Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 18
13319 membres inscrits

Montréal: 25 oct 01:51:29
Paris: 25 oct 06:51:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Maudit carillonneur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
1307 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 16 oct à 07:11
Modifié:  16 oct à 12:23 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Une petite comptine, en réponse au canon du carillonneur qui me faisait peur lorsque j’étais enfant :

Maudit sois-tu carillonneur
Que Dieu créa pour mon malheur
Dès le point du jour,
À la cloche il s’accroche
Et le soir encore
Carillonne plus fort
Quand sonnera-t-on la mort du sonneur ?



Félicien Rops 1833-1898

Maudit carillonneur

Le seigneur nous ignore
Et n’en fait qu’à sa tête,
Car ses cloches sonores
Sans cesse sont en fête.

Du matin jusqu’au soir
Bourdonne avec entrain
Leur vibrant tintamarre,
Du soir jusqu'au matin.

Résonnent les louanges,
Des vêpres aux mâtines
Du seigneur et ses anges,
Voyez ma triste mine.

Le clocher, par bonheur
Aujourd’hui est en deuil,
Car le maître sonneur
Repose en son cercueil

Sa cloche de malheur
S’est tue jusqu’à demain,
Le vieux carillonneur
S’est pendu ce matin.


Lien musique

Georges Ioannitis
Tous droits réservés

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
2991 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 16 oct à 08:49 Citer     Aller en bas de page

Georges !

Si la photo ( très sympa, d'ailleurs !) est celle de toi enfant, tu caches bien ton jeu ! " Voyez ma triste mine " Tu n'as pas l'air d'être effrayé par ce "pauvre carillonneur" mais tu as un regard coquin, à savoir quelle une tu vas bien pouvoir combiner ?

Merci pour cette comptine et le lien musical qui l'accompagne ! L'image du " Pendu à la cloche "est plus dure !

Dis-moi... juste pour me rassurer, après le carillonneur, les coqs ne te dérangent pas au moins ? Sinon, j'en connais au moins une qui va te passer à la casserole ! Et qui sait, je vais l'aider...

Prends soin de toi.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
735 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 16 oct à 10:21 Citer     Aller en bas de page

Ta poésie sous forme de comptine est une belle réponse à ce canon du « carillonneur », dont les paroles sont effectivement suffisamment lugubres pour effrayer un enfant. Tu restes bien dans le thème et dans le ton sinistre de la chanson d’origine (superbe à écouter et à chanter). Les mots soigneusement choisis défilent avec un petit côté entêtant qui rappelle celui du canon et qui me plait bien. Ta chute est rude et sans appel et répond bien à ces paroles de la chanson : « quand sonnera-t-on la mort du sonneur ? ».
J’aime beaucoup le contraste entre l’image macabre qui illustre ton texte et ta p’tite bouille au regard malicieux (trop mimi ton portrait d’enfant ). Lucie

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
319 poèmes Liste
5712 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 16 oct à 12:06 Citer     Aller en bas de page

Ton poème soulève une vraie question - aujourd'hui il y a des plaintes de déposées pour nuisances sonores, pour les cloches mais aussi pour les coqs
Prends soin de toi cher ami

Yvon

  YD
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
1307 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 16 oct à 13:48
Modifié:  16 oct à 16:33 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Mawr’ j’espère que tout se passe comme tu veux et s’il n’en est pas ainsi, que tout s’arrangera au plus vite. Je te remercie pour ton commentaire. Merci pour ta gentille remarque sur cette image de circonstance. C’est un dessin tiré d’une photo d’école. Pardon pour le contraste assez violent avec mon pendu (je n'ai pas pu résister). Prends soin de toi, Georges.

Merci, Lucie, pour ta visite. Oui tu as remarqué qu’elle est assez sinistre cette chanson comme bien d’autres comptines pour enfants. ''Compère Guilleri'', ''ne pleure pas Jeannette'', etc. il faut dire que les fléaux de l’époque, guerres, famines, peste, choléra et autres joyeusetés du genre avait de quoi aguerrir l’esprit des bambins de l’époque. Il fallait du lourd pour les émouvoir. Merci d'avoir apprécié ce portrait, j’avais 6 ans sur ce dessin à la mine de plomb. GI.

Bonsoir Yvon toujours très honoré par tes visites. J’espère que l’automne est agréable dans ta région. Amitiés, Georges

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
Alice B Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
29 commentaires
Membre depuis
29 septembre
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 16 oct à 21:43 Citer     Aller en bas de page

Coucou tychillios. Oui mais le glas ne va pas tarder à sonner. j'ai beaucoup aimé cette comptine. P.S. daccord avec les filles, trop choux la photo. Alice

 
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
603 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2019
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 17 oct à 11:29 Citer     Aller en bas de page

T'as de la chance, Georges!
J'ai un clocher à 100m de chez moi qui sonne toutes les demi-heures.
Mais plus de carillonneur dont je puisse souhaiter la mort.
Il a été remplace depuis longtemps par un anonyme enregistrement.

  gattopardo
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
1307 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 18 oct à 05:53 Citer     Aller en bas de page

Merci Alice pour ta visite et ton humour. Amitiés, Georges.

Bonjour Monsieur le guépard, figure toi que j’ai moi aussi vécu quelques années dans un village, à une distance proche d’une église. Je me souviens encore des dimanches, lendemains de fêtes, quand je maudissais, ces matins-là, les manifestations trop sonores, à mon goût, de la foi. J’espère que le plat pays n’est pas trop triste en automne. Prends soin de toi, Amitiés, Georges.

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
603 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2019
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 19 oct à 15:13 Citer     Aller en bas de page

Salut, Georges, le « plat pays » te remercie mais il est triste. D’avoir trop fêté le déconfinement, il se réveille groggy. Le couvre-feu comme chez vous et tout le train de mesures barrière. Accùrati, Salvatore

P.S. T'as moins d’aficionados, pas déçu?

  gattopardo
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
1307 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 19 oct à 16:22
Modifié:  19 oct à 20:19 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Oui tu as remarqué… la faute à des (ou plutôt le même) anticyclones venus du Québec qui viennent perturber mon climat tempéré. Mes commentaires sont peu nombreux, mais ceux-là sont bien réels, leurs auteurs ne sont pas qu'un et ils ont tous du talent…
je n’abandonne pas notre projet, il me tient vraiment à cœur, Dante sera j'espère une superbe découverte pour bien des lecteurs, il ne faut pas laisser tomber cette superbe idées. Je suis un peu ailleurs en ce moment, on en reparle quand tu veux. Bon je ne m’attarderai pas en formules de politesse parce que je sais que tu détestes, mais je te souhaite quand même le meilleur… Ciao Gattopardo, toujours un vrai plaisir d’échanger avec toi et tu sais que je suis sincère. Giorgio

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
324 poèmes Liste
2785 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 21 oct à 13:32
Modifié:  21 oct à 13:33 par marchepascal
Citer     Aller en bas de page

Un petit frisson me traverse la colonne, le vacarme de tes cloches résonne à en devenir sourd !
Heureusement que la poésie chantonne la beauté des mots orchestrés avec grande musicalité ...

Merci Georges


marchepascal en m'écartant de se tintamarre

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
1307 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 22 oct à 02:01
Modifié:  Avant-hier à 06:25 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Merci Marchepascal pour ce commentaire teinté d'humour et de bienveillance. Amicalement, Georges.

  Il vaut mieux avoir raison seul que tort avec la foule.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 233
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0316] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.