Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 459
Invisible : 0
Total : 462
· Lykan · LE PASSANT · AIMA
13228 membres inscrits

Montréal: 26 nov 12:38:32
Paris: 26 nov 18:38:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Images Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 30 juin à 02:57
Modifié:  2 juil à 23:11 par Errant
Citer     Aller en bas de page

Images
gigognes
en cage
se cognent

différente
et semblable
terre ardente
couleur sable

glisse au matin
ange sans aile
nuage d'étain
aube dentelle

quand chante le Rhône
son antique threne
sous lune d'aumône
et nuit qui se traîne

au froid des chapelles
où un cierge brûle
une voix appelle
l'enfant matricule

dans les faubourgs
sous les néons
marins d'Hambourg
caméléons

les falaises
de lumière
où s'apaisent
les peurs d'hier

images
noèmes
voyagent
bohèmes

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
525 poèmes Liste
23794 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 30 juin à 09:51 Citer     Aller en bas de page

J'ai cru que tu avais marqué images "cigognes en cage, se cognent", heureusement la suite de ton poème laisse différents aspects de tes ressentis où l'on trouve une part de mystère et j'aime bien.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16717 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 30 juin à 12:41 Citer     Aller en bas de page

j'ai aimé ma lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 1er juil à 01:49 Citer     Aller en bas de page

Ode mettre une cigogne en cage ! Meme pas sur le papier!!! Merci de ton passage
Amicalement

Mido Ben , j'apprécie votre passage , Amitiés poétiques

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
6923 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 2 juil à 15:00 Citer     Aller en bas de page

C'est très beau...

Lumineux et mélancolique, à la fois, comme un voyage de papier...

Je me demandais si on n'écrivait pas plutôt " de Hambourg", plutôt que "d'Hambourg", comme dans la chanson de Brel "Amsterdam"...?

Ceci-dit, j'apprécie beaucoup les poèmes verticaux, courts en pieds et long en profondeur, surtout qu'ils, en conséquence, plus ardus à composer...

Et, ici, les mots sont choisis de manière suffisamment intelligente pour que le plaisir de la lecture soit instantanné...

Amitiés...

Hubix.

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
1369 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 2 juil à 19:48 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Errant

Un joli travail de versification.
Si on enlève certains pluriels qui impliquent des liaisons dont il faudrait tenir compte à la lecture et quelques pieds par-ci par-là, on a l'idée du mouvement respiratoire (progressif/ dégressif) des ''djinns'' d’Hugo, en raccourci : 2 /3/ 4 /5 /5/ 4/ 3/ 2.
Mais, ici, le fond l’emporte sur la forme, si téméraire soit-elle, pour composer un poème signifiant, envoûtant, et d'une très belle facture. Amicalement, Georges

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 2 juil à 23:07 Citer     Aller en bas de page

Hubix Jee : effectivement " de Hambourg" est juste mais sonne moins bien et changeait le metre d'où cette petite liberté
Merci du passage et du commentaire
Amicalement

Georges excellentes remarques , certains pluriels sont inappropriés et alourdissent , je vais remodeler en conséquence , un grand merci pour cet éclairage
Amitiés

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 20 juil à 14:29 Citer     Aller en bas de page

ERRANT,
J'apprécie beaucoup les rimes riches de votre poème et les vers courts qui le rendent plus fluide.Les images sont originales, très lumineuses et ont quelque chose d'onirique.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 21 juil à 05:38 Citer     Aller en bas de page

Flora,merci de votre lecture et d'avoir feuilleté mon album personnel !!

Amities

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 421
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0312] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.