Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 178
Invisible : 0
Total : 179
· Poemian
13319 membres inscrits

Montréal: 25 oct 00:48:36
Paris: 25 oct 05:48:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Tristesse De Novembre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LALIA

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
31 commentaires
Membre depuis
17 août
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 15 oct à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Novembre, traînant ses jours imbibés de tristesse,
Etend ses voiles de brume avec paresse,
Laisse tomber ses larmes sur la nature en sommeil,
Etouffe le cri des oiseaux, éteint la fleur dès son réveil.

Les arbres apeurés laissent choir leurs feuilles flétries,
Elles gisent au pied de ces géants aux membres meurtris.
Branches dénudées criant au ciel leur souffrance,
Leurs feuilles ne sont plus, ils pleurent leur absence.

Echouées sur le sol froid, les feuilles chuchotent leur détresse,
Egratignées par des pas indifférents qui les agressent,
Bousculées par le vent chargé de courroux,
Elles s'enfuient pour se cacher on ne sait où.

Novembre n'affiche ses couleurs que dans le chrysanthème
Que l'on a déposé avec ferveur sur la tombe de ceux qu'on aime.
Et dans le grand jardin d'éternité, le grenat, le pourpre et l'or
S'enflamment le soir à la faveur d'un dernier rayon d'or.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
519 poèmes Liste
23618 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 15 oct à 15:57 Citer     Aller en bas de page

Magnifique description de l'automne, surtout les derniers vers, malgré la tristesse que l'automne révèle par bien des poètes comme le tien, il y a aussi de belles journées.
Merci pour cet écrit
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
404 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 16 oct à 04:01 Citer     Aller en bas de page

De très belles images et une douce mélancolie , une mise en forme un peu éparse qui convient assez bien à ce novembre mortuaire
Amicalement

 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
1078 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 16 oct à 06:09 Citer     Aller en bas de page



Bonjour LALIA,

Ah ! la lumière de novembre filtrée par l'ambre de la morte saison comme elle s'accorde bellement avec les toupillons des fleurs de la Toussaint.
Des feuilles tombées de votre poésie sur le sol de nos sentiments s'élève l'ocre parfum de la terre qui s'endort dans un dernier rayon crépusculaire.

Bien amicalement.
JMJ

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
2991 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 16 oct à 07:41 Citer     Aller en bas de page

Bonjour LALIA,

Un magnifique poème qui ferait presque oublier la tristesse de Novembre.

Ce mois si déprécié par nombre d'entre nous... Il n'est plus vraiment l'automne et n'est pas non plus l'hiver !

Il est un intermédiaire assez douloureux avec ses premiers jours. Les chrysanthèmes déposés sur les tombes essaient de mettre un peu de couleur dans nos cœurs endoloris, mais...

Merci pour cette belle lecture que j'ai appréciée.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2801 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 16 oct à 11:10 Citer     Aller en bas de page

À travers toi, j'aime la tristesse colorée malgré elle de ce mois grisounet-tristounet.

 
LALIA

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
31 commentaires
Membre depuis
17 août
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 16 oct à 11:42 Citer     Aller en bas de page

Merci de vos appréciations sur mon poème "Tristesse de Novembre"
Effectivement , c'est une saison où la nature exubérante des deux saisons précédentes se meurt .Elle affiche la tristesse , elle nous rapproche du froid...J'ai voulu dans la dernière strophe apporter un peu de couleur pour rendre ces jardins d'éternité un peu moins tristes, un peu moins froid, pour apporter un peu de chaleur à notre coeur endeuillé.
Bien amicalement

LALIA

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
1307 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 16 oct à 21:28 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lalia
Une belle harmonie de mots qui dresse un vibrant tableau de cette saison mi figue mi raisin. Amicalement, Georges.

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
1443 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 17 oct à 14:26 Citer     Aller en bas de page

LALIA,
Votre poème est magnifique et évoque très bien cette atmosphère saturée de tristesse du mois de novembre.J'aime tout particulièrement la métaphore de l'arbre qui devient un être humain endeuillé et éprouve le même chagrin que lui en perdant ses feuilles.J'aime aussi la touche colorée des derniers vers rehaussée d'un rayon de soleil qui permet de raviver l'espoir d'un retour à la vie.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 119
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0241] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.