Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 561
Invisible : 0
Total : 561
13168 membres inscrits

Montréal: 4 avr 20:07:28
Paris: 5 avr 02:07:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Plasma Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sysy


Carpe Diem/Dans nos veines le sang circule, bon trésor. Verlaine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
251 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2016
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 9 févr à 11:01
Modifié:  9 févr à 12:29 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Plasma


Ils jouissent de leur regard
dans leur sombre demeure
Et oublient quelque part
Des enfants se meurent
Ils se veulent eux,
Ils me veulent moi
Pour supporter le regard
dans le miroir
Quelqu’un t’attend
Tu vas, petite fille et
tu pleures du sang
Tu ne veux pas le dire
Tu veux juste partir
Me prendre la main
Et te rouler sous mon sein.
Que fais-tu de tes jours
Et que sont devenus
mes jours ancrés
Si ce n’est de simple troubadour.
Et je vais, je vais
loin toujours plus loin.
Ouvre-moi les veines mon amour
Je veux toucher le monde et
Baiser ses sept visages
que deviennent ces tristes mirages ?
Si le monde s’arrache à la vie
De temps en temps
Écoute l’humour de ton sang
Il va, il vient sa demeure
est ton jeu
et
Fais le sacrifice de ta vie et
tout ira mieux.
Quelque part dans
le monde s’écoule
l’épais poison,
C’est ta demeure et
tu vas pour goûter le dragon
Ici et ailleurs
quelque part dans le monde
Un homme à cheval
parcourt l’illustre ronde.

  Sysy
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16155 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 9 févr à 11:25 Citer     Aller en bas de page

heureux de te lire
de nouveau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
960 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 9 févr à 18:11 Citer     Aller en bas de page

Il y a un de l'autre coté du miroir dans ce poème, un Alice à la fois fantasmagorique et terriblement symbolique. Chaque lecture amène son lot de portes qui s'ouvre et se claque…
Une histoire sans fin quoi.
Amicalement
Philippe

  Ori
Argynne Aphrodite Cet utilisateur est un membre privilège


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
725 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 9 févr à 18:22
Modifié:  9 févr à 18:28 par Argynne Aphrodite
Citer     Aller en bas de page

Oui je fais chœur avec Mido Ben :-) très contente de lire de nouveaux poèmes de toi :-)
Je trouve plus de rondeur dans l'expression que dans les précédents poèmes, et j'aime aussi. Comme toi pour le mien je vais relire ;-)

Ma petite intrigue : une référence aux 7 visages de l'intention du Dr Wayne W. Dyer ?

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
3 avril
  Publié: 10 févr à 02:13 Citer     Aller en bas de page

Une Ecriture qui coule , qui vit , comme le sang symbole de vies multiples , merci du partage

 
Sysy


Carpe Diem/Dans nos veines le sang circule, bon trésor. Verlaine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
251 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2016
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 10 févr à 16:08
Modifié:  10 févr à 16:19 par Sysy
Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous.

P.S: Argynne APhrodite infiniment merci pour l’explicaction de votre texte Reflexion #2 sur lumière rouge.

  Sysy
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 177
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0425] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.