Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 278
Invisible : 1
Total : 283
· MUSCADE · KiMiNiE · ode3117 · Argynne Aphrodite
13117 membres inscrits

Montréal: 17 févr 09:06:07
Paris: 17 févr 15:06:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Le legs à terre du môa... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
6496 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
16 février
  Publié: 18 jan à 10:14 Citer     Aller en bas de page

Je serai né dans le reflet d'un œil
Radiant comme une parole contraire
D'une matrice absorbée par l'hiver
À la seconde près d'un cuprique cercueil.

J'ai retenu un désaccord diatonique
Au cri fictif d'un sempiternel pouls
Selon l'aube de mes mains de fou
Caressant la raison d'un regard caustique.

Je sais l'efflorescence penser peut-être
D'une daronne impassible "je" deviendrai
Là, où les cailloutis parlent d'orées
Entre le vif, l'humide et la fenêtre.

Mais, à qui sont ces langues?

Je reste abasourdi, croquant le chènevis
Dans les territoires de la pantomime
Comme un limaçon d'une veine d'estime
Lisse les miroirs d'un été, à midi.

"Je", de toutes mes jambes, est "môa"
Seule, ma pensée est un calendrier
Exposant les lunules au sang raisonné
D'un rire graduel, fissurant le froid.

À l'horizon des libourets cosmiques
a. Commencer par l'intériorité
b. Me savoir aussi inchangé
c. Le foehn balaie les tics.

Mais, à qui sont ces ïambes?

Sous mon feutre, je pile les mots
Acrimonie et pyogénèse
Et toutes les sentes qui biaisent
Ce qu'il reste de mon tombeau.

Je louvoie, dans un sophisme nocif
Le paon s'habille et devient flou
À l'aune d'un spleen, d'un clash, d'un joug
Vers quelle planète, sur quel récif?

Je connais mon accent "circomplexe"
Au gré des miaulements de portes
Les bâillements d'écrivaillons cloportes
Et les fragrances des fleurs perplexes.

Mais, à qui sont ces chambres?

Pacifique résident d'un havre mordoré
Je vais d'une ondulatoire progression
Déménager vers un lit de constellations
Où dorment des seins libres d'exister.

Dans mes cheveux, s'emmêlent l'or et la nuit
Comme un cimetière ensemencé
De poésie noire et ensoleillée
Je viens de la terre des esprits.

J'esquisse des ombrines sur les murs
D'un océan creusé dans l'évidence
"Môa" pendu au sycomore de la chance
Tel un enfant, perdu, dans un murmure.

Mais, à qui sont ces voix?

Hubix.




 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
701 poèmes Liste
14960 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
17 février
  Publié: 18 jan à 10:20 Citer     Aller en bas de page



J'ai compris vraiment peu mais je voudrais etre peintre pour faire devenir visible mon "understanding" de ces vers :

Pacifique résident d'un havre mordoré
Je vais d'une ondulatoire progression
Déménager vers un lit de constellations
Où dorment des seins libres d'exister.




gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
6496 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
16 février
  Publié: 19 jan à 04:48 Citer     Aller en bas de page

Merci Lilia...

Je sais, je sais, chère Lilia, que tu sois quelque peu dépassé par ce poème, comme le sont et seront, sans aucun doute, d'autres, après toi...

Il est évident, que le fait de n'avoir que très peu de commentaires, est principalement du à la complexité voir l'hermétisme de mes poèmes, je le sais depuis toujours et cela me ramène au temps lointain où je lisais d'autres poèmes hermétiques, qui me laissaient perplexe...

aujourd'hui, je relis les mêmes poèmes et les (re)trouve autres, différents et, avec mes petites capacités intellectuelles, mon petit appétit poétique et mon petit ressenti aléatoire, j'arrive à m'intérioriser de ce qu'il y est dit, écrit et apprend à analyser, de manière personnelle et sujective, ce que j'estime être l'expression de la profondeur de chaque poème, afin d'éprouver diverses sensations et tout cela, sans difficulté aucune, parce que je creuse, je fais l'effort de creuser et je suis récompensé de ce travail...

Il en faut des poèmes abscons, hermétiques, mystérieux, c'est ça qui fait la richesse et aussi le charme de la poésie...

Mes amitiés...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 165
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0382] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.