Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 521
Invisible : 0
Total : 521
13237 membres inscrits

Montréal: 29 nov 08:30:42
Paris: 29 nov 14:30:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les Critures et les langues-nuages Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Baby Peed beat beach
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
19 commentaires
Membre depuis
6 mars 2017
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 14 avr à 14:25
Modifié:  9 mai à 06:31 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Critures de Cinéma
Fricassée de grosses larmes et de langues-nuages
Ahaoh les satellites Russes en bois tirent sur les œuvres de Banksy
En entendant MATT ELLIOT- Howling songs$$$$
ET les arbres sans chapeau




Les zombies cherchent partout le chanteur disparu et distribuent des entrées gratuites pour un spectacle avec des cowboys en feu qui se jettent des arbres en chantant
Ce soir au----->
JUPITER GALAXY6 ANANAS CLUB COURBET OK
MOI AUSSI JE SUIS INTRÉPIDE EN DIRECT DE MON CERCUEIL-VIDÉO-VOLANT DANS UN NUAGE EN HAUT DU CIEL AU DESSUS DE PRAGUE
MOI AUSSI JE VEUX ALLER SUR LA MONTAGNE PEUPLÉE DE ROBOTS-MARTEAUX ENDORMIS
MOI AUSSI J'AI ENVOYÉ UNE LETTRE D'AMOUR À UN ARBRE UNE LETTRE ÉCRITE EN RUSSE QUAND JE ME DÉGUISAIS EN DIABLOTIN ET PASSAIS DEVANT LES FENÊTRES D'UN HÔTEL PARTICULIER
MOI AUSSI JE SUIS DRÔLE COMME LA VIDÉO D'UN RATON LAVEUR DEBOUT SUR UNE PILE DE MAGAZINES
MOI AUSSI J'AI PAS DE CHANCE
(Le vent = chaise vide) hurle sur les péniches en italien "Quand vas-tu repeindre la porte et les volets, réparer le robinet, acheter des piles pour l'horloge, sortir les poubelles ?"
LA bouée de l'âme se dégonfle dans mes yeux un peu ivre
La lumière du soleil rend tout beau
Beau comme dans un livre où les paysages de Grèce sont sous une pluie de météorites
Beau comme la Marquise qui s'isole pour écrire dans son cabinet frais avec son chien saucisse
Beau comme Jean qui s'enduit de beurre de cacahuète pour se protéger des virus et de Marilyn Manson
Beau comme le crâne chauve d'un chasseur piétiné par une mule sauvage du Missouri
Je note aussi que le soleil porte une petite combinaison grise et verte avec un écusson en forme de missile brodé dessus comme quand le soleil avait une vingtaine d'années
Des fantômes qui ont des visages de fumée poignardent un arc-en-ciel en plein cœur pour quelques oranges
Entre mes dents pourries les mots se pendent
Les mots vont jusqu'au blanchiment du bruit
Les mots sont ailleurs que dans ce Cinéma de quartier qui n'a pas résisté aux séismes-collages
Les mots s'interrompent quand les érables lavent le linge des nuages
Les doigts des nuages recollent le ciel jusqu'à Mexico
Dieu fume une cigarette en essuyant la lune convulsivement la façonnant en forme de poire, poisson, voiture, baleine, glace italienne, chevaux blancs accoudés au comptoir d'un bar
Les rues de Paris sont vides
Que se passe-t-il dans le monde ?
La nuit fond sur les toits gris des maisons
Fenêtre sur 2 enfants qui se jettent de la farine dans les rues de Jérusalem
Fenêtre sur l'usine de pizza qui n'a jamais été aussi loin
Fenêtre ouverte dans ma poitrine sur un homme vert lumineux qui imite le bruit des vieux trains à la perfection
Fenêtre sur les yeux d'un hiboux furieux d'avoir froissé son costard de l'Impérial College London
Fenêtre sur le regard inquiétant d'une fleur enflammée Non Pitié Ne me brûlez pas, je ne suis qu'une fleur
Fenêtre sur un rat squelettique sûrement très malade que personne n'achève même pas le musicien fantôme de jazz américain qui grimace toujours dans les gares lointaines
Paris la vieille ou dans la banlieue muette où le temps s'est arrêté
ODEUR de bières-Camus j'oublie les poèmes désopilants et la pluie qui tombe à l'intérieur de ma tête
Hier a le goût d'un milkshake à la merde
Comme un astronaute qui pleure la terre se reflète dans mes yeux jusqu'à New-York
J'ai peur de redevenir un squelette argenté dormant sous les ponts dans un œuf de cristal
Les rues de Paris sont vides je le répète à mon chien qui écoute tous les tubes de Céline Dion le sexe en érection les dents qui saignent
Policiers cachés dans un nuage-méduse
Quand Paris était une chaussure noire géante
Arbres flottants dans les tasses de café
L'ombres de quelques passants rétrécissent en s'éloignant avec des bouquets de fleurs à la main dans l'image jaunie par le temps
ANGE MORT QUI A DES CLOUS DANS LA BOUCHE
MARÉE D'ÉTOILES
UN SERPENT DANS L'HERBE
CACHÉ DANS LES IMAGES
Sur ma tête il y a un spectacle de marionnettes en flammes mais je ne pas le voir
Les rues de Paris sont vides
De la purée se colle aux nuages

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
182 poèmes Liste
6930 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 14 avr à 14:45 Citer     Aller en bas de page

2 dents... Cool!

A
M
I
C
A
L
M
E
N
T

Hubix.

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
6010 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 16 avr à 06:05 Citer     Aller en bas de page

J’aime beaucoup l’atmosphère de cet écrit 100% déconfine!
Des jolies formules qui m’ont faire sourire et carrément rire mon chien aussi pour le coup de C.Dion😄

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
5833 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 9 mai à 06:32 Citer     Aller en bas de page

Tourmente verbale et saine.
Surréaliste.

“...je ne pas le voir.” ? Manque un truc ou ?

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Baby Peed beat beach
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
19 commentaires
Membre depuis
6 mars 2017
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 13 mai à 17:54 Citer     Aller en bas de page

MERCI

Philippe Brach - tu voulais des enfants

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
408 poèmes Liste
1069 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 9 juin à 05:11 Citer     Aller en bas de page

Ce texte, C'est comme du saxophone joué par une cornemuse, deux maracas collés aux dents.

 
Baby Peed beat beach
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
19 commentaires
Membre depuis
6 mars 2017
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 18 juin à 12:04 Citer     Aller en bas de page

Je n'ai pas compris mais OK de l'univers.

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
408 poèmes Liste
1069 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 6 oct à 13:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de Baby Peed beat beach
Je n'ai pas compris mais OK de l'univers.



C'est une musique que j'aime !!!

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 573
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0301] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.