Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 18
· alweg
13160 membres inscrits

Montréal: 26 mai 22:39:47
Paris: 27 mai 04:39:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Vagabondages Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 22 mai à 10:32
Modifié:  Hier à 15:51 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page




VAGABONDAGES




Des pas sur le pavé s’en vont et s’en reviennent
- Une musique ancienne sur luth désaccordé ? -
Dans le halo cendré de l’œil du passé,
A toi, ma Citadelle, que j’ai réinventée…

Sur les flaques jaillissent de curieuses pensées,
Ce ne sont pas les peurs, ce ne sont pas les pleurs
De passants esseulés promenant leur candeur :
Ils se sont évanouis, ils se sont égarés…

S’en vont et s’en-reviennent mes vagabondages,
Le nez au vent grapille les senteurs sauvages
Des rosiers de Damas sur la pierre d’un lavoir -
Qui les a rapportés et quelle est leur histoire ?

L’araignée a tissé dans le jais d’un linteau
Les fils d’une mantille recouvrant cette ville
Où nous allions joyeux, où nous allions tranquilles
Dans les venelles étroites, sur les places et les ponts.

Cet Autrefois émerge en nappes de brouillard,
Une corne de brume résonne quelque part
Et dans la confusion se détachent au lointain
Les soleils trébuchants de nos mondes défunts…




Riagal – le 22 mai 2020 -

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
710 poèmes Liste
15148 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 22 mai à 10:55 Citer     Aller en bas de page



Dans nos puits "à émotions " il y a une icroyable richesse que la magie d'un detail fait remonter et repandre comme dans un magnifique tableau.
Mais nos souvenrs savent aussi savourer notre présent. N'est -ce pas ?
Ravie de ton retour cher Regal.


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16331 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 22 mai à 15:54 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4063 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 23 mai à 01:17 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Riaga,
un poème vraiment superbe, je perçois une certaine sérénité à cette 'évocation nostalgique des souvenirs du passé. Merci pour ces Riagabondages
Amicalement
Pierre

  Pichardin
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 23 mai à 09:41
Modifié:  Hier à 16:19 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Mido, merci l'ami de ton passage.

Pierre : Mille Mercis pour ce com' sympa vu que celui-ci, il est à peine né d'hier. Cette remontée du temps date de lunes et de siècles. Je me suis improvisé baroudeur, enfin, j'ai tenté de franchir l'espace temporel. Juste en esquisse...comme un marcheur solitaire.
Riagabondages ? Ca me plaît^^ comme titre.
Et pas slt dans le présent….comme quelque chose de vécu...et dont on ne se souvient pas.
Amitiés…
Paka !

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 23 mai à 09:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga


Dans nos puits "à émotions " il y a une incroyable richesse que la magie d'un detail fait remonter et repandre comme dans un magnifique tableau.
Mais nos souvenirs savent aussi savourer notre présent. N'est -ce pas ?
Ravie de ton retour cher Regal.


lilia


Grazie tante, ma Lilia...pour l'accueil du retour, le reste. Et tes mots si justes : Ré-apprendre à savourer le présent...on va essayer. En attendant, vagabondons…: -)…


  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3892 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 23 mai à 11:37 Citer     Aller en bas de page

Un coup de coeur pour ces vagabondages où je me retrouve si bien. En pensées qui s'en vont et reviennent inlassablement, mais sans jamais tourner en rond. Comme quelque chose qui fait partie de nous, pour toujours.
J'ai apprécié que ce poème ne soit pas en catégorie "triste"..
Merci Riagal

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
482 poèmes Liste
22855 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 mai
  Publié: Hier à 15:58 Citer     Aller en bas de page

Une corne de brume dont la musique lancinante me fait me souvenir de cet océan qui déferle à chaque marée à chaque vague son flot d'histoires passées.
Un bien beau poème Merci RIAGA
Merci
La petite CIGOGNE de l'île de Ré qui vient rejoindre ses amies les mouettes en rêve.
Bisous

  OM
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: Hier à 16:01
Modifié:  Hier à 16:23 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Merci Sidonie. Non, pas en triste, surtout pas….Rien d'embaumé ici, si ce n'est ces précieuses roses de Damas rapportées de croisades. Cet épisode n'est pas des plus glorieux mais elles ont pris leur revanche en diffusant leur parfum qui n'a rien de douceâtre sur la Cité de l'Etrange...on peux voir ce texte de diverses façons. Comme à mon habitude, je laisse toujours une clé invisible sur mes cheminements…Et tu as raison, j'ai aimé te voir souligner que l'on ne tournait pas en rond. C'est un éternel recommencement...de la vie à l'Amor. Plus de neuf vies, comme les chats…et plus encore. Car tout se recommence…

Paka !

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: Hier à 16:10
Modifié:  Hier à 16:21 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Une corne de brume dont la musique lancinante me fait me souvenir de cet océan qui déferle à chaque marée à chaque vague son flot d'histoires passées.
Un bien beau poème Merci RIAGA
Merci
La petite CIGOGNE de l'île de Ré qui vient rejoindre ses amies les mouettes en rêve.
Bisous


C'est aussi cela ma Cigogne, des vagues et leur écume qui ne comptent ni les jours, ni le temps...Tu me parles de notre île...elle manque mais elle aussi, je la fais vivre à ma façon...Rien n'est comparable à sa lumière d'opale, à ses maisons chaulées, à ses courants traîtres pour ceux qu'elle n'a pas adoptée. En bon nageur, j'ai toujours eu le sentiment d'être protégé malgré les risques pris.
Bisous

P.S. : Et merci à MariePaule (Allantvers) pour sa lecture qui m'a rappelé que les coquilles'-âges ne sont pas que sur les plages. Grâce à elle, j'ai corrigé…"résonne" et pas "raisonne"...comme le clocher d'Ars ;-).

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 160
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0391] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.