Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 285
Invisible : 0
Total : 288
· LE PASSANT · Tychilios · Jean-Louis
13275 membres inscrits

Montréal: 20 oct 17:07:49
Paris: 20 oct 23:07:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Complainte virale Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
274 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 24 mars à 06:41
Modifié:  31 mars à 14:40 par monthery
Citer     Aller en bas de page

Nous n’avons pas bonne mine
sevrés de nos vitamines.
Confinés comme lapins
au clapier soir et matin.

Éloignés les uns des autres
on mesure au centimètre.
Pas sûr de n’être trop près.
Toujours anxieux peu ou prou.

Les putains sont au chômage
technique et c’est pas dommage.
Plus personne dans les rues
où les pigeons sont les rois.

Au mal sans remède
Privés de vaccin
Battons la chamade !
Sonnons le tocsin !

Sans masques les Bergamasques
en folie carnavalesque
faut’ d’avoir été testés
contre un virus détesté

font la danse rigolote
et macabre des squelettes.
Gare au virus couronné
dans sa cavale effrénée !

Les croque-morts point ne flanchent
pour eux jamais de dimanche.
Défilent les corbillards
sans cortège babillard.

(refrain)

On se bat dans les urgences
avec la maudite engeance.
Le sinistre Léviathan
à la sortie nous attend.

Il court le monde sans trêve
contamine sans entraves
riche ou pauvre jeune et vieux
noir blanc sans faire d’envieux.

Et comme pendant la peste
on tire sur les lampistes.
On cherche un bouc émissaire
coupable de nos misères.

(refrain)

Là-haut planent les vautours
en quête de nourriture.
Non du virus mais de faim
on crèvera tous enfin.

Dans les temples plus d’offices
aux dieux plus de sacrifices.
Pourtant il faudrait en faire
pour pas aller en enfer.

Mais un jour arrivera
qu’on nous déconfinera.
Tout cela oublié sans
que ça servît de leçon!

Au mal son remède
Gavés de vaccins
Cessons la chamade !
Stoppons le tocsin !


 
HF.TELLER
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
364 commentaires
Membre depuis
24 décembre 2019
Dernière connexion
1er juillet
  Publié: 25 mars à 05:22 Citer     Aller en bas de page

Dommage, il manque la musique pour ce très beau poème...avec son superbe refrain percutant et qui fait froid dans le dos. Bravo.
HFT

 
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
274 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 30 mars à 01:27 Citer     Aller en bas de page

Toujours d'actualité, hélas! Merci pour ce commentaire sympa.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 411
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0231] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.