Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 433
Invisible : 0
Total : 436
· La Brune Colombe · ami_des_vers · Argynne Aphrodite
13191 membres inscrits

Montréal: 20 jan 11:03:28
Paris: 20 jan 17:03:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Il pleut sur Ypres Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
HF.TELLER Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
20 commentaires
Membre depuis
24 décembre 2019
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 13 jan à 10:46 Citer     Aller en bas de page

Il pleut sur Ypres, tout a des airs de novembre.
Ici, là, silencieux, quelque fantôme rode
Et des mots aux créneaux du beffroi se démembrent :
Poème sans doute oublié de Ghelderode.

Les vins évaporés se consument vers dieu
Accoudé, nonchalant, au bord du dernier zinc,
Et les mots des pichets partent en arcs-en-cieux :
Poème sans doute oublié de Maeterlinck.

Puis les buveurs flamands se taisent et reposent,
fourbus comme un taureau dédaigné dans l’arène ;
Des mots dans leur sommeil s'entrelacent mais n'osent :
Poème sans doute oublié de Verhaeren.

Il pleut sur Ypres et tout à des airs de Bruges ;
Les anges vont s'aimant, aveugles et en vrac,
Des mots viennent bercer leur plus secret refuge :
Poème sans doute oublié de Rodenbach.

 
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2564 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 13 jan à 10:58 Citer     Aller en bas de page

Une belle écriture pour cette scène d'Ypres et de pluie; l'effet de répétition en finale des quatrains est réussi. Merci pour les rimes recherchées et qui mettent en valeur les noms de ces poètes belges.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15898 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 13 jan à 11:27 Citer     Aller en bas de page

bienvenue sur lpdp

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
120 poèmes Liste
678 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 13 jan à 12:25
Modifié:  13 jan à 12:33 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir H.F. Teller. Poème d’ambiance…Des images évocatrices installent vite le décor : le ciel de plomb d’un automne sans fin (ni début), qui s’étale sur une plaine infinie. Les grands poètes wallons se font les peintres subtils de ce décor. Leurs noms grinçants ou rocailleux qui signent chaque quatrain renforcent la pesanteur d' un climat à rendre suicidaire même un canard (si l’on en croit Brel). Certains pinailleurs mettront le pluriel téméraire d’arc-en-ciel sur le compte de la licence poétique et devraient s’accorder à dire avec tous que ce texte est d’une belle facture. Amicalement, Georges.

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
724 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 14 jan à 03:54 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
C'est simplement beau et émouvant me suis senti en train de naviguer sur un des canaux de la petite venise, le nez au vent , les yeux vers un ciel si bas qu'un canal…..
Merci et bienvenu ici.
Amicalement
Philippe

  Ori
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
4096 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 14 jan à 16:34 Citer     Aller en bas de page

Bonjour H.F.,

De belles tournures, de belles idées, une atmosphère dépeinte avec justesse.
Certains vers "un peu bancals" heurtent ma lecture mais c'est peut-être un choix aussi.

Quoiqu'il en soit, j'aime.

Myo

 
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
89 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 15 jan à 03:51
Modifié:  16 jan à 11:05 par Filiquier
Citer     Aller en bas de page

Ecoutons-le chanter, ce plat pays qui est le sien.
J'aime bien ce pluriel "arcs-en-cieux".
J'ai joué, autrefois, dans une pièce de Ghelderode.
Je me souviens aussi de ce poème de Verhaeren sur " le vent cornant de novembre".
Ce poème est un beau chant. Belle entrée à LPDP.
Filiquier

  TF
PaulMUR

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
159 commentaires
Membre depuis
17 avril 2019
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 15 jan à 13:03 Citer     Aller en bas de page

Je ne connaissais pas Rodenbach. Merci de l'avoir cité parmi les poètes belges (même s'il était allemand d'origine).
Par contre, la bière de sa famille, ça, je connais bien.

 
HF.TELLER Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
20 commentaires
Membre depuis
24 décembre 2019
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: Avant-hier à 04:43 Citer     Aller en bas de page

Merci pour votre accueil et vos commentaires.
Mis à part Rodenbach, né à Tournai (province du Hainaut, francophone), les autres auteurs sont flamands d'expression française.

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2800 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: Hier à 03:54 Citer     Aller en bas de page

Une ambiance bien décrite.
Bienvenu sur LPDP
Cidnos

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 111
Réponses: 9
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0621] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.