Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 79
Invisible : 0
Total : 82
· samamuse · Avraham
Équipe de gestion
· FeudB
13203 membres inscrits

Montréal: 28 jan 04:07:39
Paris: 28 jan 10:07:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: L’allée des larmes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
1053 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 15 févr 2020 à 13:10 Citer     Aller en bas de page

L’allée des larmes




Dans des enclos noircis par les manteaux de haine,
Sur l’autel d’un désir teinté d’hypocrisie,
Sont venus les soupirs des faux-semblants en peine,
Montrant l’ignominie de relations sans vie.

Dans la cour des pensées aux attraits enchainés,
Par les liens de perdus qui ont cru à l’amour,
Restera l’âme vaincue négligeant sa pitié,
En immonde méfait qui flétrira les jours.

Sur les fils de malice où fleurissent des « Je t’aime »,
Ces bouquets de rosée délestés de fraicheur,
Pleurent les artifices que l’ignorance sème
Massacrant les années d’un éventuel bonheur.

Au long des sentiments qu’une scène nous impose,
Sur ces chemins sans joie où transitent des pulsions,
Dansent les sacrements qui laisseront moroses
Des êtres en désarroi quand périra l’union.

Seuls dans l’allée des larmes, cet infâme sentier,
S’endormiront les cœurs qui désiraient fortune.
Ils n’auront que ce drame de ne pas être aimés,
Quand viendra la douleur issue de la rancune.




  ODH MAD
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 16 févr 2020 à 10:30 Citer     Aller en bas de page

je vais revenir.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 288
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0170] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.