense que tes mots continuent à le faire vivre en toi.

Après le deuil tu chériras comme un cadeau tous les moments partagés avec lui

Amitiés,

Pierre-Emmanuel

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
276 poèmes Liste
4808 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 14 avr à 07:50 Citer     Aller en bas de page



Yvon

  YD
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 14 avr à 08:09 Citer     Aller en bas de page

Bonjour P.E, bonjour Yvon

- P.E, tu as toujours la délicatesse dans tes mots, j'y suis très sensible et t'en remercie sincèrement. Il faut comme tu le dis faire le deuil pour chérir encore plus tous les moments partagés et là, ce n'est pas encore gagné. C'est un premier pas que je viens de faire, le premier en presque huit mois...
Merci à toi.

Mawr

- Yvon, je sais que ton coeur y est et tes bisous m'accompagnent, merci !

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
413 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 14 avr à 14:32 Citer     Aller en bas de page

Une lettre poignante pour ton papa... emplie d'amour et de grande complicité...
Même si tu ne lui as pas souvent dit que tu l'aimais, il le savait... en lisant dans tes yeux, dans tes rires, dans tes gestes...
Je pense que son plus grand souhait est de te savoir sereine et apaisée...
Il restera toujours dans ton cœur et tes pensées...
Une bise de réconfort

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 14 avr à 15:37 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Glycine
Je te remercie de ton commentaire de réconfort qui me va droit au coeur.
Moi aussi je t'envoie plein

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
3988 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 15 avr à 03:25 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Maw,

Tu écris avec le coeur et les yeux de l'amour.

Amitiés sincères
jlouis

  Poésie, la vie entière
pirate24


Persévère dans tes vers
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
987 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2009
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 15 avr à 10:58 Citer     Aller en bas de page

Ton père t'a tout donné pour être une femme forte et aimante et il ne sera pas déçu. Bisous. Daniel

  Daniel
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
414 poèmes Liste
12926 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 15 avr à 11:04 Citer     Aller en bas de page

Touchant

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 16 avr à 14:33 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir à vous trois

- Jean-Louis, je suis touchée par tes mots et te remercie sincèrement.

- Daniel, merci également pour ton encouragement.

- Adamantine, merci.

Bien à vous.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 192
Réponses: 13
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0726] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.