Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 41
Invisible : 0
Total : 43
· Hubix-Jeee · ver00
13228 membres inscrits

Montréal: 26 nov 15:32:33
Paris: 26 nov 21:32:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le vieux chêne Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 30 avr à 06:07
Modifié:  30 avr à 06:14 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Je regardais tristement ce vieux chêne
centenaire, qui de guerre et de haine
avait tant connu, et même des jours heureux
où la biche et le faon s'enfuyaient peureux

sur ton écorce rugueuse des amoureux
en quête de tendre solitude, à deux
ont gravé maintes promesses éphémères
dont ils se souviendront dans les jours amers

avec respect le vent balance tes branches
tandis que l'écureuil sur tes fruits se penche
ignorant ma présence dans ce domaine
où la beauté du lieu séculaire est reine

demain tu tomberas sur le sol endormi
seul, mis à terre par d'insouciants ennemis
qui donc pleurera cette mort soudaine ?
et de cette forêt pansera la peine

tels des orphelins au lendemain du drame
l'écureuil s'enfuit au loin, la biche brame
tandis que je contemple le lent carnage
las d'une folie qui roule d'âge en âge

 
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
379 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 30 avr à 08:59 Citer     Aller en bas de page

Une écriture lisible, elle rend de bout en bout la réalité de certains actes méprisables. Merci

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
6003 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 30 avr à 10:14 Citer     Aller en bas de page

Je reste là comme un gland au pied de ton poème .
Ce que j’aime en toute arbre c’est qu’il n’oublie jamais ses racines sinon il meurt; que l’humain en fasse autant .
Amicalement
JC

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
525 poèmes Liste
23802 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 30 avr à 10:49 Citer     Aller en bas de page

Et combien je suis d'accord avec RIMARIEN et DOMINIQUE;
A écouter la chanson de Pierre Bachelet "le chêne"
Merci ERRANT
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 30 avr à 14:58
Modifié:  30 avr à 15:00 par Flora Lynn
Citer     Aller en bas de page

Errant,
Votre poème est émouvant car il rend ce chêne bien sympathique et de ce fait, nous sensibilise à la nécessité de respecter la nature.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16717 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 30 avr à 15:44 Citer     Aller en bas de page

beaucoup de sensibilité
j'ai beaucoup aimé

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 1er mai à 02:05 Citer     Aller en bas de page

Dominique Bouy merci pour votre lecture, parfois l'homme est méprisable et perd conscience des vrais valeurs

RimarienMauvaise réputation attribuée au gland😄, Connaitre ses racines permet de savoir où on va

[bOde][/b]j'écouterai cette chanson de Bachelet que je ne connais pas

flora , heureux que vous soyez sensible au respect de la nature , cela devrait être pour chacun un respect élémentaire pour cette terre qui nous accueille
Amicalement

Midi ben merci d'avoir apprécié votre lecture

 
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 1er mai à 03:07 Citer     Aller en bas de page

Mido Ben traîtresse correction automatique qui a transformé Mido en Midi , veuillez excuser cette déplaisante machine et ma distraction !
Amicalement

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
1369 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 1er mai à 03:11 Citer     Aller en bas de page

Il semble bien que l'homme soit venu sur terre pour la détruire. Un texte bien construit qui résonne comme un cri d'alerte. Il nous faudra crier encore... Amicalement, Georges.

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
6924 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 1er mai à 05:11 Citer     Aller en bas de page

C'est tout là le problème de la fragilité de la nature, c'est qu'elle se trouve, au quotidien, face à la bêtise humaine, qui, pour des raisons stupides, cupides et lâches, se permet de détruire cette nature qui le fait vivre, un paradoxe!

Donc, de ce que je viens de dire, ton poème est un exemple subtil de situations à méditer et c'est très beau...

Amitiés...

Hubix.

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
164 poèmes Liste
4789 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 1er mai à 09:28 Citer     Aller en bas de page


Bonjour,

Ce poème en forme de parabole ouvre de nombreuses perspectives d'investigations à qui sait bien lire entre les lignes.

Je pourrais avoir, face à la nature menacée, une relation de résonnance et non pas d'agressivité ou de passivité alors qu'accélération et aliénation nous entraînent vers la catastrophe tant il est vrai que nos modèles actuels de croissance infinie se déroulent dans un monde aux ressources finies.

Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
1276 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 2 mai à 06:00 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Errant,
Un sujet qui me tient à cœur.
Mais si je considère l'arbre comme une cellule d'un organisme entier qu'est la forêt, alors couper un arbre n'est pas un drame. Tout dépend de notre soin à pérenniser la forêt.
Savez-vous qu'en cette triste période de pandémie, l'ONF est sur la brèche, officiellement pour fournir la pâte à papier pour les masques et les emballages ... En fait surtout pour fournir le bois pour les cercueils, malheureusement.
Joli poème au demeurant

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 3 mai à 03:24 Citer     Aller en bas de page

Merci Georges, l'homme est souvent avide et inconscient,

Hubix-Jeee oh que je partage ce point de vue

Jean Louis,merci du partage , puisse la nature panser les plaies que nous lui infligeons

Chlamys, d'accord avec vous , couper un arbre n'est pas un drame, le 2° non plus ...puis la forêt trépasse, ainsi en est il de l'homme , trop souvent insatiable

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 397
Réponses: 12
Réponses uniques: 10
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0282] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.