Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 361
Invisible : 0
Total : 363
· Gylfi
Équipe de gestion
· Catwoman
13228 membres inscrits

Montréal: 26 nov 13:43:15
Paris: 26 nov 19:43:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Saltimbanques Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 24 avr à 01:59 Citer     Aller en bas de page

Aux saltimbanques
sans sous à la banque
perdus sur les trottoirs
jonchés d'histoires
et de destins
aux sales teints
des jours de manque
à tous les branques
et les bancroches
mes amis proches
à ceux qui doutent
à ceux des routes
au diable vauvert
je lève mon verre
de vin amical
au banquet des bancals
dans la cour des miracles
se déroule le spectacle
loin des bancs grand public
au ban de la république
les saltimbanques en berne
dans ce petit monde qui hiberne

 
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
334 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 24 avr à 08:50 Citer     Aller en bas de page

Un peu désabusé mais riche d'empathie, ce poème me plaît : il a "une petite gueule bien sympathique". De plus, il convient bien à ton pseudo…
Filiquier

  TF
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
3586 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 24 avr à 13:05 Citer     Aller en bas de page

Merci pour eux...si j'ai bien capté l'intention. Ce qui me renvoie à un article du Monde...mi-reportage, mi-récit, comme un road movie sur Paris by night qui donne un éclairage cru sur ceux qui survivent dans des cloaques à ciel ouvert...pour eux pas de belle étoile.
Malgré la gravité de la situation, un ton léger...J'aime bien ce décalage, Errant…

: -)
Riagal...



  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 24 avr à 13:10 Citer     Aller en bas de page

Errant,
Un bel hommage aux petits et aux humbles.J'ai bien aimé les images de votre poème.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
164 poèmes Liste
4789 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 24 avr à 16:10 Citer     Aller en bas de page


Bonsoir Errant,

Un regard lucide en verve, en colère et en lumière à la manière de Jacques Prévert, homme de la rue.

Cordialement
jlouis

  Poésie, la vie entière
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
799 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 26 avr à 01:10 Citer     Aller en bas de page

Les saltimbanques, en ce moment, comme tous ceux qui vivent dans et de la rue, sont sur le carreau, le public, confiné, n'étant plus au rendez-vous .
Un poème généreux en hommage à ces artistes oubliés, plus marginalisés que jamais.

MariePaule

  MariePaule
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 27 avr à 03:20 Citer     Aller en bas de page

Filiquier merci pour cette évocation " des bancs publiques"
Boulochemerci du passage amical
Riagal vous avez raison , les étoiles ne sont pas toujours belles , cela dépend de l'endroit où on les regarde
Amicalement
Flora merci pour votre lecture
Amitiés
Jean Louis votre commentaire me va droit au cœur , j'adore Jacques Prevert
Allantverspour tous les oubliés la vie est difficile, merci pour eux

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 387
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0294] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.