Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 28
· Avraham
13221 membres inscrits

Montréal: 24 nov 07:11:31
Paris: 24 nov 13:11:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les vieux écoliers Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 20 jan à 02:29
Modifié:  20 jan à 05:10 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Glisse ma plume sur le papier
comme ma main sur un visage
aimé. Dis-leur aux vieux écoliers
du temps nous sommes les otages

efface les rides et mon âge
pour retrouver les vertes années
revenir, revoir le rivage
enfin laisser l'horizon fané

croire en la durée éternelle
oser s'amuser, oser pleurer
mérites des moments immortels
qu'enfant je n'ai fait qu'effleurer

images à jamais inexprimées
les lieux, les noms, les jours, autant
de décors en moi imprimés
odeurs, couleurs, des riens importants

pourquoi regarder en arrière
toujours en nous cet acte de foi
le passé est une prière
qui augure l'avenir parfois

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
1271 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 20 jan à 02:52 Citer     Aller en bas de page

Une mélodie un peu mélancolique et un poème plein de sagesse et de sens. Superbe. Merci pour ce partage.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
HF.TELLER
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
364 commentaires
Membre depuis
24 décembre 2019
Dernière connexion
1er juillet
  Publié: 20 jan à 03:20 Citer     Aller en bas de page

oui...mélancolie au parfum de lilas qu'on offrait, vieux écoliers que nous sommes devenus, à nos maîtresses, au printemps...

 
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
333 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 20 jan à 08:33 Citer     Aller en bas de page

J'apprécie beaucoup, moi qui fus écolier puis maître d'école. On garde en mémoire beaucoup d'anciens élèves, beaucoup de petites têtes sympathiques. C'est comme une famille qu'on a perdu de vue avec le temps. Ai-je bien transmis ?
Filiquier

  TF
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 21 jan à 01:35 Citer     Aller en bas de page

Chlamys: comme beaucoup je conserve un souvenir attendri de cette époque , metci de votre lecture

HF.TELLER: " mélancolie au parfum de lilas" , ça résume bien, merci du passage

Filiquier: je salue le maître d'école ! C'est bien transmis , et je rajouterai la perte de l'innocence enfantine

 
Cecel Cet utilisateur est un membre privilège


Il n'y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n'y a que de mauvais cultivateurs. - Victor Hugo
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
45 commentaires
Membre depuis
14 janvier
Dernière connexion
6 février
  Publié: 26 jan à 20:15
Modifié:  26 jan à 20:17 par Cecel
Citer     Aller en bas de page

Très beau poème nostalgique.
Même si la couleur des images s’est légèrement ternie avec le temps en se drapant d’un voile sépia, les souvenirs restent intacts. Ils sont encore capables de délivrer de bien belles émotions.

Merci pour ce partage.
Amicalement.
Cecel

 
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 27 jan à 04:24 Citer     Aller en bas de page

Les images s'estompent parfois mais les souvenirs restent
Merci du passage
Amicalement

 
chri.stine600


"Mieux vaut écrire pour soi et ne pas avoir de public plutôt que d'avoir un public et ne plus être soi-même" Cyril Connolly
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
19 janvier
Dernière connexion
1er mars
  Publié: 30 jan à 14:42 Citer     Aller en bas de page

Citation de Errant

le passé est une prière
qui augure l'avenir parfois



Joliment écris, merci pour cette agréable lecture
Bonne soirée

  https://www.youtube.com/channel/UCCEeKCsbkcHoUFNv0lv3kxg
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 31 jan à 06:10 Citer     Aller en bas de page

Chri.stine600merci de votre passage

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
524 poèmes Liste
23784 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 31 jan à 09:44 Citer     Aller en bas de page

Bien sûr que j'apprécie pleinement ce poème.
Les bons points, la plume sergent major, le tableau, la craie, l'encre violette, les cartes de géographie, le respect du maître ou de la maîtresse, les punitions aussi, les récréations les jeux de billes pour les garçons, les osselets, la corde à sauter.
Pour aller à l'école, parfois de longues minutes de marche pour arriver en courant avant que la porte ne se ferme, alors c'était tout cela notre vie d'écolier et ton écrit est joliment illustré.
Un grand merci ERRANT, un coup de coeur
C'est bon de regarder en arrière
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 3 févr à 03:26 Citer     Aller en bas de page

Merci Odetu as très bien résumé

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 564
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0264] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.