Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 10
Invisible : 0
Total : 10
13088 membres inscrits

Montréal: 25 juin 22:22:33
Paris: 26 juin 04:22:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Ephémères (janv 2010) : "Toutes les résolutions que je ne prendrai pas..." :: Résolution au pied d'un miroir... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
HH


Pour ceux qui se battent, la vie à une saveur que ceux qui se protègent ne gouterons jamais...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
884 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2009
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 8 jan 2010 à 06:03
Modifié:  11 mai 2014 à 03:33 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Turpitude morbide d'une année qui s'achève,
Orchestration malheureuse de résolutions sans plus aucune sève.
Usurpation trahissante d'une dignité qui s'élève.
Toute cette vie déchirante à courir après un bonheur un peu rose.
Entre dans cette année nouvelle vierge de toute chose
Sacrifice et expiation sempiternelle d'une faute qui sera encore plus morose.

La vie, les rires, les larmes, les cris…
Est-ce que tout cela doit finir aujourd'hui?
Superbe élucubration d'un garçonnet qui depuis longtemps écrit.

Rescapé au fond de mon âme, il n'y a plus un brin d'ardeur.
Encore une trahison profonde qui ne s'abstient d'aucune douleur.
Souffle divin sur les vicissitudes d'une vie que je vis,
Ode cruelle qui m'oblige sans cesse à sombrer dans le mépris.
La vie croupit en moi sous le poids de l'amertume,
Une fois encore elle m'ensevelit des souvenirs que j'exhume.
Tant de fois j'ai pleuré des larmes de sang sur cette pierre
Instant moribond de cette sombre vie éphémère.
On me consacre cette vie de bête immonde,
N'oublions pas que la bêtise humaine est bien de ce monde.
Suivez-moi en ce jour aux lueurs de ce triste chemin d'outre-tombe…

Quelle intense souffrance dans cette soif de malheur,
Une vie durant à apprendre à vivre de mes fautives erreurs.
Etre à moitié mort ou vivant pour sortir de cette torpeur…

Je ne suis qu'un enfant qui voudrais être un Dieu…
Ecrire un "Au revoir" qui signifie Adieu !

Nous voici donc à l'heure des grandes résolutions,
Encore de belles paroles qui ne poseront aucun jalon.

Pourquoi se dire ce que l'on souhaiterait faire,
Rappelle-toi toutes tes tristes prières.
Elles ne sont que les paroles d'un fou qui résonnent,
Note d'idéologie et de beaux principes que l'on fredonne.
Dis-toi que mes mots deviennent cris, mes phrases hurlements.
Radicalement, tout le temps je fuis un monde écœurant.
Aujourd'hui je ne peux plus continuer à errer sur des chemins sinueux,
Ils ont réussi à me déposséder de tout ce qui brillait au fond de mes yeux.

Pourtant cette fois, moi l'accusé je me lève et maintenant je crie.
Arrive enfin ce crépuscule d'une nouvelle vie,
Sacrilège destin où vient se mêler la peur d'avoir envie.

Si tu lis ce texte tu vas comprendre le destin de chaque chose.
Aujourd'hui encore il n'y a pas un jour où les questions ne se posent,
Pourquoi un pareil destin alors que d'autres ont une vie rose ?

Il fut un temps lointain dans une enfance heureuse,
Au delà des questions d'une vie hasardeuse.
Reviennent à mon esprit les vœux des années qui s'annonçaient
Dans une vie d'insouciance où le mal en rien n'existait.
Nul avant moi ne connaissait ce funeste avenir,
Entre ciel et enfer cette vie était à venir.
Rapidement condamné au néant je ne voyais que le vide broyeur,
Péroraison d'un destin, vide d’âmes, vide d’amour mais rempli d’horreurs.

Encore une année à formuler des vœux illusoires ?
Néant absolu de mes résolutions qui s'écoulent comme une passoire.

Et puis ne dit-on pas, "après le feu, la glace et derrière la mort" ?
Joute moribonde qui se heurte à l'horreur du sort.

Entre ciel et enfer il ne reste plus grand chose espérer
Une destinée qui n'était pas vraiment méritée
Quid novi à l'aube de cette nouvelle année ?

