Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 22
· Lafleurquirime
Équipe de gestion
· Maschoune
13319 membres inscrits

Montréal: 25 oct 03:30:23
Paris: 25 oct 08:30:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L'été Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LALIA

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
31 commentaires
Membre depuis
17 août
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 3 sept à 11:33
Modifié:  13 sept à 01:25 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

L'été, saison de lumière, d'insouciance,
Une parenthèse, place aux vacances!
Le temps s'arrête, on savoure son plaisir
Plaisir enfin de se poser, de se donner à ses loisirs.

C'est la saison où chantent les cigales,
Concert de plein air, une vraie pastorale!
Elles sont synonymes de chaleur, de gaité,
Elles sont la signature de l'été.

C'est la saison pour récolter des images,
Saisir des clichés, mémoriser de sublimes paysages :
Brodée par l'écume des vagues, regarder la belle bleue,
Ou bien lever les yeux sur d'inaccessibles pics rocheux.

Même la campagne toute fraîche fait chanter ses ruisseaux,
Son tapis d'herbe verte invite au repos...
Les grands arbres deviennent cathédrale de verdure,
Où l'on s'imbibe de son ombre fraîche et pure.

Saison où l'on arrête l'envol des heures,
Saison où l'on habille son coeur,
Où l'on colorie avec de la lumière
Les jours grisâtres d'hier.

Mais l'été est aussi une saison monotone,
Pour le solitaire qui n'attend plus personne,
Car la ville s'est soudain vidée,
De ses habitants et de ses activités.

Et cette saison, pour lui, n'est que tristesse
Elle a mis son coeur en détresse.
Ses jours s'habillent de solitude et d'ennui,
En attendant le retour de famille et amis.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16643 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 3 sept à 12:08 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue sur le site

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sysy


Carpe Diem/Dans nos veines le sang circule bon trésor. Verlaine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
420 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2016
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 3 sept à 13:14 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lalia,
Ah cet été que ferait on sans !?
Une bien jolie description de l’été !

Merci pour cet agréable partage.
Au plaisir de vous lire,

Sysy

  🌻 Se tourner toujours du côté du Soleil
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
293 poèmes Liste
9746 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 19 sept à 03:41 Citer     Aller en bas de page

bonjour LILIA,
- de tes ensoleillements du sud,
- ici nos ensoleillements de la presqu'ile bretonne
bien que le 44800 ne soit pas reconnu comme sœur par les 29000, nous avons une bande noire sur le drapeau bicolore avec le duché de Nantes.
"C'est la saison (l'ascèse, ou 16 on) où s'expriment les mouettes,
Orchestre de plein air, kermesse de bardes !
Ils sont synonymes d'horizons, c'est chouette,
Ils sont bagads d'été, aux heures qui tardent."
- d'autres yeux et oreilles, pour d'autres richesses.
bros bisou de nous 5.

 
LALIA

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
31 commentaires
Membre depuis
17 août
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 21 sept à 12:06
Modifié:  21 sept à 12:07 par LALIA
Citer     Aller en bas de page

Très jolie comparaison ...Les cigales, les mouettes...
Bien sûr, je parle de mon Sud, mais il y a tant de belles régions dans notre beau pays, chacune d'elles apporte ses couleurs,sa beauté, son originalité, elles méritent toutes d'être chantées (poèmes ou chansons) ou hissées sur nos drapeaux régionaux.
En tout cas , merci pour ces jolis vers en parallèle avec mon poème et bisous du SUD (avec l'accent).

LALIA

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 73
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0213] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.