Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 252
Invisible : 0
Total : 252
13118 membres inscrits

Montréal: 17 févr 18:16:12
Paris: 18 févr 00:16:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Circonvolution Dysfonctionnelle... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
6496 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
16 février
  Publié: 12 févr à 15:16
Modifié:  13 févr à 04:14 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

Ce qui tient des rais, dès qu'habite la forme
L'obscurité des non-dits, somme d'excellence
Dans l'angle de six clones décapités, dorment
Les chiffres enroulés au bras mort des anses.

Chaque œil, poussiéreux, végète en veine d'orée
D'abrasives étoiles nées d'enceintes numériques
Sous une pluie de drones d'un ciel "cocaïné"
Où vomit la raison de traumas éthyliques.

Des rires traversent les miroirs de sang
Où des joueurs d'échecs se croisent en quelques maux
Sous l'aura cancéreuse d'hydrocéphales mutants
Qui bercent des fœtus morts-nés d'éclats d'Io.

La folie se délite au creux des vagues draps
La guillotine coupe la parole, inhumaine
Qui vocifère:"Soldats, ne m'abandonnez pas!"
Sous le regard, hagard, d'un hallucinogène.

Dans la boue des cerveaux, marchent les forts en "t'aime?"
Méphitiques castrateurs, loués par la démence
Au silence pourrissant d'un cimetière, où sèment
Les "physi-chiens", leurs derniers vers de circonstance...

Hubix.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
5142 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 février
  Publié: 13 févr à 12:07 Citer     Aller en bas de page

Une ambiance onirique, acoquinée à des jeux de mots omniprésents...
Je ne sais pas où tu m'as emmené, mais j'y suis.
C'est l'essentiel.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
3729 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
17 février
  Publié: 14 févr à 19:54 Citer     Aller en bas de page


Ah ces scientifiques qui manquent terriblement d'humanité - à qui on remet nos vies pourtant sans vraiment compter..- et qui se réclament le droit en toute animosité d'être légitime d'exister, de survivre même plus que leurs congénères trop humains d'espérance..

Mais bon, tu sais, les physi-chiens finissent toujours par donner la patte, car sinon ils savent qu'ils n'auront pas de récompense(s)..

Toujours très technique tes textes - J'ai eu plaisir à te lire à nouveau, ça faisait longtemps ..


Bien à toi,


La Brune Colombe

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
6496 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
16 février
  Publié: Avant-hier à 11:18 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux...

JB, il n'y a, de jeux de mots, que dans la 1ère et dernière strophe, et, encore, dans la première, il s'agit d'une approximation sonore (décapite et dès qu'habite), bref, c'est plutôt l'ambiance, sombre, plutôt cauchemardesque, sale, d'un univers plus morbide que joyeux, qui donne le la de ce poème, très froid...!

LBC, oui, les sciences occultent parfois ma pensée, pour ce qu'elles peuvent devenir produits de dérives, dangerosité aléatoire, selon le but avoué des recherches... (bon, l'actualité veut que l'on parle beaucoup du "coronavirus", qui, à mon humble avis, doit être plus ou moins lié à une expérience quelconque, qui aurait mal tournée (!?!)... Je ne dois pas être si loin de la vérité...
Et les "physi-chiens", représentent justement les "auteurs" présumés de dérives expérimentales, dont le résultat, est créateur d'horreurs en tout genre... Bon, je reconnais que, c'est pas gais, tout ça, surtout écrit par un type comme moi, optimiste et expert en déconnage contrôlé!

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 117
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0411] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.