Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 265
Invisible : 0
Total : 266
· Miette
13298 membres inscrits

Montréal: 23 jan 19:02:59
Paris: 24 jan 01:02:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Ne Jamais Renoncer... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 14 nov 2020 à 11:34
Modifié:  15 nov 2020 à 03:12 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Je prends peut-être trop à cœur les annonces faites par nos scientifiques sur notre planète, cela m'affecte profondément comme bon nombre d'entre vous. J’ai écrit ce texte, pour vous dire ma tristesse, ma gêne et aussi tout mon espoir en nos enfants…

NE JAMAIS RENONCER...

Tu tires les rideaux, puis ouvres la fenêtre.
Le parfum de la nuit vient pénétrer ton être
Et en fermant les yeux, tu entres en communion
Avec cet univers dont la terre est l'union.

Ce petit rien du tout qui est notre maison
Finira par mourir par manque de raison
Serions-nous à ce point, inconscients, suicidaires
À détruire ce jardin, d'Éden légendaire ?

L'extinction grandissante des êtres vivants
Fait monter l’anxiété, au sein de nos enfants.
Révolte dans le cœur, il leur reste un espoir
Que notre planète, ne devienne un mouroir.

Tu rejettes l’idée en secouant la tête
Te disant t'engager à poursuivre ta quête
De protéger, respecter la faune et la flore
Du démon assoiffé, qui détruit et déflore

Elle nous a tout donné, nous lui avons tout pris
Le résultat est là, nous en payons le prix.
Ne jamais renoncer tant qu’il est encore temps
De vivre pleinement tous nos futurs printemps

Tu tires les conséquences qui s'imposent à tes yeux,
De surtout ne jamais se prendre pour des dieux.
Tu relèves les paupières, refermes ta fenêtre
Honteux et bien gêné d'éprouver du bien-être...

Yvon le 02/08/19

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
536 poèmes Liste
24086 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 14 nov 2020 à 12:06 Citer     Aller en bas de page

Magnifique poème, plein d'espoir, ce que beaucoup d'entre nous a perdu, il m'arrive à moi, de ne pas vouloir ouvrir la fenêtre avec une certaine crainte de ne plus pouvoir respirer comme quand la terre nous offrait tout ce qu'il y avait de bon. Certains hommes l'ont détruite, pour le profit qu'ils pouvaient en retirer.
Merci de tout coeur pour ce poème. Que nos enfants puissent vivre en paix, sainement, mais est-ce que nos voeux seront exaucés ?
Bises amicales ODE 31 - 17
Un coup de coeur

  OM
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
834 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 15 nov 2020 à 04:14 Citer     Aller en bas de page

Renoncer à la vie ? Que nenni !
J'ai éduqué mes enfants en ce sens..
Bises, Yvin
MariePaule

  MariePaule
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 15 nov 2020 à 10:39 Citer     Aller en bas de page

**Bonjour ode 3117 j'espère et je souhaite de mon coeur que l'effondrement ne sera pas pour demain, il faut se battre pour nos petits, qui n'ont rien demander mais que l'avidité de l'homme est à ce jour encore trop ancré, ayons des pensées positives...

Merci pour ton commentaire qui me fait chaud au coeur

** Je suis d'accord avec toi MariePale le protection de notre planète à ce jour est primordiale, il nous faut protéger la biodiversité...

Bisou MariePaule

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
15552 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 15 nov 2020 à 12:50 Citer     Aller en bas de page

Cher YVON...touchée, coulée...notre monde est fou et il se réveille trop tard....merci pour ce partage ....Alex

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 17 nov 2020 à 14:42 Citer     Aller en bas de page

**Merci à toi Alex d'être venue sur mes lignes et je crois que malheureusement tu as raison, je suis profondément triste

Mes amitiés

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 147
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0202] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.