Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 359
Invisible : 0
Total : 361
· Gylfi
Équipe de gestion
· Catwoman
13228 membres inscrits

Montréal: 26 nov 13:44:45
Paris: 26 nov 19:44:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le clown et le général Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 5 sept à 03:49
Modifié:  5 sept à 23:45 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

L'histoire triste mais vraie
d'un clown et d'un général

L´un avait toujours voulu être clown
son père ne l'était pas
son grand-père ne l'était pas
c'était une inéluctable vocation
(déjà petit on se moquait de lui)
L'autre était général

C'était un clown qui ne riait pas
au commencement tout le monde trouvait ça drôle
le public en général
le général en particulier
un clown qui ne rit pas
c'est comme un président qui ne ment pas
un curé qui ne croit pas en Dieu
un imbécile qui se croit intelligent
une voiture sans carburant

Le public se lassa
on se lasse de tout
mais ça vous le savez déjà
sauf le général
tous les soirs
les soirs de spectacle bien sûr
il applaudissait le clown
le clown qui ne riait pas
naturellement sans public rien ne perdure
les généraux savent ça
et aussi les directeurs de cirques
les curés, les présidents, etc.. etc..

A la dernière représentation sans public
hormis le général et le clown
ils échangèrent leurs chapeaux étoilés
le clown disparut

la légende dit qu'à cet endroit
naquit une fleur rouge
un œillet qu'on nomma poète
mais ce n'est qu'une légende

 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
1108 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 5 sept à 10:10 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Errant,

Votre âge canonique de 121 ans mérite le respect. Vous êtes un de nos plus vieux poètes existant.
Je voulais vous féliciter pour cette fable écrite avec entrain et qui sous-tend des non-dits. Mais plus encore que cela, une chute poétique de belle facture que j'ai fortement appréciée.
Merci:
JMJ

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16717 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 5 sept à 12:10 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 6 sept à 02:00 Citer     Aller en bas de page

JMJ merci de votre passage et commentaire , le temps à passé si vite depuis le début de l'autre siècle 😂

Mido Ben une petite fable vaut mieux qu'un long discours parfois
Merci

 
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
138 poèmes Liste
778 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 7 sept à 03:09 Citer     Aller en bas de page

La morale de cette fable est selon moi : "Il vaut mieux une seule personne dans le public qui apprécie... que beaucoup plus qui restent insensibles"...
La poésie est partout... à condition de la sentir...
Je ne sais pas si c'est le message de ce poème... mais c'est ce qu'il m'inspire...
Belle journée

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
1369 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 7 sept à 10:33 Citer     Aller en bas de page

Quelle agréable lecture ! Un texte tendre et subtil, intelligent et drôle à la fois. Amicalement, Georges

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 7 sept à 12:29 Citer     Aller en bas de page

Bjr Glycine , c'est une fable avec de nombreux tiroirs , fruit de rencontres et d'événements , a chacun sa lecture
Amicalement

Merci pour ton passage et commentaire Georges
Amitiés

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
1276 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 7 sept à 15:07
Modifié:  7 sept à 15:08 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Touchée par la délicatesse poétique de cette narration et attendrie par ce clown si incompris et ce général si particulier

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 8 sept à 11:16 Citer     Aller en bas de page

ERRANT,
Une fable très captivante que j'ai lu avec beaucoup d'intérêt
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
418 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 8 sept à 12:35 Citer     Aller en bas de page

Merci Chlamys , ces deux là sont atypiques comme leur rencontre

Merci du passage amicalFlora
Amitiés

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 252
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0252] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.