Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 11
13161 membres inscrits

Montréal: 26 mai 23:46:22
Paris: 27 mai 05:46:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Diable... ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 22 mai à 19:24
Modifié:  22 mai à 21:31 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page







Je suis le monstrueux, le damné des damnés,
Et sur vos ventres plats, je suis né, j’ai erré ;
Chat courant aux yeux fauves dans les feux des enfers,
Les vôtres étaient les miens et j’ai tué mes pères.

J’ai semé les cailloux sur les sentes arides
Où étaient mes refuges - la mort n’a pas de rides.
Elle avait les attraits ravissants de l’enfance,
Si elle m’a engendré, je peux lui faire confiance.

Béni des dieux, des fous et des diables moqueurs,
J’ai ignoré la peur, otage de l’orgueil…
Fierté abominable, émotions ravalées,
Furieux d’être la proie des pires cauchemars
Que je ne décris pas, ce n’est pas beau à voir...

Ils me tiennent en éveil au chevet des délires,
Me chuchotent ces choses que je ne peux souffrir.
Qu’ai-je donc à haïr le meilleur pour le pire ?
De quelle étoffe rêche m’a-t-on enveloppé
Pour que je me hérisse contre le monde entier ?

Je crache sur votre or qui n’est que de la boue,
Je ne me couche pas, je me tiendrai debout
Quand tous les parvenus, quand tous les doigts crochus
Et tous ces criminels adulés par les foules
Piétineront mes terres, ce soir je me défoule !








Riagal - le 22 mai 2020 - ("Impro-visions" nocturnes)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
710 poèmes Liste
15148 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 22 mai à 23:01 Citer     Aller en bas de page


Histrionesque et ...vrai !


Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 22 mai à 23:34
Modifié:  22 mai à 23:40 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Punaise ! (pas toi) mais l'heure….j'ai laissé allumé...je bosse encore sur mes fichiers et le Jour se Lève. Un tea et je re-bosse. Tiens y'a des oiseaux qui chantent...je vais piquer un sprint in the Castle. On est osmose nous deux ; -).
Pour en revenir au Diabolo...thks my dear. "Histrionesque" ? J'adore ce mot. C'est ça, un lever de rideau et la pièce est jouée.

A presto !

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
2716 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 23 mai à 00:39 Citer     Aller en bas de page

Je vois que c’est la fête ici de bon matin
En plus il pleut aujourd’hui...
Un bon thé pour me mettre de bonne humeur et penser ( pas trop...)
Bien dit et écrit

Ça donne la pêche cette vision, partez loin de ma vue doigts crochus, difformes, que je puisse me détendre vers un bel horizon...


À très bientôt cher Riaga


marché

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4063 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 23 mai à 01:31
Modifié:  23 mai à 05:36 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Riaga,
comme la nuit porte conseil, ce diable a cédé à ses démons de minuit. Il en avait gros sur le cœur et ce défoulement ne pouvait que lui être salutaire.
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
528 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 23 mai à 03:42 Citer     Aller en bas de page

Il est d'enfer, ce poème !

MariePaule

  MariePaule
Adria d'Orances


Recueil de poésies érotiques édité ...... (voir mon profil)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
1266 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 23 mai à 05:00
Modifié:  23 mai à 05:04 par Adria d'Orances
Citer     Aller en bas de page

Bonjour RiagalenArtem

Citation de RiagalenArtem
Je ne me couche pas, je me tiendrai debout



Le diable est un être comme un autre, j'en ai connu quelques-uns qui, sur la couche, redevenaient des anges. Ils ignorèrent que je pus être Lilith.

Un poème très plaisant.
Merci du partage.

Adria

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9391 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 23 mai à 09:45 Citer     Aller en bas de page

Hello,


Haha, tu sais ce que répond le psy : normal de tuer le père. Hahaha, c'est mon côté obscure de la force. HIhihi, je dis nawak, ça me fait rire. C'est un texte réellement défoulatoire. D'ailleurs, j'a revêtu mes chaussures de courses et me suis ravisée : en allant jusqu'à la poubelle jaune, je me suis rendu compte qu'il pleut ! Aïe, mais le temps de t'écrire, il ne pleut plus. Alors du coup, en te lisant, captivée par ce texte, mi-veille, mi-sommeil, je m'en vais fouler le macadam parisien aux sons de tes images histrioniques, comme dit Lilia.

Ce que j'aime chez toi, la dérision, te moquer du diablotin, de la mort ne t'effraient pas, toujours debout. Go ahead ! | идти ! c'est joli en caractère cyrillique, non ?

Paka Brother (pas le temps d'écrire en russe ou en ruse de Sioux),
Cah

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
482 poèmes Liste
22855 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 23 mai à 11:02 Citer     Aller en bas de page

Le diable c'est bien connu, c'est ce personnage qui divise, qui désunit, trompeur, appelé aussi Satan ou Lucifer.
A éloigner de nous.
Que de beaux rêves t'accompagnent pour enlever ces images atroces et que tu sois préservé à tout jamais de ces diables là.
Que tous nous puissions tenir debout.
Bises RIAGA
La CIGOGNE

  OM
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5404 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 23 mai à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Comme on doit se sentir mieux après avoir écrit ce texte.
J'y vois une jubilation d'écriture que je qualifierai de "démoniaque".
Merci pour le plaisir pris à te lire

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
2647 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 23 mai à 16:19 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Riaga

Ah ! Pour un défoulement, s'en fut un... bénéfique, je pense ? J'ai aimé lire ton écrit, nous avons tous " nos démons " faut-il pouvoir les extérioriser, bravo à toi.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4142 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
24 mai
  Publié: Avant-hier à 08:05 Citer     Aller en bas de page

J'adore ces images


Lady

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5469 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
26 mai
  Publié: Aujourd'hui à 01:40 Citer     Aller en bas de page

Il fallait l'écrire, c'est fait ! une verve percutante, bien enlevée - bravo

Amitiés
Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 172
Réponses: 12
Réponses uniques: 12
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0968] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.