Supplication annuelle virant du blanc vers le noir,
Note intime d'un espoir au travers d'un miroir.
Orchestration divine d'un Dieu au relent de souffre
Ici et aujourd'hui je ne prierai plus pour ce gouffre.
Ton heure est enfin venue en cette année nouvelle,
Une fois peut-être, celle-ci sera sûrement plus belle.
Loin de toute chose mes intentions ont leurs conséquences,
Outrées de ne pas pouvoir dire que c'est enfin la dernière danse.
Sombre solitude anodine, aujourd'hui n'est pas jour de pitance.
Essayer une seule fois de se laisser emporter par des émotions vives et denses.
Redécouvrir les joies et les envies d'une vie intense…

Sous l'arbre grandissant de la vie d'un sinistre proscrit,
Est-ce que cela va enfin finir aujourd'hui ?
La mort, le malheur et surtout les larmes et les cris…

Si je devais changer cette vie pour un autre destin,
Et pouvoir vivre un peu de ma vie sur un ton plus serein.
Tu passerais ton chemin pour t'arrêter un peu plus loin…
Une fois dans cette vie l'usurpation n'aura pas lieu d'être.
Orchestration ou pas, mes vœux s'élèveront au dessus de cette misère.
Toutefois, c'est avec toi que je me nourris de ce chaos qui me désespère…


Rédigé entre le entre le 06 et le 08 janvier 2010

 
senkai


Qui craint de souffrir, souffre déjà de ce qu'il craint
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
21 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2010
Dernière connexion
15 juillet 2014
  Publié: 8 jan 2010 à 08:16 Citer     Aller en bas de page

Personnellement j'adhère, je trouve que les mots s'enchaînent bien, de plus j'aime ta panoplie de vocabulaire à la fois lénifiant et varié ce qui nous offre une lecture agréable.
Bon courage pour la suite. Amicalement Senkai.

 
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15477 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 8 jan 2010 à 10:05 Citer     Aller en bas de page

Ben ma foi si il n'y en a qu'un qui poste sur ce thème, ça ne m'étonne pas que ce soit toi!!!
Et en acrostiche de plus...
J'ai bien aimé la strophe:
"Sous l'arbre grandissant de la vie d'un sinistre proscrit,
Est-ce que cela va enfin finir aujourd'hui?
La mort, le malheur et surtout les larmes et les cris…".............
Encore un arbre mais d'espoir celui-là...
merci pour avoir osé ce thème qui jusqu'à ce jour ne m'inspire guère
Alex

 
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
29 mai 2018
  Publié: 8 jan 2010 à 13:04 Citer     Aller en bas de page

Hehe ! J'ai gagné.

Tu vois bien qu'on peut en faire quelque chose de ce thème. En plus, ça me plait d'autant plus que ce n'est pas trois petites lignes qui se courent après, non, un grand acrostiche en miroir...

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 8 jan 2010 à 15:29 Citer     Aller en bas de page

Hé bien, double défi relevé! Le thème, et ton acrostiche ombre et lumière... Tu vois que tu sais écrire aussi la lumière, quand il y a l'ombre, on sait la voir aussi, et les deux en contraste... C'est le Monde tout simplement...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
HH


Pour ceux qui se battent, la vie à une saveur que ceux qui se protègent ne gouterons jamais...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
884 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2009
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 9 jan 2010 à 08:32 Citer     Aller en bas de page

senkai
Ben que dire... j'avais pas d'idée au départ et puis voila la suite...

Alphonse Blaise
Tes "critiques" sont autant de roses qui fleurissent sur les feuilles de mes écritures...
Heureux que ça te plaise...

Sanguine
Bah, fallait bien que quelqu'un ouvre le bal...

Eliawe
T'as oublié de dire que tu y a été fort avec le fouet aussi... pfffff
Si c'est pour faire les choses à moitié, autant ne pas le faire. J'ai donc décidé de faire dans l'excès...

Eriune
Tu monte au niveau 8 à partir de ce jour... lol
Merci pour le compliment...

