Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 32
Invisible : 0
Total : 34
· Trident · guy Olivié
13243 membres inscrits

Montréal: 2 déc 04:30:37
Paris: 2 déc 10:30:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Sempiternelle solitude Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sihläryn


"Mon cher Chair ! — Mon bon Bone !"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
785 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 9 févr à 13:35
Modifié:  9 févr à 14:12 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

La beauté qui se plie, pâle creusée de rides
dans ton regard attardé
mon enfance qui se vide
et mon cœur sans regrets

et les roses plastifiées, lasses sont frigides
comme l’amour ensemencé
dans un champ à la va vite

à l’approche du futur
quand j’entends fredonner
l'âme en peine, le jardinier
je cours sans m’arrêter

derrière moi les sabots, et l’aurore qui éclot
dans un matin pluvieux
où sont passés mes jours heureux ?

lorsque l’aube de l’incertitude
a les airs de l’habitude
moi la veillée funèbre
joue les matins de noël

où les gâteaux fourrés
ont laissé des cicatrices
du bout des lèvres m’écœurent
comme l’odeur de l’enfance en pleurs

dans le long sonnet de la vie
j’ai deux trains qui se cognent et se plient
et sous le regard moqueur des divinités
j’ai le corps de deux enfants morts nés

endormie au cimetière
je me vois peaufiner
les masques funéraires
de nos défunts aimés

afin de relier à l’oubli
l’absence de toi
dans un monde enterré
où je n’ai plus que moi

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
450 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 10 févr à 02:04 Citer     Aller en bas de page

evocation triste semée d'images qui nous imprègnent de votre univers , j'aime le fond et la forme

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
1374 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 10 févr à 10:21
Modifié:  10 févr à 11:38 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Des images diverses et qui parfois s'opposent, réunies dans un texte envoûtant. Amicalement, Georges.

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
784 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 10 févr à 10:45 Citer     Aller en bas de page

Une poésie à la beauté sombre sur laquelle planent tristesse et solitude. Les images nous entraînent dans cet univers fascinant et mystérieux qui est le vôtre. Amicalement, Lucie

 
Sihläryn


"Mon cher Chair ! — Mon bon Bone !"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
785 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 10 févr à 12:53 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois et encore une fois, merci d'avoir plongé dans cet univers si particulier.

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 339
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0251] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.