Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 408
Invisible : 0
Total : 410
· Argynne Aphrodite · Chlamys
13157 membres inscrits

Montréal: 27 févr 17:36:46
Paris: 27 févr 23:36:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Le grand livre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Zilcah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
5 commentaires
Membre depuis
1er janvier 2019
Dernière connexion
21 février
  Publié: 23 jan à 01:02
Modifié:  23 jan à 04:05 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Le bilan d'une vie, ne se fait qu'à la fin
Tombant sans préavis, sur le nouveau défunt
Ressortant le devis, on fait les comptes enfin
Peu pressé, sans envie, d'en sentir le parfum

Le jour de notre mort, il faut passer à table
Trop tard pour les remords, pour trouver des coupables
Si on se remémore, les moments formidables
On peut serrer le mors, quand vient le grand comptable

Reprenant notre histoire, depuis le tout début
Chaque acte méritoire, le moindre des abus
Conter par l'auditoire, dicter par la tribu
Forme le réquisitoire, d'une mise au rebut

Alors n'attendons pas, que notre heure ait sonné
Il faut que chaque pas, nous aide à maçonner
Préférant le repas qu'on aura moissonné
Au moindre des appâts qu'on a pu consommer

Le grand livre final, n'a que faire du paraître
Ce qui n'est pas vital, fini par disparaître
Ce qui semble banal, devient tableau de maître
Quel bien meilleur signal, avant de comparaître

 
PaulMUR

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
177 commentaires
Membre depuis
17 avril 2019
Dernière connexion
26 février
  Publié: 29 jan à 13:30 Citer     Aller en bas de page

Une fin de vie en alexandrins, c'est déjà pas mal.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
1632 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
19 février
  Publié: 31 jan à 10:25 Citer     Aller en bas de page

Merci pour le partage, Zilcah !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 136
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0481] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.