 
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 9 jan 2010 à 13:25 Citer     Aller en bas de page

Bien que maintenant j'ai le blues, , je te remercie pour ce sombre partage. Magnifique acrostiche. Toutes mes félicitations pour avoir si bien relevé le gant.

Amicalement
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
HH


Pour ceux qui se battent, la vie à une saveur que ceux qui se protègent ne gouterons jamais...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
884 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2009
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 10 jan 2010 à 04:24 Citer     Aller en bas de page

ARABESQUES

Merci merci merci gente Dame... Tes félicitations vont droit à mon coeur obscurcis.
Que les pénombres impénétrables de mes salutations t'accompagnent. (oulaaaaaaaaa, faut qu'je dorme un peu moi... lol)

 
Lunabelle


Quand la nuit habite ton cœur, tu poursuis son ombre ... clovis 67
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
2298 commentaires
Membre depuis
5 septembre 2008
Dernière connexion
26 septembre 2018
  Publié: 10 jan 2010 à 15:45 Citer     Aller en bas de page

Je suis une grande fan d'acrostiches..
le tien double est vraiment superbe...
il touche au coeur
sur un sujet qui inspire peu....

Un grand merci


Luna

 
HH


Pour ceux qui se battent, la vie à une saveur que ceux qui se protègent ne gouterons jamais...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
884 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2009
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 13 jan 2010 à 04:26 Citer     Aller en bas de page

Lunabelle

Merci pour le compliment... c'est vrai que j'ai un peu ramé sur celui la pour faire tenir le tout ensemble.
Mais à l'arrivée je trouve que ça ressemble à quelque chose.

Amitié.

 
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9795 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
21 juin
  Publié: 13 jan 2010 à 06:42 Citer     Aller en bas de page

HH

Pour connaître la difficulté d'un acrostiche

Celui-ci dans sa longueur est magnifique

et les mots sont durs mais tellement bien écrit

J'ai adoré malgré la tristesse qu'il représente

Bravo J'ai beaucoup aimé

Sélénaé Amicalement

 
HH


Pour ceux qui se battent, la vie à une saveur que ceux qui se protègent ne gouterons jamais...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
884 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2009
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 16 jan 2010 à 04:52 Citer     Aller en bas de page

Sélénaé La Louve

Merci beaucoup... ayant eu l'occasion de lire tes écris ton compliment me va droit au coeur. :méditer

Vénusia

Pas besoin d'un défit pour me mettre à l'ouvrage... lol... c'est même plutôt le contraire.
Heureux de voir qu'il te plaît ce foutu acrostiche...

 
Merkava3
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
58 commentaires
Membre depuis
17 février 2009
Dernière connexion
7 juillet 2012
  Publié: 28 jan 2010 à 13:16 Citer     Aller en bas de page

Pour pas changer, magnifique comme à ton habitude.
A bientôt
Alix.

  Merkava3
HH


Pour ceux qui se battent, la vie à une saveur que ceux qui se protègent ne gouterons jamais...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
884 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2009
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 30 jan 2010 à 14:42 Citer     Aller en bas de page

lalix

L'inspiration du moment... comme à mon habitude.

Merci bien...

 
Chevalier Liqueur


Je ne suis pas là pour être aimé...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
2459 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2007
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 5 juin 2010 à 17:30
Modifié:  5 juin 2010 à 17:31 par Chevalier Liqueur
Citer     Aller en bas de page

Paris réussi. J'adhère aux mots, à l'esprit. Ma lecture était trés trés agréable.
Au plaisir de te relire.


Amitiés.



Le con damné.

  N'attends pas que je sois tombé pour la France...
HH


Pour ceux qui se battent, la vie à une saveur que ceux qui se protègent ne gouterons jamais...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
884 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2009
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 6 juin 2010 à 17:40 Citer     Aller en bas de page

Condamné Liquoreux

Merci... Je ne cherche aucune gloire, aucun "profit"... Le fait de me lire jusqu'au bout est pour moi l'ultime récompense.

Amitiés.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1424
Réponses: 15
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2010
Décerné le 20 mars 2012
30e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0496] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.