Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 10
Invisible : 0
Total : 10
13108 membres inscrits

Montréal: 13 nov 21:48:54
Paris: 14 nov 03:48:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La ville est ivre de ses lumières. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1766 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
10 novembre
  Publié: 6 nov à 16:56
Modifié:  6 nov à 16:57 par  Xenia
Citer     Aller en bas de page

Les lumières de ma ville
se baignent au courant de ses fleuves,
elles se font traînées liquides
puis elles fusent sur les murs,
fardent chaque place,
en se moquant des ténèbres du ciel.

Sous le piquant de mes paupières
la nuit tremble de mille chandelles,
tu n'es pas là, prisonnier d'une terre grise.

Alors, j'ai posé ton regard
sur le visage des hommes joyeux,
et de tous les amoureux,
tendres promeneurs
sur les avenues parées d'or,
parées d'argent.
Et dans la houle de la foule
je tangue au brasillement
des flammes électriques.

La ville m'offre ses splendeurs
au cœur de la nuit éblouie
mais je dois être en retard
car c'était tes yeux que je voulais voir.


  Critiques acceptées
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11436 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 7 nov à 01:10 Citer     Aller en bas de page

Toujours grand plaisir à lire ton écriture qui illumine ce triste novembre !

Merci à toi pour ces "lumières"

  ISABELLE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22170 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 7 nov à 02:58 Citer     Aller en bas de page

Un poème pictural, une très agréable lecture, comme souvent sous ta plume.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
184 poèmes Liste
4796 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 7 nov à 04:33 Citer     Aller en bas de page

L’ivresse empêche de bien voir.... mais ne m'a pas empêché de lire ton beau poème.

"Et dans la houle de la foule
je tangue au brasillement
des flammes électriques."

Ces vers me font penser au manifeste du futurisme.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15724 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 7 nov à 10:12 Citer     Aller en bas de page

tres beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
930 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 7 nov à 11:30 Citer     Aller en bas de page

Cette absence serait-elle une ombre à ce lumineux scénario? Très beau Xenia.

  SHElene
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5114 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 7 nov à 12:04 Citer     Aller en bas de page

Citation de Xenia
Les lumières de ma ville
se baignent au courant de ses fleuves,
elles se font traînées liquides
puis elles fusent sur les murs,
fardent chaque place,
en se moquant des ténèbres du ciel.



Magnifique, comme toujours tes poèmes sont de belles factures - merci -

Amitiés

Yvon

  YD
Allantvers Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
33 commentaires
Membre depuis
3 novembre
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 7 nov à 13:57 Citer     Aller en bas de page

Ce poème m'a projetée dans mes profondeurs les plus intimes, notamment ce vers presque invisible au milieu de tant de lumière :
tu n'es pas là, prisonnier d'une terre grise.

J'aime beaucoup ta poésie
Merci

  MariePaule
Adria d'Orances


Recueil de poésies érotiques édité ...... (voir mon profil)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
752 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 8 nov à 07:52 Citer     Aller en bas de page

Xenia, votre agréable poème, que j'interprête comme un mélange de mélancolie et de beauté d'un instant d'observation, n'est pas sans me rappeller cette chanson :
Blondino - les lumières de la ville

Merci de ce partage.

Adria

  lien vers mon recueil de poésies érotiques
Damon

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
330 commentaires
Membre depuis
20 février 2018
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 8 nov à 09:47 Citer     Aller en bas de page

De l'ensemble, j'ai été accroché par ce passage:

je tangue au brasillement
des flammes électriques


 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
424 poèmes Liste
13547 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 9 nov à 13:24 Citer     Aller en bas de page

C'est un très beau poème.

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
355 poèmes Liste
3672 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 10 nov à 01:27 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xenia,
une très belle écriture qui exprime tristesse et nostalgie pour l'absence de l'être aimé.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1766 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
10 novembre
  Publié: 10 nov à 03:49 Citer     Aller en bas de page

merci à vous tous, je suis touchée par vos réponses

  Critiques acceptées
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
451 poèmes Liste
21947 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: Hier à 11:42 Citer     Aller en bas de page

Encore un très beau poème qui me trouble.
Merci XENIA
Bises ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 189
Réponses: 13
Réponses uniques: 13
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0315] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.