Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 8
Invisible : 0
Total : 9
· alweg
13161 membres inscrits

Montréal: 26 mai 23:32:29
Paris: 27 mai 05:32:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Reprise Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Vino Tinto

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
1 commentaires
Membre depuis
19 octobre 2018
Dernière connexion
20 mai
  Publié: 20 mai à 13:28
Modifié:  20 mai à 13:37 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Reprise


Y aller pour vérifier
Le niveau d’eau dans le réservoir
La bonne aération
La hauteur du gazon,
Si les fenêtres laissées fermées
- A priori -
le sont restées,
Que rien n’a changé de place
Même un peu
Depuis la dernière fois.

Y retourner et regarder en chemin
La couleur de l’eau
ses mouvements
boire ses paroles
l’admirer enfin,
Ce soleil plus proche d’un coup
Plus réel, surtout
L’essentiel demeure
- finalement.

Y entrer et retrouver
Un livre laissé par terre,
La cuvette remontée
Ces vêtements hors saison,
Nos multiples abandons
Pour encore
ne rien faire.

Y courir puis s’enfermer
Dans l’aire de l’autre temps
D’une autre vie
Des avants
aux autres possibles achevés;
L’oeil regarde sans découvrir,
Le coeur se tait.

Y avoir pensé en amont
Mouvements immobiles
Accompagnés du soupir
des prochaines fois,
Celui au conditionnel
Ignare mais qui
N’impose rien;
C’est commode et ne demande
Aucun effort vrai.

Y aller, quand même
Par crainte surtout ;
L’eau peut bien couler
Une mauvaise odeur se répandre
Un invité s’être invité,
Notre ailleurs
nous attendre.

Après tout
Il faut bien faire quelque chose.

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
117 poèmes Liste
6685 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 23 mai à 02:37 Citer     Aller en bas de page

C'est très philosophique, tout ça et tellement vrai, lucide et intelligent...

Comme si le temps s'était arrêté quelques semaines, nous laissant seuls avec nous-mêmes...

La poésie dans toute sa fibre réfléchissante...

Amitiés...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 99
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0804] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.